Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Mouvements de grève : le ras-le-bol des syndicats du patronat



Christophe Plée, président de la CGPME et Olivier Kressmann, patron du Médef-Polynésie
Christophe Plée, président de la CGPME et Olivier Kressmann, patron du Médef-Polynésie
PAPEETE, 1er juin 2015 - Les deux principaux syndicats d'employeurs polynésiens s'indignent par communiqués de l'attitude des centrales syndicales. Le Médef-Polynésie en appelle à un syndicalisme constructif tandis que la GGPME s'indigne d'une "saison des grèves" périodique, tous les cinq ans, orchestrée par des "syndicats (qui) nourrissent le feu de certains foyers de grèves en fonction d’intérêts très personnels, au détriment de l’intérêt général et de la réelle défense des salariés".

Dans un communiqué intitulé "Yes We Can… avoir un syndicalisme responsable et constructif !", Olivier Kressmann, le président du Médef-Polynésie s'indigne ce lundi : "Comment rester silencieux face aux multiples conflits sociaux qui mettent à mal notre économie polynésienne déjà si fragile d’autant que ceux qui en sont la cause ne font pas partie des 10 000 Polynésiens ayant perdu leur emploi depuis 5 ans ?" interroge-t-il avant d'en appeler au "syndicalisme responsable" par un vigoureux : "Mettons un terme à cette exploitation nauséabonde du dialogue social polynésien à des fins strictement personnelles, politiques affichées ou cachées, matérielles ou pécuniaires. Ecartons les meneurs hors-la-loi jugés et condamnés pour avoir été pris la main dans le pot de confiture des deniers publics…. donc ceux du peuple polynésien !"

La CGPME, dimanche soir, sous la plume de son président, Christophe Plée, s'indigne aussi de l'instrumentalisation du droit de grève. A propos de l'entreprise Gaz de Tahiti, l'organisation patronale "souhaiterait que Monsieur le Haut-Commissaire lance une action réquisitoire, afin d’aider la population et les entreprises pour lesquelles le gaz est indispensable", après bientôt un mois de grève des personnels de l'usine d'embouteillage.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 1 Juin 2015 à 12:09 | Lu 1936 fois






1.Posté par TevaTamahine le 01/06/2015 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Holà les syndicats patronaux, au-delà de votre indignation qui ressemble comme pour tous les syndicats à la défense d'intérêts particuliers vous osez parler de "peuple polynésien", si il y avait un peuple polynésien le pays Ma'ohi Nui serait indépendant, le reste c'est du pipo pour maternelle Sup. Les lois et les grands principes viennent de la métropole et les copier-coller voilà ce que cela donne. Les français de souche polynésienne ne font qu'utiliser la loi française et même nos élus locaux n'ont pas le choix que de rester dans les clous. Les conflits se déroulent majoritairement dans des entreprises qui exploitent un monopole et la Société Gaz de Tahiti ne subit aucune concurrence, si c'était le cas on n'aurait pas de problème de gaz. A vous lire je sais pas si vous manquez de gaz mais vous ne manquez pas d'air.

2.Posté par TevaTamahine le 01/06/2015 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) La position de Gaz de Tahiti est privilégiée alors qu'elle entende les revendications de ses employés et règle rapidement cette situation. Dans un petit territoire comme le nôtre, je dis pas pays volontairement, tous les secteurs monopolistiques et stratégiques devraient être nationalisés. La bonne gestion au profit de la collectivité tout le monde s'en fout car au final c'est toujours le consommateur qui paie. Bonjour chez vous !

3.Posté par herba'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' like le 01/06/2015 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est ce qu'il fout le Haut-Commissaire ???

4.Posté par plouf le 01/06/2015 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oscar et ses amis syndicalistes jouent...et ce n'est pas fini!

5.Posté par teivatane le 01/06/2015 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien entendu ils ne sont absolument pas responsables du malaise social....les bouffeurs de sushi !!!!

6.Posté par teivatane le 01/06/2015 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait j'attends toujours la création d'une société d'entartage....j'ai encore un contrat !!!!

7.Posté par paku le 02/06/2015 05:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

plouf qui a payé les syndicalistes avec les deniers public,arrette de te masturber la cervelle
ça se voit tu ne connait rien de l'histoire du pays et plouf

8.Posté par Paf le 02/06/2015 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais que fait le GOUVERNEMENT?????

9.Posté par Paf le 02/06/2015 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Post 7, alors POURQUOI le GOUVERNEMENT continue de les subventionner...

10.Posté par boran le 02/06/2015 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OOOpppsssss, Le plat FAVORI des mahois , etre paye et ne rien faire.
mahoi veut dire , etre toujours propre , il faut sauver cette culture traditionnelle.

11.Posté par gaston le 02/06/2015 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut arrêter de subventionner le syndicalisme .Ce sont des souches cancéreuse qu'il faut supprimer ,C'est la république
Française qui n'autorise pas a supprimer les subventions ?.Cette argent servirait pour d'autres causes .Dite moi quand un gouvernement aura les couilles de changer tous cela ainsi que le droit du travail .

12.Posté par emere cunning le 02/06/2015 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ boran,
"Le plat FAVORI des mahois , etre paye et ne rien faire."
Pour parler de la sorte des ma'ohi, j'en déduis que de ta vie tu n'as jamais vraiment travaillé une journée entière sous le soleil, poussé la brouette lourde de ciment, manié le marteau piqueur, etc. Tu dois être de ces forts en gu*ule juste bons à donner des ordres et attendre que ma'ohi ma le fassent pour toi, sans oublier d'empocher le gros des revenus de LEUR TRAVAIL, of course. Pas grande différence avec CERTAINS syndicalistes qui les utilisent pour mener à bien leur ré-ré-élection alors qu'au fond, ils s'en fichent d'eux. Allez vous faire voir.

13.Posté par tutua le 02/06/2015 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P4
fiche la paix à Oscar, c'est pas son affaire

14.Posté par emere cunning le 02/06/2015 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ plouf (p 4),
Siouplé, pour UNE fois que cé pas G Flosse qui passe à la caisse, tu veux bien nous remettre ça ? LOL

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 21:36 Moo rea, une autre vision de l’histoire de Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance