Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Pénurie aux Australes : le "tout est faux" de Luc Faatau



PAPEETE, 3 septembre 2017 - Le ministre de l’Equipement s’est emporté mardi face à la presse, en dénonçant "un certain nombre de contre-vérités qui ont été médiatisées dernièrement" sur la question de l’état d’approvisionnement des îles Australes depuis fin août, et l’avarie qui a immobilisé le cargo mixte Tuhaa Pae IV qui dessert habituellement l’archipel.

Le Mareva Nui a appareillé de Motu Uta samedi matin à destination de l’archipel des îles Australes qu’il devait initialement toucher dès lundi. Mais c’était sans compter avec des conditions météorologiques adverses qui ont contraint le navire à ralentir son allure. Le cargo n’a atteint Rimatara que lundi soir et n'a pu décharger que mardi avec un jour de retard. Il devrait atteindre Rurutu mercredi, Tubuai jeudi, Raivavae vendredi et Rapa dimanche.
Ce qui aurait pu devenir une situation de pénurie aux Australes ne devrait finalement rester qu’une crainte. Le cargo Mareva Nui est en cours de livraison de 880 tonnes de provisions pour les cinq îles de l’archipel : 617 tonnes de denrées alimentaires, provisions en gros et marchandises en tous genres dont 5 tonnes d'aliments réfrigérés ; 262 tonnes d’hydrocarbures dont 38,8 tonnes de gaz en bonbonnes, 9 tonnes d’essence en fûts et 18 tonnes d’essence en cubis de 950 à 1850 litres.

De même, comme a souhaité le préciser Jacques Raynal, mardi, "les structures sanitaires" de l'archipel "ont anticipé les commandes de médicaments et de matériels" pour se mettre à l'abri de la rupture de stock et disposent d'un stock de carburant.

> Lire aussi : Le Mareva Nui embarque 880 tonnes de provisions pour les Australes

L’archipel vit sous la menace de ruptures de stocks depuis début septembre après que Tuhaa Pae IV ait endommagé un de ses safrans, dans le chenal de Tubuai. Le cargo mixte est, depuis, dans l'incapacité de naviguer, étant seul en temps normal à assurer l’approvisionnement des Australes.

"Le fait de dire que le Pays n’a rien fait est un mensonge"

Le 11 septembre dernier le navire de la flottille administrative Tahiti Nui I avait été affrété pour acheminer 160 tonnes de carburant, 121 tonnes de denrées alimentaires et 195 tonnes de matériaux de construction en direction de Rimatara, Rurutu, Tubuai et Raivavae.

De retour sur Tahiti, il avait rapporté 80 tonnes de produits agricoles. Le Mareva Nui doit également embarquer à Tubuai, mardi prochain pour les ramener à Papeete en conteneurs frigorifiques, 72 tonnes de légumes.

L’armateur du Tuhaa Pae IV annonce la remise en service de son cargo mixte, après remplacement du safran endommagé, fin octobre au plus tard. L’approvisionnement de l’archipel devrait connaître dès lors un retour à la normale au plus tard durant la première quinzaine de novembre.

Au moment de récapituler tout cela par le menu, le ministre de l’Equipement s’est emporté mardi face à la presse en dénonçant "un certain nombre de contre-vérités qui ont été médiatisées dernièrement" par des journalistes "anti Tapura" (sic). "Il est de mon devoir d’apporter des précisions par rapport à un certain nombre de contre-vérités qui ont été médiatisées dernièrement", a lancé Luc Faatau visiblement agacé : "le fait de dire que le Pays n’a rien fait est un mensonge. Nous avons pris toutes les dispositions pour qu’il y ait deux bateaux qui se rendent sur l’archipel. On a même pris les dispositions pour envoyer un troisième bateau cette semaine s’il restait des productions agricoles non embarquées sur le quai de Tubuai. L’armateur se tient prêt. Les responsables de la flottille pour mobiliser un équipage". Ce dispositif pourrait devoir être mis en œuvre : mardi prochain normalement, de retour à Tubuai sur son trajet retour pour Papeete, le Mareva Nui va embarquer six conteneurs frigorifiques de produits agricoles, soit un peu plus de 70 tonnes essentiellement des carottes. Il sera à la limite de sa capacité d'embarquement en conteneurs. Mais on sait dès aujourd'hui que sur place il y a de quoi remplir huit conteneurs : il devra laisser en attente 24 tonnes.

Pour en revenir à la polémique, Luc Faatau n’a d'ailleurs pas hésité à dénoncer une campagne de "désinformation pour des raisons politiques", en pointant à mot à peine couverts le maire de Tubuai, qui n’est autre que le Tahoera’a Huiraatira Fernand Tahiata. "On parle de carburant pour le transport scolaire… Je rappelle ici que la commune de Tubuai est la seule à ne pas avoir de site de stockage de carburant. Lorsqu’on gère un parc de véhicules aussi important, je ne comprends pas qu’il n’y ait pas aussi un stock pour la commune. En plus, le maire est employé de l’Equipement et sait pertinemment que l’Equipement dispose d’un stock de 16 000 litres de carburant. Nous sommes disposés à lui prêter ce stock pour les transports scolaires (…). Beaucoup d’indices penchent en faveur d’une pénurie organisée", a fini par accuser le ministre de l'Equipement mardi. "Et je pense que ce n’est pas comme ça que l’on doit régler une affaire de ce genre".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 3 Octobre 2017 à 11:29 | Lu 4532 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 17:03 Aérien : Air France s'aligne sur la baisse des prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance