Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Philippines: les ravisseurs de trois otages étrangers fixent un délai pour la rançon



Des militants islamistes philippins qui retiennent depuis septembre deux Canadiens et un Norvégien ont fixé un délai d'un mois pour le versement d'une rançon de plusieurs millions d'euros, selon une vidéo publiée jeudi.

Dans cette vidéo postée sur la page Facebook d'un groupe jihadiste philippin, les otages émaciés déclarent qu'ils seront tués si la rançon n'est pas versée dans les délais.

Les touristes canadiens John Ridsdel et Robert Hall ainsi que la compagne philippine de ce dernier, Marites Flor, avaient été enlevés à bord d'un yacht dans la marina d'un complexe hôtelier du sud de l'archipel le 21 septembre.

Le gérant norvégien du complexe hôtelier, Kjartan Sekkingstad, avait également été enlevé.

Le montant de la rançon exigée n'est pas précisé mais dans une vidéo précédente, les ravisseurs exigeaient un milliard de pesos (20 millions d'euros) pour chacun des trois otages étrangers. Ils ne précisaient pas les conditions de la libération de Marites Flor. 

Robert Hall explique dans la nouvelle vidéo qu'ils sont détenus par Abu Sayyaf, considéré par Washington comme un groupe terroriste et qui a une longue expérience des enlèvements crapuleux. 

Ce groupe a prêté allégeance à l'organisation extrémiste sunnite Etat islamique qui contrôle des pans de territoire en Irak et en Syrie.

L'otage ajoute qu'ils sont détenus à Sulu, une île reculée située sur la pointe sud-ouest de l'archipel connu pour être un repaire d'Abu Sayyaf.

Un porte-parole du ministère norvégien des Affaires étrangères à Oslo contacté par l'AFP s'est refusé à tout commentaire.

L'ambassade du Canada à Manille n'était pas joignable dans l'immédiat tandis qu'une porte-parole du gouvernement à Ottawa s'est refusée à commenter la vidéo.

Même refus du porte-parole de l'armée philippine, le général Restituto Padilla, qui a dit qu'il ne s'exprimerait pas tant qu'il ne l'aurait pas vue en entier.

Le gouvernement philippin a dit à plusieurs reprises qu'il ne versait pas de rançons aux preneurs d'otages. Il arrive néanmoins fréquemment que les proches des otages cèdent aux exigences des ravisseurs.

En octobre 2014, Abu Sayyaf avait affirmé avoir reçu 250 millions de pesos (4,8 millions d'euros) en échange de deux otages allemands détenus pendant six mois. Des analystes avaient estimé qu'une rançon considérable avait été versée.

Abu Sayyaf détiendrait aussi un ancien prêtre italien devenu gérant de pizzeria, Rolando del Torchio, enlevé en octobre à Dipolog (sud).

D'après les autorités, Abu Sayyaf a tué l'année dernière un otage malaisien. 

Avec AFP


Rédigé par RB le Jeudi 10 Mars 2016 à 05:03 | Lu 523 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus