Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Naufrage au large du Venezuela: au moins 14 migrants vénézuéliens morts



Caracas, Venezuela | AFP | lundi 13/12/2020 - Au moins quatorze migrants vénézuéliens, dont trois enfants, sont morts dans le naufrage d'un bateau entre le Venezuela et Trinidad-et-Tobago, et un nombre indéterminé de passagers sont portés disparus, ont annoncé les autorités du pays dimanche.

Onze premiers corps ont été repêchés samedi après-midi lors d'une mission de routine d'un patrouilleur des garde-côte, au large de la ville de Güiria. Puis dimanche, "nous avons trouvé sur la plage trois morts, soit deux hommes adultes et une femme", a expliqué le ministère des Relations extérieures, dans un communiqué.

Un peu plus tôt dimanche, un député de cette région côtière du Venezuela, citant un rapport de la police avait fait état de onze morts. 

"On présume que le bateau avait à son bord 30 passagers, ce qui signifie qu'il pourrait y avoir de nombreux disparus", avait déclaré à l'AFP Robert Alcala, parlementaire de l'État côtier de Sucre (nord-est), d'où le bateau est supposé être parti.

Un rapport de police, consulté par l'AFP, précisait dans un premier temps que les victimes étaient quatre hommes, quatre femmes, et trois enfants.

Selon des médias locaux, des recherches étaient en cours pour retrouver d'éventuels rescapés ou d'autres corps de disparus.

Le communiqué du gouvernement fait état de vingt passagers à bord du bateau disparu, qui aurait pris la mer le 6 décembre. 

Il assure que la police locale n'a pas connaissance jusqu'à présent de familles s'inquiétant de la disparition de proches. 

Les corps étaient attachés ensemble quand ils ont été récupérés -apparemment une tentative des victimes pour se protéger de la houle avant le naufrage- et ont été retrouvés dans un état de décomposition avancé. Ils ont été emmenés à la morgue de Güiria, selon M. Alcala.

Toujours selon ce parlementaire, le bateau avait quitté le Venezuela le 6 décembre pour Trinidad, où ses occupants auraient été détenus et renvoyés vers leur pays à bord du même navire pour immigration illégale, dans le cadre des mesures mises en place pour limiter le nombre de Vénézuéliens fuyant la crise dans leur pays.

"Les autorités de Trinidad ont commis la faute d'expulser des personnes à bord du bateau avec lequel elles étaient arrivées", a accusé M. Alcala, dénonçant par ailleurs la corruption des autorités vénézuéliennes, et l'existence de mafias responsables de trafics d'êtres humains opérant entre le Venezuela et Trinidad et Tobago.

Plus d'une centaine de Vénézuéliens ont disparu entre 2018 et 2019 en entreprenant cette dangereuse traversée, selon M. Alcala. 

Le 28 novembre, les autorités de Trinidad ont expulsé 160 Vénézuéliens, accusés d'être entrés "illégalement" dans le pays par cette voie maritime.

Le chef de la diplomatie vénézuélienne, le ministre Jorge Arreaza (Parti socialiste unifié), a exprimé "ses sincères condoléances aux familles des victimes", tout en réaffirmant "la nécessité d’approfondir la lutte contre les mafias de traite des êtres humains qui promeuvent l’illégalité".

Selon l'ONU, plus de cinq millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays depuis 2015, contraints par la grave crise politique et économique que traverse le pays. 25.000 d'entre ont fui vers Trinidad et Tobago, pays insulaire de 1,3 million d'habitants.

le Lundi 14 Décembre 2020 à 05:38 | Lu 155 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus