Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Médicaments sur internet: l'arrêté publié "dans quelques jours"



Médicaments sur internet: l'arrêté publié "dans quelques jours"
PARIS, 04 juin 2013 (AFP) - L'arrêté qui encadrera la vente de médicaments sur internet délivrés sans ordonnance sera publié "dans quelques jours", a déclaré mardi la ministre de la Santé Marisol Touraine sur BFMTV-RMC.

"Dans quelques jours, l'arrêté qui encadre la vente sur internet des médicaments va être publié", a-t-elle dit sans plus de précision concernant la date de publication.

La ministre a réaffirmé en revanche que "seuls des sites qui correspondent à des pharmacies physiques auront le droit de vendre des médicaments sur internet c'est à dire que vous devrez pouvoir aller dans la pharmacie récupérer vos médicaments ou avoir un conseil", a déclaré Mme Touraine.

De plus, "seuls les médicaments vendus sans ordonnance pourront être mis en ligne. Cela représente environ 4.000 médicaments", a-t-elle poursuivi en réaffirmant que les "médicaments vendus sur ordonnance ne pourront pas" l'être.

Il s'agit selon elle "d'éviter les contrefaçons et de lutter contre les trafics" mais aussi de "rassurer" les Français.

"Nous voulons clairement rappeler que le médicament n'est pas un produit comme un autre. Ce n'est pas une marchandise qui peut circuler sans contrôle", a-t-elle ajouté.

"Un médicament est fait pour soigner. Il peut avoir des effets secondaires donc il est nécessaire qu'il y ait un conseil du médecin mais aussi du pharmacien", a-t-elle conclu.

Alors que le gouvernement souhaitait limiter la liste des produits susceptibles d'être vendus en ligne aux médicaments "vendus devant le comptoir", c'est-à-dire environ 450, le Conseil d'Etat puis l'Autorité de la concurrence ont estimé que le projet d'arrêté du gouvernement était trop restrictif et préconisé que la vente soit élargie à l'ensemble des médicaments non soumis à prescription médicale.

Rédigé par () le Lundi 3 Juin 2013 à 22:22 | Lu 215 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Décembre 2020 - 04:54 Covid-19: 2021, stop ou encore ?

Mardi 1 Décembre 2020 - 05:01 Face aux "anti-vax", la riposte s'organise

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies