Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


On a testé pour vous : le casting du film Gauguin



EN tout, plus de 1050 Polynésiens ont participé aux castings du film Gauguin
EN tout, plus de 1050 Polynésiens ont participé aux castings du film Gauguin
PAPEETE, le 29 juillet 2016 - Un millier de Polynésiens ont participé aux castings organisés pour le film Gauguin. À Tahiti Infos aussi nous aimerions être des stars, donc nous avons testé notre chance. Petite plongée dans les coulisses du casting d'un long-métrage.

Le rôle qui lancera ma carrière de star de Hollywood sera-t-il "Marin numéro 2" ? C'est en tout cas pour celui-là que j'ai auditionné en ce mois de juillet 2016. Et tout y était comme on imagine un casting : caméra, scénario avec des répliques à apprendre, plusieurs prises pour tester différentes émotions… Et une réponse dans 8 semaines.

Je n'étais pas le seul à chercher mon étoile. Près d'un millier de Polynésiens ont répondu à l'appel passé sur Facebook et dans les mairies par la production du film "Gauguin". C'est aussi bien que nous soyons nombreux puisque 15 petits rôles et 600 figurants seront nécessaires pour le tournage de ce long-métrage sur la vie de Paul Gauguin, le célèbre peintre postimpressioniste. Et pour refléter la diversité de notre population, tous les physiques sont demandés : tane ma'ohi bien musclé ; vahine aux cheveux longs ; famille popa'a ou tahitienne ; tinito de 70 ans ; kaina bien typé ou physique d'aventurier européen… Du coup, tout le monde avait une chance de décrocher un sésame pour ses 15 minutes de célébrité !

UN MILLIER DE CANDIDATS POUR 600 PLACES DE FIGURANTS

La famille Tehopu a tenté sa chance au casting
La famille Tehopu a tenté sa chance au casting
Pour les seconds rôles, les acteurs et figurants potentiels étaient d'abord convoqués entre le 8 et le 13 juillet pour une première rencontre avec l'équipe du casting dans quatre mairies de Tahiti et Moorea. Dans la foule qui était présente à chaque fois, toujours les mêmes explications : "je viens juste pour essayer, pour le fun ! J'ai le temps justement. J'ai entendu parler du casting par Facebook, et pour moi c'est tout nouveau. Je ne veux pas forcément un rôle, juste passer derrière les acteurs ça m'ira !" nous explique Virginia lors du casting à Mahina. Derrière elle, une longue file d'attente rassemble une foule bigarrée, avec par exemple la famille Tehopu qui cherche "un petit rôle tous ensemble, et je pense qu'on a une chance vu ce qu'ils demandent. On veut juste s'amuser, découvrir comment ça se passe et vivre une nouvelle expérience". Taloo, elle, garde une place pour son fils qui fait du skate… "Mais je le fais pour moi aussi, pour l'expérience. Je me suis dit que ce serait marrant de voir le film et pouvoir dire 'ah ha ! C'est moi !', mais je ne me mets pas la pression."

Lors de cette première journée, il s'agissait juste de prendre une photo et laisser nos coordonnées. Pour les simples figurants, ce sera tout jusqu'en aout. Pour ceux qui pourraient remplir un petit rôle, une deuxième séance est prévue. Justement, on me rappelle deux jours plus tard pour me proposer de passer à Mamao aux bureaux d'Archipel Prod, la boite locale qui assiste les réalisateurs métropolitains.

Là, l'ambiance est plus sereine, avec un pro à un bureau en train de monter un documentaire, le script posé sur une table et des acteurs potentiels en train d'apprendre les quelques lignes qu'ils liront peut-être dans le film… Pour moi on a pensé au rôle d'un marin qui achète une sculpture à Gauguin (en la négociant à vil prix). Il faut croire que je ne suis pas un acteur très doué puisqu'au bout de quatre prises la directrice de casting ne semble pas plus impressionnée que ça. Mais elle prend mes mensurations pour le costume et promet d'appeler fin aout pour me dire si j'ai décroché mon premier rôle…

LES ACTEURS PRINCIPAUX TROUVÉS PAR CASTING SAUVAGE


Julie Navarro en train de tester une actrice pour le rôle de la mère de Tehura
Julie Navarro en train de tester une actrice pour le rôle de la mère de Tehura
C'est aussi l'occasion de l'interviewer pour savoir comment c'est passé le reste du casting. Si vous ne le savez pas encore, ce long-métrage à gros budget sera largement tourné à Tahiti et Moorea. C'est la star Vincent Cassel qui interprétera le rôle de Paul Gauguin en 1890, alors qu'il découvre la Polynésie et peint ses tableaux les plus emblématiques. Des acteurs locaux interpréteront les personnes importantes de sa vie en Polynésie, en particulier sa compagne Tehura et son jeune assistant Iotefa. La partie polynésienne du tournage aura lieu du 12 septembre à fin octobre, principalement à la Presqu'Île (avec la recréation du port de Papeete de 1890) et à Moorea, en plus de quelques scènes à Mahina.

Julie Navarro, qui s'occupe donc du casting du film en Polynésie, nous explique que trouver des figurants n'est pas si simple : "toutes les personnes qui se sont présentées ne correspondent pas forcément, selon les looks. Les femmes à l'époque avaient de longs cheveux, donc si on a les cheveux courts on ne correspond pas forcément au Tahiti d'antan, en tout cas celui que Gauguin a pu peindre. Pour ceux qui jouent les villageois, il faut aussi qu'ils parlent tahitien puisque dans les villages que l'on va recréer les gens parlent tahitiens. Mais aujourd'hui les jeunes ne le parlent pas forcément… Il y a beaucoup de choses à vérifier, mais la population s'est vraiment prise au jeu et c'est très agréable, je ne pensais pas avoir cette réponse."

Mais le plus difficile, selon elle, a été de trouver les deux acteurs qui pourraient jouer les rôles principaux aux côtés de Vincent Cassel. "J'ai trouvé des gens qui savent jouer, mais ces deux jeunes on les a trouvés avec du casting sauvage, ils n'ont jamais tourné de leur vie. J'ai fait beaucoup de sorties de lycées, de cours de danse, du casting dans la rue ou dans les marchés, et c'est comme ça qu'on les a trouvés. Ce sont des talents naturels, et ce sont de vrais talents. Là ils viennent avec moi en métropole pour rencontrer Vincent Cassel, faire les essais maquillage, du coaching, préparer le tournage… Ils rentrent dans une phase de préparation."

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Vendredi 29 Juillet 2016 à 17:20 | Lu 4542 fois







1.Posté par simone grand le 30/07/2016 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne chance à ces deux jeunes gens.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués