Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Penelope Fillon a touché au total 45.000 euros d'indemnités de licenciement payées par l'Assemblée



L'épouse de François Fillon, Penelope, soupçonnée d'emplois fictifs comme assistante parlementaire, a touché, en deux fois, 45.000 euros d'indemnités de licenciement, payées par l'Assemblée nationale, affirme Le Canard enchaîné dans son édition de mercredi.
Mme Fillon a perçu en août 2002 "16.000 euros d'indemnités, soit l'équivalent de cinq mois de salaire", alors qu'elle avait retrouvé un mois plus tôt un emploi auprès de Marc Joulaud, alors suppléant de l'actuel candidat de la droite à la présidentielle, selon l'hebdomadaire satirique, qui assure qu'elle a "cumulé deux salaires durant un peu plus d'un mois".
"La législation ne prévoit pas un tel niveau d'indemnités de licenciement pour un collaborateur parlementaire", affirme encore Le Canard. Ces indemnités portent sur la période 1998-2002, pendant laquelle Mme Fillon a été rémunérée comme assistante parlementaire de son époux (165.686 euros net de salaires sur cette période, selon le site internet du candidat Fillon).
Par ailleurs, lorsque M. Fillon a mis fin, en novembre 2013, au dernier contrat de son épouse à l'Assemblée nationale, celle-ci a perçu "29.000 euros" d'indemnités de licenciement pour 17 mois de travail (rémunérés 65.839 euros net, selon le site internet de M. Fillon).

avec AFP

Rédigé par RB le Mardi 7 Février 2017 à 06:23 | Lu 372 fois






1.Posté par Ariitaia le 07/02/2017 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nouvel épisode à scandale de ce torchon tout juste bon à prendre place dans des latrines.
Pourquoi ne s'en prend-il pas à l'ensemble de la classe politique, toutes couleurs confondues, qui puise en permanence dans les tiroirs caisse ? Peut-être des potes de Mac Ron, le Judas machiavélique !

2.Posté par boran le 07/02/2017 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai gagne mon proces contre la societe telefenua en 2001 pour licenciement abusif , condamnee et pourtant je n'ai jamais touche un sous...quelle justice francaise qu'on on est un simple citoyen.....

3.Posté par pif paf le 07/02/2017 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Ariitaia :
C'est vrai que les journaux, c'est pratique dans les toilettes (quand on est en rupture de papier toilette), mais je déconseille le papier glacé, c'est pas agréable.
Pour la lecture, je te conseille Charlie Hebdo, attaquant tous azimut et bien plus près de la vérité.

@François :
On te soutient. Nous aussi on a voté pour des candidats impliqués dans des affaires d'emplois fictifs.

4.Posté par simone grand le 07/02/2017 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai toujours pensé qu'être employé pour un mandat politique, c'était forcément un CDD et cessait avec la perte de statut d'élu de la personne que l'on assiste et donc que cela n'impliquait pas des indemnités de licenciement.
Bizarre

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance