Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


N-Calédonie: un maire et élu du Congrès condamné pour prise illégale d'interêt



Photo d'archive de Harold Martin (à gauche), en présence de l'ancien président française Nicolas Sarkozy.
Photo d'archive de Harold Martin (à gauche), en présence de l'ancien président française Nicolas Sarkozy.
Nouméa, France | AFP | mardi 27/02/2017 - Harold Martin, maire LR de Païta et élu du Congrès de Nouvelle-Calédonie, a été condamné en appel mardi à deux ans d'inéligibilité et six mois de prison avec sursis pour prise illégale d'intérêt, a constaté l'AFP.     

M. Martin était poursuivi dans le cadre de l'attribution en 2010 du montage financier du marché défiscalisé de la téléphonie 3G d’un montant de 3,2 milliards CFP (26,8 millions euros) au cabinet La Calédonienne d'Ingénierie de Jean-Marc Bruel, avec lequel l'élu avait des liens amicaux et d'affaires. Il était également mis en cause pour favoritisme, mais l'arrêt de la cour d'appel n'a pas retenu ce délit.       
M.Martin, 62 ans, était à l'époque président du conseil d'administration de l'OPT (Office des Postes et Télécommunications) et du Congrès.      
Egalement condamné à 7 millions cfp d'amendes (58.000 euros), Harold Martin, figure de la droite non indépendantiste, va se pourvoir en cassation, selon les déclarations de son avocat parisien, Pierre-Olivier Sur, à la radio locale RRB. Ce pourvoi suspend les condamnations.        
En première instance, M.Martin avait écopé de deux ans de prison dont un ferme et de cinq ans d'inéligibilité.
Dans le cadre de cette affaire, Jean-Marc Bruel a été condamné à six mois de prison avec sursis et 7 millions CFP d'amendes et La Calédonienne d'Ingénierie à 20 millions CFP (166.000 euros) d'amendes. 
Un expert-comptable a en outre été condamné à 4 millions CFP.       
Des dommages et intérêts devront également être versés par les prévenus à l'OPT et à la Société Générale qui avait fait une offre concurrente.       
Harold Martin a également été président du gouvernement calédonien entre 2007 et 2009 puis de 2011 à 2014, et est sous le coup de deux autres mises en examen pour prise illégale d’intérêt et achat de voix.

le Mardi 28 Février 2017 à 05:47 | Lu 662 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus