Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Péréquation : le gouvernement promet un texte pour la fin de l’année



En mars dernier, Tina Cross avait demandé la mise en place d’un débat avec Edouard Fritch sur le thème de la péréquation tarifaire de l’électricité.
En mars dernier, Tina Cross avait demandé la mise en place d’un débat avec Edouard Fritch sur le thème de la péréquation tarifaire de l’électricité.
PAPEETE, le 2 mai 2019. La proposition de loi du Pays de Tina Cross a une nouvelle fois été retirée de l’ordre du jour de la commission de l’énergie. La ministre Tea Frogier assure que le gouvernement déposera un projet de loi sur la péréquation tarifaire de l’électricité au début de la prochaine session budgétaire.

Pour la troisième fois, la proposition de loi du Pays rédigée par l’élue Tina Cross, instituant un dispositif de solidarité et de péréquation dans le domaine de l’électricité, a été retiré de l’ordre du jour de la commission de l’énergie ce jeudi. Cette fois, Tea Frogier, ministre en charge de l’énergie, a annoncé que le gouvernement allait déposer un projet de loi sur la péréquation tarifaire de l’électricité lors de la prochaine session budgétaire.

Tina Cross rappelle qu’en 2015, le gouvernement avait proposé un projet de loi du Pays dans ce sens mais qu’il avait ensuite été retiré. « On a déposé en septembre 2018 ce texte pour faire accélérer les choses car l’année prochaine, en 2020, les concessions de service public dans les îles vont arriver à échéance (lire ci-dessous)», explique l’élue Tavini Huira’atira.

« Nous avons demandé ce retrait du texte car le gouvernement est en train de préparer un texte qui n’a pas le même état d’esprit que celui présenté par Tina Cross », explique Luc Faatau, représentant Tapura Huiraatira à l’assemblée. « Ce texte parlera bien de péréquation. Notre principe de péréquation c’est que tout le monde paie le même prix, ce qui n’est pas le cas dans le texte de Tina Cross. Il y a une opposition sur le fondement même du texte. »

L’élue bleue ne souhaite pas attendre la session budgétaire. « Comment voulez-vous qu’une démarche d’ouverture à la concurrence puisse sereinement se mettre en place si on attend fin 2019 pour voter ce texte ? », interpelle-t-elle. « J’ai l’impression que notre gouvernement n’est pas du tout prêt à mettre en place le plus tôt possible cette péréquation des tarifs de l’électricité alors que c’est urgent. J’ai la mauvaise impression que le gouvernement est en train de faire un remake du renouvellement de la concession de Secosud.»

Les dépenses d’électricité représentent la part la plus importante en dépense énergétique domestique, quel que soit l’archipel selon l’Institut de la statistique de la Polynésie française. Elles sont de 85 % aux Îles Du Vent contre 70 % aux Australes et 78 % pour les autres archipels. En valeur, la facture électrique annuelle moyenne varie entre 80 000 Fcfp et 100 000 Fcfp pour les archipels alors qu’elle est de 150 000 Fcfp dans les Îles du Vent.


Dix concessions seront renouvelées en 2020

Dix communes des îles seront concernées par le renouvellement de la concession EDT l’année prochaine. Il s’agit de Moorea, Huahine, Taputapuatea, Tumara’a, Taha’a, Rangiroa, Rurutu, Ua Pou, Hiva Oa et Nuku Hiva.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 2 Mai 2019 à 15:44 | Lu 923 fois

Tags : ELECTRICITE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Juin 2019 - 18:05 Deux taureaux arrivent à Tahiti par avion

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net