Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Peut-on baisser le prix des billets d'avion ?



Jacques Mérot, président de l'Autorité sur la concurrence, insiste sur l'indépendance de l'organisme.
Jacques Mérot, président de l'Autorité sur la concurrence, insiste sur l'indépendance de l'organisme.
PAPEETE, le 11 mars 2016. Les prix des billets d'avion peuvent-ils baisser ? C'est la question à laquelle va répondre l'Autorité polynésienne de la concurrence. Celle-ci s'est emparée de ce dossier ainsi que de ceux des PPN, des médicaments, de la filière porcine… "Tout le monde saura comment cela s'organise dans un secteur", souligne Jacques Mérot, président de l'Autorité.

Un peu plus d'un mois après sa mise en marche officielle, l'Autorité de la concurrence a tenu, à travers une conférence de presse, à montrer vendredi qu'elle avait commencé son travail et qu'aucun secteur n'allait être épargné par son expertise. L'Autorité s'est déjà autosaisie de cinq thèmes : les PNN, les mécanismes d'importation et de distribution en Polynésie française, les prix des médicaments et des transports aériens et la filière porcine. Le choix de ces dossiers issus de secteurs variés n'est pas un hasard. Il s'agit pour l'Autorité polynésienne de la concurrence de montrer "qu'aucun secteur ne lui échappera", souligne Jacques Mérot, son président. "Il y aura des décisions, des avis donnés. Ce sera une arme redoutable : tout le monde saura comment cela s'organise dans un secteur."
Des entreprises auraient aussi déjà fait part de leur souhait de saisir l'Autorité pour dénoncer des pratiques anticoncurrentielles.
Au cours des prochains mois, l'Autorité polynésienne de la concurrence rendra un "avis après avoir discuté avec toutes les parties prenantes" sur ces autosaisines. "Dans cet avis synthétique, nous dirons ce qui semble être la meilleure voie d'action", explique Jacques Mérot.

"NI ORDRE, NI CONSEIL DE QUICONQUE"
L'ancien magistrat à la chambre territoriale des comptes insiste sur l'indépendance de l'organisme. "L'Autorité n'est pas soumise à une hiérarchie et ne peut recevoir ni ordre, ni conseil de quiconque", insiste Jacques Mérot. "Elle est indépendante des pouvoirs publics et des secteurs contrôlés."
Ainsi, l'Autorité de la concurrence a choisi de se pencher sur le prix des billets d'avion. D'abord car ceux-ci ont un impact sur la fréquentation touristique et par conséquent sur l'emploi local mais aussi parce qu'ils ont des conséquences sur les finances publiques par "le fonctionnement des transports administratifs ou la prise en charge des évacuations sanitaires".
Aujourd'hui, le conseil des ministres doit approuver les tarifs aériens internationaux et les programmes de vols. L'Autorité de la concurrence souhaite s'interroger sur la "pertinence" de ce système et déterminer si ce système "qui peut conduire à une homogénéisation des tarifs quelles que soient la compagnie" dessert ou non "les intérêts du consommateur qui souhaiterait faire jouer la différenciation tarifaire et si elle fait peser une rigidité dans la réponse commerciale d'une compagnie par rapport aux tarifs promotionnels pratiqués par une compagnie concurrente".

LE CODE-SHARE EN QUESTION
L'Autorité va également se pencher sur le partage de code : est-ce une aubaine oui non pour les consommateurs ? "Dans le cas de partage de code, une part équitable des gains et bénéfices dégagés doit être répercutée sur le prix des billets commercialisés auprès des consommateurs", souligne l'Autorité.
Enfin celle-ci va décortiquer la structure de prix d'un billet d'avion. Alors qu'on entend souvent parler du coût du carburant pour justifier les prix élevés, l'Autorité de la concurrence souligne dans son autosaisine "l'absence de corrélation entre l'évolution du prix du baril et le montant de cette surcharge (carburant, ndlr) quand elle est encore pratiquée". Celle-ci constate également "des prix moyens sur le segment entre Papeete et Los Angeles 30 % plus élevés que ceux pratiqués entre Los Angeles et Paris alors que la distance est 25% plus courte" !


Bon à savoir

L'Autorité de la concurrence a également pour mission la mise en place d'un observatoire des concentrations. Les 430 grandes entreprises du fenua devront fournir chaque année avant le 30 juin un document décrivant sa situation capitalistique afin que l'Autorité de la concurrence ait connaissance de la répartition des capitaux et des interactions entre les entreprises. Chaque année, l'Autorité de la concurrence sortira un rapport chaque septembre qui donnera l'état des concentrations.

L'Autorité de la concurrence prévoit des séances d'informations notamment à travers la CCISM car "le droit de la concurrence n'est pas encore bien connu par les entreprises", souligne Jacques Mérot.

L'Autorité polynésienne de la concurrence n'a pas encore de site internet mais a ouvert une page Facebook (Autorité Polynésienne de la Concurrence) où elle mettra en ligne des informations.


Les missions

• La lutte contre les pratiques anticoncurrentielles (ententes, abus de position dominante, abus de dépendance économique)
• Le contrôle a priori des concentrations, il s'agit d'une action préventive. L'autorité pourra autoriser ou refuser, ou encore autoriser moyennant des engagements de la part de l'entreprise pour que la concurrence ne soit pas faussée dans un secteur donné.
• Les avis au gouvernement sur tout ce qui touche à la concurrence (Ex : l'examen d'un tarif d'interconnexion en matière d'industrie de réseau) et sur la fixation des prix qui ne sont pas pratiqués librement.

Qui peut saisir l'Autorité de la concurrence ?

Ce ne sont pas les consommateurs individuellement qui peuvent saisir l'Autorité de la concurrence et signaler des dysfonctionnements. Cette dernière répond aux demandes d'intervention du président du Pays ou du président de l'assemblée polynésienne pour des avis sur des textes, aux entreprises elles-mêmes signalant des problèmes de concurrence déloyale ou par le biais de la CCISM, des associations de consommateurs, d'organisations représentatives (syndicats).
En revanche, l'autorité peut s'autosaisir de thématiques qui lui semblent utiles ou rendues incontournables par la rumeur publique.

Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 11 Mars 2016 à 16:42 | Lu 6239 fois







1.Posté par Le vieux le 11/03/2016 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"des prix moyens sur le segment entre Papeete et Los Angeles 30 % plus élevés que ceux pratiqués entre Los Angeles et Paris alors que la distance est 25% plus courte" ! Tout est dit dans cette phrase. Allez salut bon weekend.

2.Posté par Pito le 11/03/2016 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Ce sera une arme redoutable" nous attendons tous pour voir.........
Prenons les super marchés
- pourquoi des prix différents sur de mêmes articles dans les 4 carrefours de Tahiti
- trois marques (Carrefour, champions, Easy Market) un même propriaitaire
- compagnie aérienne air France et air Tahiti Nui, quand un augmenté les prix l'autre le suit, pas de différence de tarif entre les deux compagnies, rarement de prix promo comme ont en voit souvent pour les compagnies en Europe sur des parcours très longs (USA, Asie, Moyen Orient, Australie)
Etc.......
Donc bon courage, mais surtout en tant que consommateurs, nous aimerions que vos décisions soient prisent rapidement et qu'elles soient visibles dans les faits !!!!

3.Posté par Mathius le 11/03/2016 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'attends les syndicats pour saisir l'autorité d la concurrence?

4.Posté par KAINUKU le 11/03/2016 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bien de mener cette enquête, car
comment comprendre qu'un PPT/LAX/PPT puisse parfois coûter le double d'un LAX/PPT/AKL/PPT/LAX ; souvent ATN propose des tarifs du type 882 dollars ce type de trajet. Il faut arrêter ce genre de pratiques.

Mais non ! C'est effarant................

5.Posté par circonspect le 12/03/2016 04:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut faire payer plus cher ceux qui dépasse leur poids normal ! exemple 1m 80 = 80 kgs
moi-même je pèse 94 kgs pour 1m 72 donc = 22 kgs de trop a 1000 F le kgs = + 22 000 F le billet
coup double = cela nous motivera à maigrir et il y aura moins de diabétique !
L'avion moins lourd consomme moins !

6.Posté par luu dinh le 12/03/2016 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour ,
SI le billet d'avion Paris Papeete vous parait chère moi je ne le pense pas :
Distance A/R 34000 km
Déduisez les taxes et frais aéroportuaires que l'opérateur doit reversé et faite le calcul du prix , au kilomètres effectivement encaisser ! ,votre voiture vous coûte plus chère !
Le prix est plombé par la distance , les compagnies d'aviations en sont comme nous victimes !
ld
NB le prix de la sécurité , a un prix ! regarder l'émission < danger dans le ciel > et vous comprendrez

7.Posté par Georgy le 12/03/2016 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Espérons qu'il s'agit là du début d'une "opération mains propres", qui avait été lancée en Italie il y a vingt ans, et qui avait provoqué l'effondrement des partis politiques qui dirigeaient le pays depuis la fin de la guerre (dont la Démocratie Chrétienne). Les décisions d'auto-saisine de l'Autorité, publiées au J.O.P.F. ciblent notamment la fameuse Taxe (dite) de Développement Local (TDL), qui a permis à certains princes locaux de se construire des empires financiers au préjudice des consommateurs et des concurrents importateurs & distributeurs, mais avec la complicité de dirigeants politiques.

