Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Nouveau record de surpopulation à Nuutania



PAPEETE, le 17 aout 2015 - La prison la plus surchargée de la République a battu la semaine dernière un nouveau record avec 456 prisonniers. Sachant que Nuutania a été conçu pour accueillir 165 condamnés ou mis en examens.

Jeudi dernier lors du décompte du nombre de prisonniers de la maison d'arrêt de Nuutania, la prison hébergeait 456 personnes. Un nouveau record absolu pour l'établissement. Le décompte est cependant déjà retombé à 452 ce lundi. La capacité lors de la construction en 1970 était de 165 places, dont un quartier d'accueil de 2 places et un quartier de semi-liberté de 6 places.

La surpopulation touche tous les quartiers, mais en particulier celui de la maison d'arrêt des hommes. "Le problème là c'est que ça bouche. Il va falloir attendre l'ouverture de Papeari pour que ça s'améliore" nous confirme une source interne à la prison. Le record pourrait donc encore être battu dans les mois à venir...

L'ouverture du nouveau centre pénitentiaire est prévue pour début 2017, avec 410 places en cellules individuelles. Avec un Nuutania rénové (le site sera alors consacré aux prévenus, aux femmes et aux mineurs) et en comptant les établissements de Taiohae (Marquises) et de Uturoa (Raiatea), les capacités pénitentiaires en Polynésie atteindront 620 places.

DES CONDITIONS DE VIE DIFFICILES

En attendant et pour éviter que ces conditions de détention difficiles ne mettent le feu au centre de détention, de nombreux aménagements sont prévus. Pendant la journée, les cellules de certains quartiers restent ouvertes. Les familles des détenus ont plus d'heures de visites et peuvent leur apporter de la nourriture, les prisonniers ont droit aux journaux et à la télévision…

Malgré tout cela, des tensions émergent encore. Ainsi le lundi 15 juin dernier, quatre prisonniers dont Ben Benacek, connu pour être le premier braqueur polynésien, avaient campé sur un parapet pendant près de 6 heures après avoir raté une tentative d'évasion. Ils en avaient profité pour dénoncer les conditions de détention dont, principalement, la vétusté et la promiscuité dans la prison.

Une mission du Contrôle général des lieux de privation de liberté de 2012 avait conclu que "le centre pénitentiaire de Nuutania présente une sur-occupation intolérable. Dans certaines cellules, l’espace disponible de 2,59 m² par personne a déjà été assimilé dans d’autres établissements à un traitement inhumain et dégradant par la Cour européenne des droits de l’homme".

De nombreuses actions en justice ont également lieu. Depuis 2013, l'État a été condamné plus de 160 fois par le tribunal administratif, pour un total de 40 millions Fcfp d'indemnités à verser à d'anciens prisonniers au mois de mars 2015 (depuis, de nouvelles condamnations ont été prononcées pour augmenter ce total).

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 17 Août 2015 à 17:45 | Lu 1987 fois

Tags : NUUTANIA, PRISON






1.Posté par LEPETANT le 18/08/2015 05:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande comment le Pays de droits de l'homme a pu laisser une telle situation perdurer.

2.Posté par asati le 18/08/2015 07:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et alors,,ils n'ont que ce qu'ils méritent. On ne va pas en prison pour rien, surtout avec notre système judiciaire beaucoup trop laxiste.. Et en plus ils ont des journaux, la télé, les visites de la famille.. Pourquoi pas internet et la vidéo à la demande...

3.Posté par Ariitaia le 18/08/2015 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Verser des indemnités à des prisonniers est tout simplement immoral et scandaleux ! Il y a des SDF dans la rue qui n'ont fait de mal à personne et qui seraient bien heureux de toucher cet argent. On ne les a pas forcé à aller en prison !

4.Posté par MIKE le 18/08/2015 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des missions de contrôle ont été effectuées depuis des années sans vraiment donner des résultats mis à part le constat d'une surpopulation carcérale. D'autres missions arriveront d'ici la mise en service de la nouvelle prison de PAPEARI.

5.Posté par Attention le 18/08/2015 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les prisonniers sont des Humains et méritent donc qu'on leur accorde le respect que l'Humain a décidé qu'il serait bon d'appliquer au sein de son espèce.
Délaissons ces Humains et considérons les comme des bêtes et nous aurons a coups sûr des surprises lors de leur remise en liberté car ils seront aigris et laisseront leur part sauvage (que nous avons tous) prendre le dessus.
Le système carcéral a un coup et il faut y mettre les moyens.
C'est par ce système que l'Humain pense pouvoir contenir le mieux une partie de notre sauvagerie inhérente.
Une prison ne doit pas être une fabrique de délinquants.

6.Posté par LEPETANT le 18/08/2015 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont été condamnés à subir une peine d'emprisonnement et non à supporter des traitements inhumains et dégradants.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 21:36 Moo rea, une autre vision de l’histoire de Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance