Tahiti Infos

Philip Schyle ne donne aucune consignes de vote


Philip Schyle a rendu sa position pour le second tour des élections législatives dans un communiqué:

Les urnes ont rendu leur verdict et la population polynésienne s’est exprimée.
Le 1er enseignement à retirer de cette élection est la très faible mobilisation de nos
concitoyens – moins de 50% des électeurs se sont déplacés pour voter – nous le regrettons
profondément, mais ces chiffres témoignent (s’il le fallait encore) d’une profonde défiance
de la population à l’égard de sa classe politique.
Dans ce contexte, les seuls candidats qui se retrouvent au 2nd tour sont donc issus du
Tahoera'a et de l'UPLD, disposant d’une base militante plus importante. Par ailleurs, la
multiplication des candidatures libres condamnait l’espoir d’une présence alternative le
16 juin prochain … mais ainsi va la Démocratie !
Pour notre part, nous prenons note des résultats qui nous concernent et nous remercions
tous ceux qui nous ont témoigné leur soutien.
Nous remercions particulièrement les électeurs de Arue pour leur confiance renouvelée ;
mais nous remercions aussi bien vivement tous les autres électeurs de la 1ère circonscription
législative de Polynésie française.
Merci aussi aux militants et à toute l’équipe qui nous ont accompagné pendant ces quelques
semaines de campagne.
Nous avons essayé d’apporter une alternative à l’offre politique de notre pays, de redonner
de l’espoir et de la motivation au plus grand nombre : nous n’y sommes pas arrivés ;
Nous en prenons acte avec respect.

Ces résultats préfigurent ceux des prochaines territoriales.
Si rien ne change, la prime majoritaire contenue dans la Loi électorale sera donc dévolue à
un de ces partis. Nous répétons donc avec force que les tenants d'une alternative crédible
aux 2 blocs devront donc obligatoirement S'UNIR s'ils souhaitent voir triompher leurs
valeurs.
Enfin, et pour revenir aux actuelles élections législatives, nous ne donnerons aucune
consigne générale de vote, ceux qui nous font confiance et qui nous ont soutenu n’ont pas
besoin qu’on leur dicte leur conduite.
Pour notre part, nous serons particulièrement attentifs aux engagements que l’un et l’autre
prendront pour défendre l’autonomie de notre pays au sein de la République française, mais
aussi en matière de moralisation de la vie publique.
Arue le 5 juin 2012.

Rédigé par () le Mardi 5 Juin 2012 à 17:57 | Lu 728 fois