Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Moorea : La gendarmerie renforce sa présence sur l'île sœur



13 gendarmes et 7 réservistes sont à pied d'oeuvre à la brigade de Moorea, la seule de l'île.
13 gendarmes et 7 réservistes sont à pied d'oeuvre à la brigade de Moorea, la seule de l'île.
MOOREA, le 18 janvier 2017 - Deux violents faits divers ont récemment ému la population de l'île. Selon les autorités, qui les déplorent, ces drames ne doivent pas occulter "une délinquance contenue sous toutes ses formes en 2016".

"Les chiffres sont bons, tous les indicateurs sont au vert, il n'y a pas eu de décès sur les routes, la délinquance à Moorea est contenue sous toutes ses formes en 2016", explique le colonel Pierre Caudrelier, commandant de la gendarmerie pour la Polynésie française. Secouée par deux faits divers récents et particulièrement violents –la mort d'un jeune de 13 ans pendant une bagarre entre adolescents en décembre et l'agression et le viol avec tentative de meurtre présumée d'une quinquagénaire le week-end dernier, Ndlr- la population de l'île sœur ne doit néanmoins pas se laisser envahir par "un sentiment d'abandon" des forces de l'ordre, veut rassurer le colonel.

Sur impulsion du haut-commissariat, la gendarmerie annonce à ce titre qu'elle entend renforcer sa présence sur l'île en collaboration avec la commune, dans le cadre notamment de la convention la liant avec les policiers municipaux pour une meilleure complémentarité des services : "Il faut que l'on nous voit, qu'on soit présent de façon linéaire".

Créer du lien et isoler les délinquants

La seule brigade de 13 gendarmes implantée à Moorea devrait ainsi voir l'action de ses réservistes renforcée. Au nombre de 7, ces habitants locaux sont désormais fidélisés et connaissent leur terrain. C'est d'ailleurs la perspicacité d'un jeune gendarme adjoint volontaire de 20 ans qui a permis l'interpellation rapide de l'auteur de l'agression sauvage de samedi dernier à Maharepa, facilitant la résolution rapide de cette affaire plus complexe qu'il n'y paraît par les limiers de la brigade et la section de recherches.

Le commandement de la gendarmerie promet par ailleurs une présence accrue sur le terrain des hommes de la brigade motorisée et de ceux du peloton de surveillance et d'intervention de Faa'a (PSIG) : "Ils se déplaceront plus souvent". La troisième équipe cynophile de la gendarmerie et son chien spécialisé dans la recherche de stupéfiants sera aussi déployée "plus fréquemment". "Nous voulons mettre du liant avec la population pour isoler les délinquants" assure le colonel Caudrelier.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 18 Janvier 2017 à 18:16 | Lu 5205 fois







1.Posté par circonspect le 19/01/2017 04:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dur dur,
au vu de ce qui se passe autour de chez nous à Moorea, en discutant avec nos voisins ( inquiets )
j'ai l'impression que la consommation de paka est généralisé dans certaines familles !
Des grand parents aux petits enfants ? ! ...

2.Posté par One love le 19/01/2017 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui faudrait surtout c'est du BOULOT...

3.Posté par coco le 19/01/2017 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de panique , la sur-consommation d'alcool reste légal

4.Posté par Taaroa le 19/01/2017 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai entendu que le gvt central voulait justement réduire la présence des gendarmes pour les redéployer ailleurs notamment aux Antilles Guyane et Mayotte où la situation sécuritaire est catastrophique ... A suivre après l'effet d'annonce.

5.Posté par Bill JAMES le 19/01/2017 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il aura peut-être fallu le faire avant !!!
plutôt que de penser qu'a verbaliser...la facilité!

et pour sensibiliser les parents des mineurs:
Ton enfant mineur se promène après 20H tu perds tes alloc familiales c'est simple pourtant
mais il faut avoir les ouilles messieurs les politiques.

6.Posté par Beverly Beaulieu le 19/01/2017 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sont le plus souvent de petits larcins pour les quels les délinquants ne sont pas condamnés quand ils se font prendre, mais ça rend la vie impossible, tous ceux qui ont été victimes de deux ou trois vols chez eux peuvent me comprendre.
Les punitions devraient être publiques comme celles qui se pratiquaient à Mahina à une époque, travaux d’intérêt général avec une pancarte indiquant le pourquoi autour du cou, c'est plus efficace que la taule.

7.Posté par Faut pas pousser! le 19/01/2017 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beau discours....Aux actes maintenant....

8.Posté par Ben-voyons le 19/01/2017 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le mieux serait peut-être de commencer par enregistrer les plaintes et de se déplacer pour constater les délits et autres infractions, et bien sûr au procureur de faire autre chose que de classer sans-suite lorsqu'il y a une plainte de déposée.

C'est bien beau d'endormir la population en faisant croire que vous êtes efficaces messieurs les gendarmes, mais vivant à Moorea et ayant appelé plusieurs fois la gendarmerie, pas une fois nous ne vous avons vu vous déplacer.

Donc tes chiffres colonel, tu peux les remettre dans ton képi et mettre tes gars au boulot, en commençant par installer une permanence téléphonique, car essayez d'appeler entre 12h et 14h et après 18h et vous aurez la surprise d'avoir votre appel transféré vers le centre de Papeete, qui fait très bien son job puisqu'il s'arrange toujours pour ne pas transmettre l'information à la brigade de Moorea.

Et entre parenthèse, les chiens anti-paka, oui si tu veux, mais le nombre d'habitants qui se font cambrioler et qui n'ont pas la chance de voir un quelconque intérêt de la part de la gendarmerie doivent se réjouir de se genre de mesure inutile.

9.Posté par ermo le 19/01/2017 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une bonne solution : couvre-feu à partir de 20h00 pour les mineurs. Ils n'ont rien à faire dans les rues après cette heure ! Et au moins, les parents seront obligés de les surveiller.
Mais quel maire osera prendre une telle décision ?

10.Posté par emere cunning le 21/01/2017 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Beverly Beaulieu,
Une bonne idée que ces Travaux d'intérêt général. Cela se faisait autrefois (sans la pancarte) en France comme à Mahina ; Mimile et ses mutoi ont été les seuls à vraiment oser et ils ont (globalement) eu raison, cela a réappris la valeur travail et aidé à réinsérer beaucoup de jeunes (comme l'année de service militaire). Sais-tu pour quelles raisons ils ont été supprimés ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués