Tahiti Infos

Maupiti ferme ses écoles


Le maire de Maupiti, Woullingson Raufauore a décidé de fermer les écoles de l'île jusqu'à nouvel ordre, par arrêté municipal.
Le maire de Maupiti, Woullingson Raufauore a décidé de fermer les écoles de l'île jusqu'à nouvel ordre, par arrêté municipal.
Tahiti, le 12 août 2021 - Le tāvana de Maupiti a pris un arrêté municipal afin de fermer temporairement les écoles de l'île à partir de jeudi, et ce jusqu'à nouvel ordre. La décision intervient alors que trois cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés sur l'île jusqu'ici Covid-free. D'autre part, les rotations du Maupiti Express ont été suspendues.
 
Le maire de Maupiti, Woullingson Raufauore, a pris mercredi un arrêté municipal afin d'acter la fermeture provisoire des écoles du premier degré de sa commune, jusqu'à nouvel ordre. L'arrêté s'appuie notamment sur "le caractère pathogène et contagieux du virus Covid-19, la nécessité d'éviter la propagation de la maladie, et l'impérieuse nécessité de freiner la propagation de la maladie Covid-19 (…) et notamment sur la petite île de Maupiti au regard des capacités d'accueil du système médical." Il précise également qu'il est de la responsabilité du maire de veiller à la santé des élèves et de la communauté éducative. D'autre part il souligne le "faible taux de vaccination de la population" à prendre en considération.
 
"Il faut agir maintenant"
 
Il nous a précisé qu'une réouverture était envisagée lundi si la situation sanitaire le permet. "J'agis par précaution, il faut agir maintenant sinon ce sera une catastrophe. Je ne veux pas que le centre médical soit saturé. Les autorités ne cessent de répéter qu'il faut faire un effort et qu'il faut penser au personnel soignant. Voilà, moi je pense aux deux : aux enfants et aux soignants… et à mes administrés", a déclaré le tāvana contacté jeudi matin.
 
La décision intervient après que des cas positifs ont été déclarés sur l'île jusqu'ici indemne. Le premier cas a été enregistré lundi parmi les lycéens qui partaient faire leur rentrée scolaire à Bora Bora. Il est actuellement isolé avec sa famille. Mardi, c'est un agent de la commune qui a été testé positif ainsi que sa femme, eux aussi isolés. Le fait que l'agent communal côtoie parmi ses collègues les chauffeurs de trucks scolaires est l'une des raisons qui a poussé le tāvana à prendre la décision de reporter la rentrée pour éviter tout risque de propagation par les transports en commun communaux.
 
C'est ce que le maire a expliqué dans un courrier adressé au ministère de l'Éducation  précisant que "suite au résultat positifs de quelques agents communaux (…) j'ai pris la décision d'isoler le personnel communal pour une semaine à domicile. Par manque d'effectif et de personnel nous ne pourrions assurer le transport scolaire des élèves, sa surveillance et également sa restauration."

D'autre part, Woullingson Raufaore, en concertation avec l'armateur, a pris la décision de suspendre les rotations du Maupiti Express pendant une semaine. La reprise se fera elle aussi en fonction de la situation sanitaire. La situation sur l'île de Maupiti semble se stabiliser puisque jeudi, aucun nouveau cas de malade du Covid n'était enregistré.

Rédigé par Julie Barnac le Jeudi 12 Août 2021 à 15:06 | Lu 3956 fois