Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les salariés de Newrest déposent un préavis de grève



Les salariés de Newrest déposent un préavis de grève
PAPEETE, 09 mai 2017 - Les salariés de la société Newrest ont déposé un préavis de grève le 5 mai. Ce dernier prendra effet ce soir à minuit au siège de la société ainsi que sur les sites des restaurants d'entreprises, des établissements scolaires et sur la plate-forme de l'aéroport international de Tahiti-Faa'a si les revendications des salariés ne sont pas écoutées.

La Confédération des syndicats indépendants de Polynésie (CSIP) et les salariés de Newrest ont déposé un préavis de grève vendredi dernier afin de faire entendre leurs revendications. Ainsi, si les négociations entre les salariés des sociétés Newrest Catering, Newrest Polynésie et Newrest Support et la direction n'ont pas abouti avant ce soir, 23h59, alors le personnel est appelé à faire grève pour une durée illimitée à partir de ce soir minuit.

Chaque société a ses revendications, néanmoins la CSIP réclame la transmission du bilan comptable de l'exercice 2016 et les rapports écrits des mesures prises au cours de l'année écoulée mais aussi pour 2017. Par ailleurs, le personnel réclame le reclassement du personnel ainsi que la requalification des contrats CDD en CDI. Selon le préavis de grève, le personnel souhaiterait également la mise en place d'indemnités de départ anticipé pour travaux pénible ; la revalorisation de la majoration des heures travaillées le dimanche ; le respect du bénéfice des jours fériés ; la revalorisation des avantages en nature, le remplacement du matériel vétuste… Enfin, la CSIP rappelle qu'il y a une fin de marché en 2019 et demande quel sera l'avenir du personnel de Newrest Catering et de Newrest Polynésie. Notamment du fait du "mécontentement de plusieurs clients, notamment du CHPF (Centre hospitalier de la Polynésie française, NDLR) et des cliniques sur les prestations des repas".

Nous avons contacté la direction de Newrest qui indique :"Les discussions sont en cours. Notre situation sociale est en partie, comme cela a déjà été évoqué dans la presse, associée à la problématique des cantines de Moorea. Nous sommes dans une situation, somme toute assez inconfortable pour nous, qui nous met en porte à faux dans un contexte dans lequel nous n'avons pas l'intention d'être un acteur défavorable à qui que ce soit. Dans cette logique-là, à la fois pour une question de légalité et des questions opérationnelles, nous ne serons pas, de toute façon, en capacité de répondre favorablement aux sollicitations de la mairie. La CSIP a déclenché ses préavis en marge de cette situation." Arnaud Pradel poursuit, "la situation est simple, ces préavis interviennent donc dans un contexte particulier et qui pour ma part ne s'ensuivra pas de décisions contraires à celles que je viens d'évoquer. Concernant les revendications associées à ces préavis, nous allons donc en débattre avec nos représentants. Une réunion est prévue cet après-midi pour cela," Le syndicat et la direction ont donc jusqu'à ce soir minuit pour trouver un accord.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 9 Mai 2017 à 17:45 | Lu 6575 fois






1.Posté par Teina le 10/05/2017 05:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La preuve une nouvelle fois apporté par cette grève sur la relation particulière et très proche entre les leaders syndicaux et les politiciens démontre que les Syndicat sont les bras armé des groupes politiques

2.Posté par geminipf le 10/05/2017 08:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'ils pouvaient s'arrêter définitivement, ce serait parfait. Quand on voit la qualité de ce qui est servi dans les établissements scolaires, ceux de santé et les avions... C'est scandaleux, abusif (la faute à une forme de monopole), et extrêmement cher. A repenser complètement.

3.Posté par Roubicou le 10/05/2017 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut pas s'étonner après que les entreprises internationale foutent le camp !! Comme d'hab, on pense aux salariés...et les autres alors ?

4.Posté par zorro le 10/05/2017 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin, la CSIP rappelle qu'il y a une fin de marché en 2019 et demande quel sera l'avenir du personnel de Newrest Catering et de Newrest Polynésie. Notamment du fait du "i[mécontentement de plusieurs clients, notamment du CHPF [Centre hospitalier de la Polynésie française, NDLR] et des cliniques sur les prestations des repas"]i. Bha on vous vire puisque le service est mauvais. Faire greve ca aide a ameliorer le service client. Lol

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 19:41 French blue contre-attaque et casse les prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance