Tahiti Infos

Nuku Hiva : nouvelle tête à la Maison de l'enfance


L'équipe de la Maison de l'enfance avec Fabienne, Nelly et Mathilde, la nouvelle directrice.
L'équipe de la Maison de l'enfance avec Fabienne, Nelly et Mathilde, la nouvelle directrice.
Nuku Hiva, le 22 septembre 2021 - La Maison de l’enfance de Nuku Hiva a accueilli récemment une nouvelle directrice. Si la crise sanitaire oblige momentanément à réduire les activités de groupes de l’établissement, la nouvelle dirigeante nourrit de nombreux projets autour de la famille.
 
Située en plein cœur du village de Taiohae à Nuku Hiva, la Maison de l’enfance, qui dépend du Fare Tama Hau, a pour but d’accueillir les enfants et leurs familles afin de favoriser l’éveil des plus jeunes et de permettre aux parents d’échanger et de partager les joies mais aussi les difficultés liées à la parentalité. Ouvert en 2016, le lieu a été dirigé à son ouverture par Annabelle Brehier puis jusqu’à juillet dernier par Camille Morel. C’est désormais la très dynamique Mathilde Vignon, une éducatrice de jeunes enfants, qui prend la direction de l’unique Maison de l’enfance marquisienne. Ainsi Mathilde, assistée de Fabienne et Nelly, deux jeunes femmes dotées du CAP petite enfance, nourrit déjà de nombreux projets pour faire de la Maison de l’enfance un lieu de vie incontournable pour les familles.
 
Nouveaux ateliers
 
“Nous avons réfléchi à l’organisation d’animations sur des journées entières plutôt que quelques heures seulement comme par le passé, explique Mathilde Vignon. Ce sera le cas du parcours moteur, ou de l’atelier peinture pour les jeunes enfants, de sorte que toutes les familles puissent en profiter au moment qui leur convient. Nous aimerions également développer un atelier sportif pour les mamans avec du pilates, de la relaxation, de la musculation en douceur, entre autres. Nous prévoyons aussi un temps pour les photos de famille avec un décor réalisé ici à la Maison de l’enfance. Puis, il y a des ateliers qui existaient déjà et que nous allons remettre en place dès que possible, je pense notamment aux activités d’initiation à la couture, à la création de pochoirs ou aux journées bien-être. Ce sont là quelques exemples, mais nous avons encore beaucoup d’autres projets.”
 
Réfléchir autrement
 
Bien que très motivée, Mathilde a dû freiner momentanément son enthousiasme du fait de l’impossibilité de rassembler les populations en temps de crise sanitaire. Cependant la jeune femme reste positive : “Finalement le Covid nous a fait réfléchir autrement, explique Mathilde. Nous nous sommes demandé où étaient les gens et quels étaient leurs besoins du fait de cette crise sanitaire. C’est cette réflexion qui nous à conduits à mener quelques actions dans les quartiers de Taiohae, à la rencontre des familles avec plusieurs enfants, en proposant des jeux dans leur jardin, le tout avec d’extrêmes précautions d’hygiène. Avec la reprise de l’école nous avons stoppé ces actions, mais il est probable que nous les reconduisions ponctuellement dans le futur.” 
Pour l’heure, l’accueil des familles est toujours possible à la Maison de l’enfance, mais avec une jauge restreinte à dix personnes à la fois. Début octobre, si les conditions sanitaires le permettent, Mathilde et son équipe espèrent pouvoir proposer un programme mensuel d’activités complet.

Contacts : Maison de l'enfance de Nuku Hiva
[email protected]
Tel : 40 92 00 74

​Le parcours de Mathilde
Mathilde Vignon a 28 ans, elle est originaire de la ville de Bordeaux. Elle a d’abord été animatrice en centres de loisirs et de colonies de vacances avant de débuter ses études d’éducatrice de jeunes enfants. Elle s’est ensuite engagée dans les services humanitaires pour assister les populations africaines, notamment au Maroc et au Sénégal, avant de revenir à Bordeaux où elle a œuvré pendant sept ans au sein des services de la protection de l’enfance. Dans des foyers d’accueil d’urgence et des maisons d’enfants à caractère social (MECS). C’est ensuite, un peu par hasard, lors d’un voyage à Tahiti qu’elle rencontre les intervenants du Fare Tama Hau, qui lui proposent de venir diriger la Maison de l’enfance des Marquises. Une mission qu’elle accepte avec enthousiasme.

Rédigé par Marie Laure le Jeudi 23 Septembre 2021 à 09:43 | Lu 1681 fois