Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Mme Penchard quitte la Calédonie "confiante" malgré les tensions politiques


NOUMEA, 7 juin 2010 (AFP) - La ministre de l'Outre-Mer, Marie-Luce Penchard, s'est déclarée "confiante" mardi à l'issue d'une visite de quatre jours en Nouvelle-Calédonie, malgré les tensions politiques locales.


Mme Penchard quitte la Calédonie "confiante" malgré les tensions politiques
"Je pars confiante. (...) Au delà des divergences de point de vue, les hommes politiques de Nouvelle-Calédonie font preuve d'une grande responsabilité et maturité pour construire l'avenir", a déclaré à la presse la ministre.

La visite de Mme penchard est intervenue dans un climat politique où règne la discorde tant au sein des indépendantistes que de la droite non-indépendantiste.

Bien que Nouméa bruisse des rumeurs de renversement du gouvernement collégial, Marie-Luce Penchard a souligné que la Calédonie était un territoire stable où "le dialogue existe".

L'une des missions principales de son séjour était la définition de l'ordre du jour du comité des signataires de l'accord de Nouméa (1998), qui doit se tenir le 24 juin à Matignon.

"Les conditions sont réunies pour un comité qui sera apaisé. Ce sera une étape importante qui permettra d'avancer", a-t-elle déclaré.

Les transferts de compétence de l'Etat à l'archipel ainsi que les contrats de développement 2011-2015 seront notamment à l'ordre du jour.

Plus sensibles et objets de divergences, les questions de l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et des signes identitaires (drapeau, hymne, devise...) seront également abordées.

L'accord de Nouméa organise la décolonisation par étapes de l'archipel, et prévoit la tenue entre 2014 et 2018 d'un référendum d'autodétermination.

Nicolas Sarkozy a souhaité que "bien avant 2014" s'ouvrent des discussions pour aboutir à un statut consensuel, à même d'être approuvé par une "très large majorité".

"Il me semble qu'à l'approche d'une échéance aussi importante, il est utile d'échanger. L'Etat mettra à disposition des experts pour faciliter cette réflexion", a annoncé Mme Penchard.

Lors du comité des signataires, un comité de pilotage sur l'avenir politique de la Nouvelle-Calédonie devrait être mis en place et permettre de définir d'une "méthode" de discussion.

Rédigé par AFP le Lundi 7 Juin 2010 à 13:58 | Lu 322 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus