Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


On a testé pour vous le Dreamliner de United Airlines



On a testé pour vous le Dreamliner de United Airlines
SAN FRANCISCO, le 2 novembre 2018. Jeudi soir, nous sommes montés à bord de l'avion de United Airlines à destination de San Francisco. On vous raconte comment s'est passé ce vol : les points positifs comme les négatifs. Confortablement installés en classe Business, asseyez-vous à nos côtés.


Il est 22 heures jeudi, les premiers passagers du vol à destination de San Francisco embarquent dans le Boeing Dreamliner 787-8. Cet avion de 219 places est composé de 36 sièges convertibles en business class United Polaris, 70 dans la classe United Economy Plus et 113 en classe United Economy). Tahiti Infos et les autres médias polynésiens ont été invités par la compagnie à tester le vol en classe Business. Pour ce vol, l'équipage de l'avion, qui était à bord du premier avion arrivé mardi soir, arbore des couronnes de fleurs.

Les passagers de la classe Business trouvent sur leur siège drap et couverture ainsi que deux oreillers, dont un en mousse à mémoire de forme. Une trousse de toilette et des pantoufles vous sont aussi proposées. Une fois installé, vous trouvez le menu du repas et du petit déjeuner qui vous sera servi. Vous faites votre choix et le personnel navigant dresse quelques minutes plus tard la table. Petit bémol, le menu est anglais. Mais c'est l'occasion de s'immerger dès les premières minutes dans ses vacances aux sonorités américaines. Les messages diffusés en cabine sont néanmoins donnés en anglais et en français.

C'est Reva, polynésienne travaillant pour United Airlines, qui assure la traduction. Vivant depuis 1992 au pays de l'Oncle Sam, elle possède un charmant accent polynésien teinté d'un accent américain. « Je suis très contente de l'accueil que nous avons reçu mardi soir », confie-t-elle lors d'un moment de répit. « Mes collègues ont beaucoup apprécié la chaleur de l'accueil et le service des Polynésiens. Pendant des années, travailler sur une ligne à destination de Tahiti était un rêve. Il a été exaucé. Je suis fière de représenter United Airlines et les Polynésiens. J'essaierai de travailler régulièrement sur cette ligne. Mais notre planning est décidé chaque mois. »

Confortablement installé en Business Class, il n'est pas facile de lutter contre le sommeil. Tant pis, on n'aura pas l'occasion de tester le Wifi à bord. Mais on a quand même envie, car on est gourmand, de goûter le menu de la Classe Business. Après une salade au saumon et de quinoa, il y a le choix entre quatre plats à base de bœuf, poulet, soupe chinoise et tortellini. Vous auriez choisi quoi vous ? Nous, on a choisi les tortellinis. On les a appréciés avant de sombrer dans les bras de Morphée, de se réveiller quelques minutes (ou heures plus tard, difficile à définir) et de se dire : 'mais et si on testait le fauteuil en version lit ?' On appuie sur le bouton, le siège s'allonge pour former une véritable banquette. Les paupières se ferment de nouveau. On avoue, on est drôlement bien en classe Business.
Une heure et demie avant l'arrivée sur le sol américain, le personnel vous prépare un petit déjeuner : quiche lorraine ou panini tomate et fromage. Avec cela, vous aurez bien sûr la possibilité d'ajouter des pains au chocolat, des croissants, du pain et des boissons.

Vue sur le Golden Gate Bridge
Prévu pour arriver à 9h40, le vol a un peu d'avance. L'avion amorce sa descente. Par le hublot, le soleil commence à pointer son nez. La côte américaine commence à se dessiner. On guette le Golden Gate Bridge, qui est devenu l'emblème de Frisco. C'est l'un des plus célèbres ponts suspendus. Long de 2 737 mètres, il a été conçu et réalisé en moins de cinq ans et mis en service en 1937. On l'aperçoit au loin au milieu de ce brouillard, qui caractérise la ville.
Il est 9h10 : on descend de l'avion. Mais mauvaise surprise, nous resterons pas moins de deux heures dans la file d'attente avant de pouvoir montrer nos passeports. Est-ce un problème récurrent ou lié uniquement à la mise en place de cette nouvelle rotation ? Difficile de le dire. Mais soyez prudent si vous décider de simplement faire une escale à San Francisco et de reprendre un vol ensuite.
Les passagers en Business classe ont ensuite accès à un salon, idéal pour les hommes d'affaires, mais pas seulement. Il est équipé de pas moins de 14 douches privées. On avoue qu'on savoure une douche bien chaude après huit heures d'avion et de pouvoir se brosser les dents dans une vraie salle de bain. Un buffet est ensuite proposé. Les voyageurs sont donc parés pour commencer leur journée de travail ou leur séjour.

Visite guidée de l'avion de United Airlines


Pratique

United Airlines effectuera trois rotations hebdomadaires toute l'année. Pour les prochains mois, United Airlines partira de San Francisco à destination de Tahiti les mardis, jeudis et dimanches. À compter du 30 mars 2019, United commencera à desservir les mardis, jeudis et samedis. 
United exploitera cette liaison avec des Boeing 787 Dreamliner. Les billets sont disponibles à l'achat sur united.com. United exploite en moyenne 287 vols quotidiens au départ de San Francisco, et dessert 31 vols quotidiens sans escale vers 24 destinations internationales au départ de SFO y compris des vols directs vers l’Europe et le Moyen-Orient, l’Asie, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, le Mexique, l’Amérique latine et le Canada. United exploite aussi 256 vols quotidiens vers 79 aéroports à travers les Etats-Unis au départ de San Francisco, y compris un important service quotidien pour les voyageurs d’affaires vers Las Vegas, Newark/New York, Chicago, Houston et Denver.
Pour ceux qui voudraient tester cette nouvelle route pour aller en France. Sachez que vous pouvez à San Francisco prendre un nouvel vol sur United Airlines ou embarquer à bord des compagnies aériennes Delta Airlines, French Bee, Virgin Atlantic, British Airways...


Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 2 Novembre 2018 à 12:54 | Lu 4783 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyens pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués