Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Maladies professionnelles: une association dépose une plainte tous azimuts



Maladies professionnelles: une association dépose une plainte tous azimuts
LILLE, 3 février 2012 (AFP) - Une association pour la prévention des maladies professionnelles a déposé plainte mercredi auprès du parquet de Lille contre le ministre du Travail, la CNAM, la direction générale du travail et des syndicats, a-t-on appris vendredi auprès de son président.

Cette plainte vise notamment des faits de mise en danger de la vie d'autrui, d'atteinte à l'intégrité physique de la personne, mais aussi de génocide et de crime contre l'humanité, a expliqué à l'AFP Jean-Luc Lenglen, président d'Agir pour la prévention des maladies professionnelles, qui espère ainsi créer un "électrochoc".

M. Lenglen accuse les autorités de ne rien faire pour lutter contre l'exposition des salariés aux produits dangereux pour la santé, affirmant que "plus de 90% des entreprises en France sont utilisatrices de produits chimiques".

"Il existe des textes réglementaires qui imposent des contraintes aux employeurs et qui leur interdisent d'exposer leurs salariés à des concentrations de vapeurs de produits chimiques dans les entreprises. Ces textes ne sont absolument pas respectés, les gens sont exposés comme ce n'est pas permis, et bizarrement personne n'est sanctionné", a-t-il dénoncé.

"Nous sommes confrontés à une explosion des maladies professionnelles et des cancers professionnels", a-t-il ajouté, soulignant que dans 90% des cas, l'assurance maladie refuse de reconnaître le caractère professionnel des maladies.

La plainte vise également les organisations syndicales, accusant des délégués d'avoir "à tout le moins un comportement complice".

M. Lenglen, dont l'association revendique plusieurs centaines d'adhérents, sans plus de précision, a expliqué avoir interpellé des politiques, dont Nicolas Sarkozy en 2008, sur la question, et des institutions, en vain, indiquant "passer à la vitesse supérieure" via cette plainte, car "rien ne bouge.

"Pour que ces choses-là cessent, saisissons la justice comme on l'a fait il y a quinze ans concernant l'amiante", qui ne représente que la partie "émergée de l'iceberg" avec moins de 10% des maladies professionnelles, a poursuivi M. Lenglen, ancien industriel de la chimie, dans le domaine de la formulation de solvants.

spe/ngu/bma

Rédigé par AFP le Vendredi 3 Février 2012 à 05:52 | Lu 332 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net