8.Posté par Peter SAUER le 12/03/2016 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@georgy - Pas grand chose à rajouter. Tout est dit.

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 12/03/2016 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

10.Posté par emere cunning le 12/03/2016 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Le Vieux, KAINUKU,
Evident que le tronçon PPT-LAX coûte plus cher que le LAX-PARIS qui est facile à remplir vu le nombre de consommateurs sur Paris et l’Europe, ou l’inverse vers les USA.
Par contre, je ne serais pas étonnée qu'il y ait une entente entre les directions d'Air France et ATN. Autrefois, leurs tarifs et promos étaient libres, jusqu'à ce qu'un ancien d'AF débarque à la Direction d'ATN. Mais je doute fort qu'elles se fassent taper sur les doigts, si c'est le cas. Je me souviens d'ailleurs que UTA-AF qui pratiquait, à l'époque, de tarifs débiles, avait poursuivi British Airways et ANZ dont les prix étaient nettement moins chers. AF a obtenu gain de cause du fait, parait-il, d'accords passés sur les territoires desservis. Faut pas rêver quoi.

11.Posté par vanille le 12/03/2016 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les politiciens ne vont jamais baisser le prix du billet, nous payons à leur place et eux sont en première classe, on a marre de cette politique qui nous arnaquent.

12.Posté par ldpdt le 13/03/2016 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les banques alors à quand leur contrôle ???????

13.Posté par NanoFaraoa le 13/03/2016 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en PF, nous sommes tous des consommateurs de LUUUXE en alimentation, en service, en informatique... ! alors à la caisse, il faut débourser le prix fort comme un riiiiiiche. Un exemple : le billet d'avion domestique : Air Tahiti en ATR Huahine-Tahiti (175 Km) est de 20 000 Fcfp en moyenne. Air Caraïbes en ATR Pointe à Pitre - Fort de France (188 Km) = 120 € en moyenne (14 400 Fcfp)... Nos dirigeants sont des "chats" et vont nous donner des explications "technocratiques" pour retomber sur leurs pieds et que l'on ne comprenne plus rien....

14.Posté par Ma au le 13/03/2016 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le billet d'avion devrais etre gratuit pour les touristes venant sejourner en polynesie , vous verrez qu'on vas remplir nos hotels toute l'année vue que ses avions ne sont pas rentable . Allez, billet gratuit ou 50 % moins chere que les les autres companie. Pensez y que de monter les prix a l'extreme et n'en plus en finir et faire fuire tout le monde....hahaha
Meme le chinois trouve tres tres cher pour venir en polynesie alors il ne vient pas, c simple il vas la ou c moins cher, y a de millions de chinois pres a venir en polynesie mais vue le prix oulala, ils vont ailleurs.
Voici pourquoi ils comprennent tres vite: n'aller pas en polynesie, le billet d'avion et tres cher et meme les hotels, je vous raconte pas les prix dans les super marchers, bref toute la polynesie c cher... Le bouche a oreille est plus rapide et meilleurs qu'une pub a la con
A nos future touriste, Welcome in the Paradise Island, do you like see ours tiket plane ? hehehe
Je pense que les derniers chinois qui sont passer ont du sauter en l'air en voyant nos tarif, hahaha
Bande de rigolo

15.Posté par emere cunning le 13/03/2016 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ldpdt,
ah, les banques, c'est une autre histoire. Il n'y a qu'à voir en France, non seulement elles font ce qu'elles veulent, mais en plus, il faut les renflouer avec l'argent des contribuables. Et quand leurs traders se déchaînent pour remplir vite fait leurs caisses, elles ne savent rien, n'ont rien vu, rien entendu, et c'en est presque à croire que se sont elles les victimes quand ça tourne mal. Je ne pense pas que nos zorros de la concurrence oseront s'attaquer à elles (en espérant que je me trompe).

16.Posté par Ariitaia le 14/03/2016 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tremble grande distribution ! En espérant que les membres de ce comité ne roulent pas bientôt en Mercedes !

17.Posté par Popoti le 14/03/2016 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A 600.000 francs cfp de salaire moyen (sauf erreur), ils ont intérêt à être efficace sinon il faut supprimer cette entité et ainsi économiser 130 millions par an....

J'invite ses membres à acheter le dernier Tahiti Pacifique N°317 à lire l'excellent article de Mr Bertrand Parent sur le fonctionnement des PPN et la saga du riz..... très instructif......

18.Posté par emere cunning le 14/03/2016 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ popoti,
"A 600.000 francs cfp de salaire moyen (sauf erreur), ils ont intérêt à être efficace sinon il faut supprimer cette entité et ainsi économiser 130 millions par an...."
Tu blagues ?????????

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 19:41 French blue contre-attaque et casse les prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance