Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Près de 8.000 femmes se sont fait retirer leurs prothèses PIP



Près de 8.000 femmes se sont fait retirer leurs prothèses PIP
PARIS, 18 avr 2012 (AFP) - Près de 8.000 femmes ont bénéficié d'un retrait de prothèses mammaires PIP au gel de silicone frelaté, selon un bilan fin avril diffusé, lundi, par l'agence des produits de santé (Ansm) qui fait état de "ruptures" chez 2.252 d'entre elles.

Fin avril, selon les données transmise à l'agence sanitaire 7.868 femmes ont eu un retrait de leurs prothèses dont 5.257 à titre préventif, indique l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm - ex-Afssaps).

"Un total de 48 cas d'adénocarcinomes mammaires (cancers) ont été déclarés à l'agence chez des femmes porteuses de PIP (+ 3 cas par rapport à fin mars)" Ce qui ne remet pas en question, l'avis de l'Institut national du cancer (INCa) du 23 décembre qui statuait qu'il n'existe pas, d'après les données disponibles, de sur-risque pour ce cancer chez les porteuses d'implants mammaires en comparaison à la population générale, ni de sur-risque spécifique aux PIP en comparaison aux autres implants, souligne l'agence sanitaire.

On estime que 30.000 femmes en France sont porteuses de prothèses mammaires en silicone PIP, note-t-elle.

Jusqu'à fin avril, 2.702 ruptures de prothèse PIP chez 2.252 femmes, certaines ayant eu plusieurs ruptures, ont été rapportées, soit 475 de plus qu'à la fin mars.

Les ruptures ainsi que les réactions inflammatoires (1.904 signalées chez 1.380 femmes) sont des évènement indésirables "fréquents" et précoces. La médiane de survenue est en effet de 5 ans et demi (après la pose) pour les ruptures et de 4 ans et 10 mois pour les réactions inflammatoires.

L'"explantation préventive reste recommandée compte tenu de la fréquence et de la précocité des évènements indésirables observés anormalement chez les porteuses d'implants PIP", souligne l'Ansm (www.ansm.sante.fr).

Rédigé par AFP le Lundi 4 Juin 2012 à 05:56 | Lu 312 fois






Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies