Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Mahana Beach : le Pays fait le ménage et lève le pied



Mahana Beach : le Pays fait le ménage et lève le pied
PAPEETE, 1er octobre 2014 – Le gouvernement a annoncé, mercredi par la voix de son porte-parole, un changement de rythme radical dans le planning de mise en œuvre du projet Tahiti Mahana Beach. Un "souhait de transparence" et un "besoin d’éclaircissement" sont mis en avant.

A croire que Gaston Flosse a quitté la Présidence en emportant tous les éléments du dossier Tahiti Mahana Beach. Sans l’avouer, le gouvernement a reconnu mercredi une grande part de mystère. "Ce n'est pas parce que le gouvernement d'aujourd'hui s'interroge sur les procédures que l'on ira pas aussi vite ; mais cela nécessite des réajustements", a déclaré Jean-Christophe Bouissou après avoir reconnu la nécessité de "regarder comment ce dossier a été traité ; quelle est la situation exacte du marché de l’appel d’offres qui a été lancé ; quelle est le statut exact des croquis présentés… Voilà, on a besoin de faire le point", a-t-il expliqué mercredi lors d’une conférence de presse.

Pour trancher avec ce qui apparaît en creux comme une pratique de son prédécesseur, le gouvernement Fritch réaffirme aussi le souhait du Président "de mener l’action de son gouvernement avec un principe de transparence (…)". Jean-Christophe Bouissou a annoncé la création prochaine d’une commission mixte, incluant le Pays, l’Etat, la société civile et des élus "pour comprendre l’exécution de la première phase, traitée par l’ancien gouvernement" et envisager la "prochaine phase avec les aspects techniques, juridiques et financiers qui rentrent en ligne de compte".

"le plus rapidement possible"...

Quand à savoir si l’ancien chef du gouvernement, initiateur de ce projet, aujourd’hui conseiller spécial auprès de la présidente du groupe Tahoera’a Huira’atira à l’Assemblée de la Polynésie française, si Gaston Flosse en somme sera invité à cette commission, Jean-Christophe Bouissou ne le conçoit pas comme une évidence : "Notre souhait est que chaque groupe de l’Assemblée soit représenté, vous comprenez bien qu’il s’agit des présidents de groupe, au-delà peut-être faudrait-il alors inviter tout le monde, mais ce serait difficile", a-t-il répondu.

Cette attitude très réservée du gouvernement Fritch vis-à-vis du projet Mahana Beach tranche singulièrement avec le volontarisme affiché d’un "vieux lion" qui n’était pas avare de promesses, au début du mois dernier. Lors d’un déplacement à Punaauia, le 5 septembre, encore Président pour quelques heures, il avait annoncé aux élus de la commune le lancement "avant la fin de l’année" de "10 à 11 milliards" Fcfp de travaux pour la viabilisation des 52 hectares où doit être implanté le Mahana Beach, à Punaauia, et au passage la création d’un millier d’emplois : traitement des eaux pluviales, recherche de nappes phréatiques, aménagement de bassins de rétention et le lancement d’un remblai de 18 hectares gagné sur la mer. Problème : au budget 2014, pas le moindre franc n'était prévu pour de tels chantiers.

Là où Gaston Flosse esquissait l’horizon 2019-2020 enfin, pour l’entrée en activité du complexe Mahana Beach, les délais sont dorénavant moins précis, mais peut-être plus réalistes : "Le financement est tout de même un aspect prioritaire du dossier", oppose Jean-Christophe Bouissou, "nous ne souhaitons pas avoir un grand domaine et discuter encore du Mahana Beach dans 15 ans". Il préfère promettre "le plus rapidement possible".

Rédigé par JPV le Mercredi 1 Octobre 2014 à 16:17 | Lu 5323 fois

Tags : MAHANA BEACH






1.Posté par SAS Malko le 02/10/2014 07:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo, voilà quelque chose de réfléchi. Super décision qui va dans le bon sens et qui permettra de ne pas faire du grand n'importe quoi comme Flosse l'a toujours fait (Port de Taravao, Faratea, Hôpital,.....) Il y a du bon changement

2.Posté par sylvanna nordman le 02/10/2014 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour le moment çà se présente assez bien pour le nouveau gouvernement. Le projet pose problème car en plus du flou dans le choix, il est également trop demandeur d'agrégat (4 millions c'est bcp trop, les besoins annuels en bâtiment en P.F.sont de 1 million par an, et à quel prix!!! le tribunal de pf est submergé de dossier, et de plus en plus de polynésiens se font entendre, par voie de justice, pour protéger ces sites magnifique, et non pas par plaisir).
Il faut inclure dans la réflexion, la préservation de l'environnement et de la biodiversité. Que cela ne soit plus un blabla politique, l'économie verte est à envisager et qu'elle fasse dorénavant partie du langage politique. (çà fonctionne depuis des années en France, avec de l'emploi à la clé)
Merci à JCB. (p/s Ce n'est pas un coup de pub, c'est pour faire court)

3.Posté par Kaddour le 02/10/2014 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin ! Sage décision ! Le public est en droit de connaitre les dessous financiers , économique, etc... d'un projet aussi "grandiose" !
Semblerait d'ailleurs que le nouveau gouvernement ne connait pas tous les tenants et les aboutissants .... Ce qui semble être un comble de la part de responsable politiques territoriaux !

4.Posté par claudius le 02/10/2014 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien raisonné, rien ne sert de courir, il faut partir à point.

5.Posté par tupai le 02/10/2014 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ha! ça devient plus sympathique du côté du tahoeraa sur ce projet que flosse voulait faire passer en force avec un minimum d'infos !
une pause pour connaître ce qui a été dit et fait, pour une réflexion plus approfondie sur ce projet très (trop? ) ambitieux. Est-ce "qu'on" a promis au successeur un bon rendement du casino ? est il toujours en d'actualité ? parce que dans ce cas, l'argent du casino n'atterrira jamais dans les caisses du pays ! idem le bakchich

6.Posté par simone Grand le 02/10/2014 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faaitoito Edouard ma
Simone

7.Posté par zozo le 02/10/2014 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avec le courrier incendiaire et insultant de G FLOSSE sur papier à entête du tahoera donc en tant que président du TAHOERA et conseiller du groupe à l'assemblée envoyé au président de la république , la planche pour E FRITCH est non seulement savonnée mais carrément coupée Aucun président francais et gouvernement n acceptera d'aider un président de lla polynesie elu par un parti dont le président est coupable de détournement de fond et qui de surcroit le menace et l'insulte. Le projet MAHANBEACH était de la poudre aux yeux très couteuse pour obtenir la grâce présidentiel et la victoire aux élections. Le VP le sait bien et EDOUARD ne pouvait pas l'ignorer. Si le TAHOERA ne vire pas G FLOSSE le parti est mort et le gouvernement est plombé. Parier sur son décès est risqué car les requins vivent très vieux en polynésie

8.Posté par Teriitau le 02/10/2014 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allons-nous enfin dans le bon sens, l'avenir nous le dira mais la nouvelle équipe gouvernementale semble pavée de bonnes intentions.

Attendons voir

Teriitau

9.Posté par emere cunning le 02/10/2014 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tupai,
un projet trop ambitieux ? Vous avez dit autant et proféré les pires insultes lorsqu'il a suggéré de monter notre cie aérienne. D'autant moins évident que vous n'étiez pas les seuls (suivez mon regard) à le traiter de mégalo, fou... et j'en oublie (heureusement). Il n'empêche qu'aujourd'hui, nous savons tous qu'il a bien fait de tenir bon. Quand nous avons du mal à voir un peu plus loin que le bout de notre nez, lui voit loin et a beaucoup d'ambitions pour notre pays.
Parti comme c'est, on sera encore à réfléchir dans dix ans : y va, y va pas, allez y va, non y va plus... comme disaient nos grands-mères "akapogi, a roohia tatou e te purutia".

10.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 02/10/2014 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cà sent le fafaru* hohohohohoho
Fafaru: genre de munster franco-polynésien hoohohoho
[email protected]

11.Posté par Jean meitai le 02/10/2014 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C bien mais n'attendez pas trop longtemps non plus jusqu'à fin 2017 c maintenant ou jamais, sinon?

12.Posté par Lol le 03/10/2014 09:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un leurre! Aveugles vous êtes ?

13.Posté par tupai le 03/10/2014 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

perso, j'étais pour ATN, c'est dans la logique d'un pays qui mise sur le tourisme. Mais Flosse est un homme qui fait toujours dans l'excès. C'est ainsi qu'il a payé 300 millions pour faire partir une compagnie type low cost, AOM puis Corsair, qui nous envoyait 2 vols par semaine, 700 passagers !!! 700 clients de la petite hôtellerie locale, les pensions de familles. Gasgas n'a pas supporté d'avoir des "beach combers", des touristes "pauvres", il veut que du riche ! quel idiot ! quel balourd ! voilà l'exploit du Guide Suprême, il faut bien vous rafraîchir la mémoire que vous avec fragile et sélective

14.Posté par emere cunning le 03/10/2014 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tupai,
"perso, j'étais pour ATN" !!!! Hahaha.....
Tu serais l'exception qui confirme la Règle Tavini = du moment que ça vient de Gaston Flosse, c'est automatiquement nul ? Comment te croire quand on a entendu les moutons que vous êtes casser à l'unanimité ATN sur votre radio Tefana (qui ne sert qu'à ça) ? Exactement comme vous le faites aujourd'hui pour le Mahana Beach, mais tu te raviseras quand ça marchera. Quant à tes mensonges sur Corsair et AOM, tape'a atu. Haapa'o maita'i ra, a pu'unena 'oe i tena rahiraa haavare !

15.Posté par Gabs le 03/10/2014 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, je pense que le vieux est parti avec tous les dossiers et maintenant, le gouvernement est obligé de faire une réunion afin de rassembler le puzzle de ce projet, genre : "et votre service ? Qu'est-ce que le vieux vous a dit de faire ?"
Avec les bribes d'informations des divers services, il finira bien à savoir où en est ce projet !!!

En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'une société a bien empoché les millions de.... l'étude du projet !!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Février 2020 - 17:43 Voyage à Venise avec Pro Musica

Mercredi 19 Février 2020 - 16:39 Inondations : Pape'ete porte bien son nom

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019