Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Newrest Papara en grève depuis lundi



Tahiti, le 28 avril 2020- Les 34 employés de la cuisine centrale de Newrest à Papara sont en grève depuis lundi, à l’appel de la CSIP. Leur principale doléance est la réintégration de cinq employées à la cuisine centrale suite à la fermeture des écoles.
 
Les 34 employés de la cuisine centrale Newrest de Papara sont en grève depuis lundi à l’appel de la CSIP pour la réintégration de cinq employées. Un mouvement qui va, selon l’un des employés, “peut-être durer dans le temps”. En effet, cet employé qui a souhaité garder l’anonymat de peur des potentielles représailles explique qu’en tout, “29 personnes travaillent dans l’usine” et que “cinq mama travaillent dans les écoles”. “Mais durant les vacances scolaires, elles intègrent la cuisine centrale”. Du fait de la crise sanitaire actuelle, les écoles de Papara ont été fermées à la mi-mars. Ces cinq employées “ont été mises de côté” pendant cette période.
 
Pour les grévistes, il ne s’agit pourtant pas de vacances scolaires, mais bien d’une fermeture des établissements. “Pourquoi elles ne seraient pas intégrées maintenant ?”. D’autant plus que les salariés de Newrest Papara estiment que malgré la fermeture des écoles de la commune, “il y a beaucoup de boulot”. En effet, la cuisine centrale travaille également pour fournir “600 plats à l’hôpital du Taaone et 400 plats aux centres de dialyse, mais aussi à l’armée”.

Les rencontres entre les représentants syndicaux et la direction ont commencé la semaine dernière, mais les employés étaient “restés sur [leur] faim”. Leur mouvement de grève a donc commencé lundi avec un effectif de personnel en grève “d’environ 70%”. Dans le cas où leur principale doléance ne sera pas satisfaite, les grévistes avertissent : “on durcira la grève”. Ils évoquent également d’autres doléances, même si la principale, “celle qui nous tient à cœur”, est le sort de “nos salariés, c’est nos mama”.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mardi 28 Avril 2020 à 17:45 | Lu 2203 fois






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Juillet 2020 - 09:47 Les Australes s'exposent à Vaiare

Jeudi 9 Juillet 2020 - 09:44 Tumaraa au rythme de l'agriculture

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus