Tahiti Infos

Maupiti : Une enquête en cours après la dégradation du récif


Les empreintes laissées par les chenilles de la drague sur 2,5 kilomètres de récif à Maupiti. (Photo : Facebook Maupiti Sport).
Les empreintes laissées par les chenilles de la drague sur 2,5 kilomètres de récif à Maupiti. (Photo : Facebook Maupiti Sport).
Tahiti, le 25 janvier 2020 - Le ministère de l'Équipement annonce vendredi soir l'ouverture d'une procédure contentieuse suite à la dégradation du récif de Maupiti par la pelle hydraulique sur chenilles d'un prestataire de marché public.

Une enquête administrative est en cours "et fera l’objet par la suite de l’établissement d’un procès-verbal de contravention de grande voirie pour la saisine du tribunal administratif de la Polynésie française dans les meilleurs délais", indique vendredi soir le ministère de l'Équipement après qu'une drague a endommagé mercredi le récif de Maupiti sur près de 2,5 kilomètres, du motu Pae’ao à l’aéroport. 

Cette pelle-hydraulique sur chenilles appartient à une société privée, souligne le communiqué, en précisant que l'engin est arrivée par bateau à Maupiti, dans le courant de la semaine du 13 janvier, dans le cadre de travaux de désensablement du chenal d’accès à l’aéroport, suite à un appel d’offres de la direction de l’Equipement : "Le moyen d’acheminent prévu pour cet engin depuis le quai de Maupiti jusqu’à la base du chantier situé sur le motu Pae’ao de l’aérodrome, était par une barge motorisée. La drague devait uniquement servir à installer une suceuse de sable dans le chenal, afin d’en dégager l’accès aux bateaux. La direction de l’Equipement n’a reçu aucune demande de modification du mode d’acheminement de cet engin sur le site du chantier (et) n’a donné aucune autorisation pour faire circuler cet engin sur le récif."

(Photo : Facebook Maupiti Diving).
(Photo : Facebook Maupiti Diving).

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Samedi 25 Janvier 2020 à 11:10 | Lu 4375 fois