Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Manifestation à Nouméa pour l'inscription de tous les Kanak sur la liste électorale



Nouméa, France | AFP | mercredi 26/10/2016 - Une manifestation a eu lieu mercredi à Nouméa pour demander à l'Etat l'inscription "automatique et sans condition" de tous les Kanak sur la liste électorale pour le référendum d'autodétermination de 2018 en Nouvelle-Calédonie, a constaté l'AFP.

"Pour nous c'est évident que le fait d'être kanak suffit pour être inscrit sur la liste référendaire. La population kanak est la première concernée par ce vote", a déclaré à l'AFP Madeleine Ounou, membre du comité organisateur de la marche.

Avec le slogan "2018, c'est possible", environ 2.000 personnes selon les médias locaux se sont rendues devant la mairie de Nouméa puis au Haut-commissariat de la République, où une délégation a été reçue par le secrétaire général.

La participation à la consultation référendaire, qui aura lieu au plus tard en 2018, est soumise à plusieurs conditions, dont la résidence continue en Nouvelle-Calédonie depuis 1994 et l'inscription préalable sur la liste électorale générale.

La liste du référendum, arrêtée en 2016 à 153.000 électeurs, est mise à jour chaque année par des commissions administratives spéciales. En août dernier, une mission d'observateurs de l'ONU a jugé cette procédure globalement transparente, mais s'est inquiétée de la distorsion entre les chiffres du registre de l'état civil coutumier kanak et le nombre de Kanak inscrits.

Les Kanak disposent d'un statut civil coutumier particulier, auquel ils peuvent renoncer pour passer sous statut civil de droit commun.

"Il manque plus de 25.000 personnes", a déclaré Madeleine Ounou, réclamant un "toilettage" du registre coutumier et une inscription sans conditions pour les Kanak.

Le Rassemblement des indépendantistes et des nationalistes (RIN) à l'initiative de cette marche est soutenu par plusieurs formations politiques, dont l'Union calédonienne, membre du FLNKS (Front de libération nationale kanak socialiste).

Le Palika, également affilié au FLNKS, ne s'est pas joint au mouvement, expliquant qu'avec l'appui de l'Etat "un croisement du fichier coutumier et de la liste électorale" est en cours, en vue d'une évaluation précise du différentiel.

Cette question sensible doit être abordée le 7 novembre à Matignon, lors de la réunion du comité des signataires de l'accord de Nouméa.

cw/caz/fm

Rédigé par () le Mercredi 26 Octobre 2016 à 05:49 | Lu 865 fois






1.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 26/10/2016 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et puis quoi encore ! Peut-être une inscription pour les habitants de la Nouvelle-Calédonie française au DROIT au RSA en XPF ? ! hahahahha rollstahiti@gmail.com

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués