Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Ouverture en Polynésie d'un hôpital "vitrine de la technologie française"


PAPEETE, 27 octobre 2010 (AFP) - L'hôpital du Taaone, sur l'île polynésienne de Tahiti, établissement présenté comme "une vitrine de la technologie française" dans cette région du monde, a accueilli mardi sa première patiente, au terme de près de dix ans de travaux, a constaté un correspondant de l'AFP.


Ouverture en Polynésie d'un hôpital "vitrine de la technologie française"
Stella Teaotea, une patiente de 71 ans du service cardiologie, a été la première à être transférée vers le nouvel hôpital de la Polynésie française. Tous les patients de l'actuel centre hospitalier devraient être transférés avant le 18 novembre.

Ce nouvel hôpital, qui emploiera 1.650 personnes, est "une vitrine de la technologie française, qui pourra bénéficier à nos voisins du Pacifique", a déclaré à l'AFP Jules Ienfa, ministre de la santé de cette collectivité d'outre-mer. "C'est certainement l'hôpital du Pacifique Sud le plus à la pointe de l'innovation médicale", a renchéri Louis Rolland, son directeur.

Un accélérateur de particules va notamment permettre de traiter les malades du cancer. Chaque année, deux à trois cents d'entre eux devaient aller se soigner en métropole ou en Nouvelle-Zélande. De nombreux patients refusaient de partir et ne pouvaient être traités.

Un centre de greffe rénale devrait aussi ouvrir à la fin de l'année 2011. Mais il faudra, selon les médecins du centre hospitalier, "surmonter les freins culturels pour que les Polynésiens acceptent de donner leurs organes".

Ces soins supplémentaires et l'embauche d'une quarantaine d'employés supplémentaires vont entraîner un surcoût d'1,5 milliard de francs Pacifique (12,6 millions d'euros) de fonctionnement chaque année.

La Polynésie française fait face à un déficit chronique de son assurance maladie. Le trou de la Caisse de Prévoyance Sociale (sécurité sociale locale) est estimé à plus de 15 milliards de francs Pacifique (126 MEUR).

C'est Gaston Flosse, alors président de la Polynésie française, qui avait posé la première pierre de ce chantier en 2001. Le centre hospitalier du Taaone devait s'appeler "Hôpital Jacques Chirac", mais il a finalement été baptisé du nom de son quartier (Le Taaone) à la suite d'une consultation publique.

ml/mad/cgd

Rédigé par AFP le Mardi 26 Octobre 2010 à 22:40 | Lu 1305 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Novembre 2020 - 10:43 Bouteau défend ses dispositifs pour l'emploi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus