Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Nickel/Calédonie: blocage des exportations de la SMSP en Corée du sud



Nickel/Calédonie: blocage des exportations de la SMSP en Corée du sud
NOUMEA, 13 septembre 2011 (AFP) - Les exportations de nickel du mineur calédonien SMSP en direction de son partenaire en Corée du Sud, le géant Posco, sont bloquées à la suite d'un mouvement de coutumiers kanaks, ont indiqué mardi ses dirigeants.

Le chargement des minéraliers de la SMSP (Société minière du sud Pacifique), qui appartient aux indépendantistes Kanak de la province nord de Nouvelle-Calédonie, est interrompu depuis trois semaines sur le site de Ouaco (nord-ouest).

"Ce site représente 952.000 tonnes annuelles de minerai de nickel, soit plus de 50% de nos livraisons à Posco (deuxième aciériste mondial, ndlr)", a déclaré un porte-parole de la SMSP.

S'appuyant sur la déclaration de l'ONU sur les droits des peuples autochtones, les coutumiers réclament à la SMSP une "contrepartie" financière "pour améliorer les conditions de vie des populations".

"Nous sommes opposés à toute forme de royalties et si la situation n'évolue pas, nous mettrons en chômage technique les 315 employés du site", a déclaré à la presse Victor Tutugoro, président du conseil d'administration de la Sofinor, maison-mère de la SMSP.

Ce dernier a en outre dénoncé "une opération de déstabilisation" contre la SMSP.

Les dirigeants de la SMSP ont également évoqué une action pour contrarier "la bonne mise en oeuvre de l'usine du nord, outil de rééquilibrage" actuellement en construction dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, en partenariat avec le groupe Xstrata.

La SMSP, qui a 51% dans ce projet, participe à son financement, grâce aux retombées financières de son association avec Posco en Corée du Sud.

Le mineur calédonien et le groupe sud-coréen sont associés dans deux coentreprises: l'une possède une usine en Corée du Sud, l'autre les mines en Nouvelle-Calédonie. Ils ont récemment annoncé un doublement de production à 54.000 tonnes annuelles à partir de 2014.

cw/rh/bfa

Rédigé par AFP le Lundi 12 Septembre 2011 à 21:49 | Lu 1223 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués