Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Moorea : encore de l'eau marron pour des familles, durant les pluies



Photo d'illustration
Photo d'illustration
MOOREA, le 16/11/2017 - La saison des pluies est un calvaire pour près de 2 000 foyers de Moorea. Leur eau devient marron, s'ajoute à cela, des morceaux de feuilles. La commune et la Polynésienne des Eaux mettent tout en œuvre pour rétablir la situation, mais les problèmes fonciers et financiers ralentissent le processus.

De l'eau marron avec des morceaux de feuilles qui sortent des robinets, voilà ce que subissent les foyers de Moorea qui sont alimentés par les rivières, durant les périodes pluvieuses. Un cauchemar, surtout si les pluies durent des jours. Et c'est le défi que doit relever la municipalité, puisque le Code général des collectivités (CGCT) oblige les communes à fournir de l'eau potable à leurs administrés, avant le 31 janvier 2024.

Et à Moorea, comme dans d'autres communes, il va falloir mettre les moyens qu'il faut pour atteindre cet objectif, avant la date butoir. L'ancien schéma directeur a donc été revu en 2014, il "définit des travaux sur une vision d'une vingtaine voire 25 ans", explique Jean-Pierre Le Loch, responsable d'exploitation de la Polynésienne des Eaux sur Moorea.

Sur l'île sœur, l'exploitation des structures hydrauliques est gérée par la Polynésienne des Eaux. "Toute la partie installation réseaux ou réservoirs et tout ouvrage hydraulique, c'est à la charge de la commune sur un programme qu'elle établit selon un schéma directeur", rajoute Jean-Pierre Le Loch. "La commune le suit pour atteindre une potabilisation sur l'ensemble de l'île, d'ici 4 à 5 ans. L'objectif des élus en place est que toute la périphérie de l'île de Moorea soit potable, d'ici 2020-2021. Avec un objectif particulier, d'alimenter toutes les écoles de l'île en eau potable."

Actuellement, seuls deux tiers de l'île a de l'eau potable. "Ça part de Vaiare du PK 5,5 vers la station Mobil en passant par Paopao, Pihaena, Opunohu, Papetoai, jusqu'aux sapeurs-pompiers de Nuuroa à Haapiti." Et "entre Vaiare PK 5,5, en passant par Afareaitu, Haumi, Maatea, Vaianae, Atiha et Haapiti", il faudra s'y atteler. Cela représenterait "à peu près 17 km de route de ceinture à potabiliser", indique le responsable d'exploitation de la Polynésienne des Eaux sur Moorea.

Mais, le foncier serait le souci majeur pour accéder à la ressource sur la partie Sud de l'île. "La commune a fait des recherches d'eaux souterraines du côté de Maatea et Haapiti. L'an dernier, le bureau d'étude mandaté par la commune a trouvé une quinzaine de sites, ils ont reçu l'approbation des propriétaires terriens sur trois sites. C'est dommage puisqu'il y avait 15 ou 16 sites recensés avec un fort potentiel d'alimentation en eau. Ce n'est pas évident parce que la situation risque de perdurer un peu plus longtemps. Donc, à un moment donné, la commune va devoir trouver des moyens juridiques pour aller vers ces ressources."

"Si on veut passer à la potabilité, il faut aller chercher de l'eau souterraine par pompage, c'est le cas sur Teavaro, Temae et sur Nuuroa, sur Maharepa aussi et Paopao. Le forage permet de tirer de l'eau souterraine et d'aller alimenter rapidement les habitations avec un traitement par de la chloration simple. Si on récupère de l'eau de surface (rivière NDLR), on installe une usine. Donc là, c'est toute une filière qu'il faut mettre en place, et ça devient beaucoup plus compliqué et plus onéreux."

Les habitants qui n'ont pas d'eau potable chez eux, devront encore prendre leur mal en patience, pendant au moins un an. Mais la commune ne les a pas oubliés puisqu'"il existe sur Moorea deux fontaines publiques, une troisième bientôt sur Paopao, où ils peuvent avoir de l'eau potable."
Et depuis juillet, "les équipes de la commune et de la Polynésienne des eaux travaillent sur des projets de renouvellement de canalisations, d'installation de nouvelles ressources et du traitement de l'eau sur la partie Sud de l'île", assure Jean-Pierre Le Loch.

"C'est bien parti pour respecter l'objectif des élus, celui d'atteindre la potabilité sur la périphérie de l'île d'ici 2020-2021", rassure le responsable d'exploitation de la Polynésienne des Eaux sur Moorea.

Encore faut-il trouver les sites potables et le financement qui permettra de réaliser ce vaste chantier de potabilisation de l'eau à Moorea.


Rédigé par Corinne Tehetia le Jeudi 16 Novembre 2017 à 17:47 | Lu 2668 fois

Tags : MOOREA





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 18:51 Fatigué, il finit sa course dans un mur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués