Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les recettes fiscales 1,5 milliard Fcfp supérieures aux prévisions au 31 mai 2016



Nuihau Laurey a présenté mercredi en Conseil des ministres un compte rendu de l’exécution du budget général de la Polynésie française au 31 mai 2016. Au 31 mai le résultat est supérieur aux prévisions.
Nuihau Laurey a présenté mercredi en Conseil des ministres un compte rendu de l’exécution du budget général de la Polynésie française au 31 mai 2016. Au 31 mai le résultat est supérieur aux prévisions.
PAPEETE, 3 août 2016 - Le ministre en charge du Budget et des Finances a fait mercredi un compte rendu de l’exécution du budget général de la Polynésie française au 31 mai 2016. Le début d’exercice fait état d’une importante hausse des recettes fiscales, tandis que le niveau de liquidation des dépenses d’investissement reste supérieur à celui constaté en 2015 à la même époque.

Les résultats de l’exécution du budget général de la Polynésie française au 31 mai permettent au ministère en charge du Budget et des Finances de tabler sur un niveau prévisionnel de recettes de fonctionnement pour l’exercice 2016 à 110,832 milliards Fcfp avec un rendement supérieur de 2,421 milliards Fcfp (+2,23 %) en comparaison des prévisions budgétaires. Par ailleurs, le niveau de liquidation des dépenses d’investissement et les perspectives pour 2016 permettent à Nuihau Laurey de maintenir l’objectif de 25 milliards Fcfp en fin d’exercice. Un point a été fait mercredi par le grand argentier polynésien en Conseil des ministres.

Les projections pour les recettes non fiscales dépassent de 677 millions Fcfp les prévisions budgétaires dont 477 millions Fcfp pour le rattrapage de la dotation globale d’autonomie (DGA) conformément aux engagements du premier ministre Manuel Valls.

Sur les cinq premiers mois de 2016, la consolidation de l’économie polynésienne se concrétise par une progression importante (+4,3 %) des recettes fiscales de 1,531 milliard Fcfp, à 37,147 milliards Fcfp contre 35,617 milliards Fcfp au 31 mai 2015.

Le produit de la fiscalité indirecte s’établit au 31 mai à 26,883 milliards Fcfp contre 26,384 milliards Fcfp en 2015, soit un résultat en augmentation de 500 millions Fcfp (+1,89 %) correspondant principalement à l’augmentation du produit de la TVA à l’importation (+202 millions Fcfp) et aux droits de timbres et d’enregistrements (+386 millions Fcfp).

Le produit de la fiscalité directe s’inscrit en hausse de 1,031 milliard Fcfp (+11,17 %), avec un rendement de 10,264 milliards Fcfp en mai 2016, contre 9,233 milliards Fcfp en mai 2015. Cette augmentation est principalement due aux impôts et taxes sur le revenu des sociétés et du patrimoine qui affichent une recette en augmentation, de 987 millions Fcfp (+ 12,73 %).

On note toutefois une baisse de 102 millions Fcfp de l’impôt sur les transactions (-11%). S’y ajoutent l’augmentation du produit des droits intérieurs de consommation sur les véhicules (+ 63 millions Fcfp) et les résultats de la redevance de promotion touristique (+ 53 millions Fcfp). Les projections sur la totalité de l’exercice 2016 des rendements fiscaux sont supérieures aux prévisions budgétaires de 1,744 milliard Fcfp (+2 %).

S’agissant des dépenses de fonctionnement, en 2016 le montant des crédits de paiement budgétés dédiés aux opérations réelles d'investissement du budget général de la Polynésie française s’élève à 37,068 milliards Fcfp, dont 20,246 milliards Fcfp de crédits de paiement nouveaux et 16,822 milliards Fcfp de crédits de paiement reportés. Le montant des crédits de paiement répartis sur les opérations réelles d’investissement s’élève à 36,567 milliards Fcfp.

Les chiffres de consommation de crédits à l’issue du mois de mai 2016 confirment la relance de la commande publique sur l’exercice. Les liquidations sont supérieures de près de 1,125 milliard Fcfp de celles de 2014 et de 1,186 milliard Fcfp aux résultats de 2013. La moyenne des liquidations mensuelles à l’issue des cinq premiers mois de l’année 2016 s’établit à 1,4 milliard Fcfp contre près de 1,2 milliard en 2014 et 2015 et moins de 1 milliard durant les exercices 2012 et 2013.

Le collectif budgétaire voté par l’Assemblée de la Polynésie française le 14 juin dernier injecte plus de 6 milliards Fcfp de crédits de paiement nouveaux et créent 80 nouvelles opérations d’investissements qui permettront d’optimiser encore les résultats attendus. Les bonnes perspectives de liquidation couplées au fort niveau d’engagement actuel permettent de maintenir une prévision de consommation 2016 conforme à l’objectif prévu de 25 milliards Fcfp par le gouvernement. Ce résultat serait alors largement supérieur à ceux des six exercices précédents.

Rédigé par JPV d'après communiqué le Mercredi 3 Août 2016 à 15:16 | Lu 2175 fois







1.Posté par Mathius le 03/08/2016 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne serait ce pas le 1,500 millard dont nous parlait Tina Ebb épouse cross que l'EDT aurait remboursé en cachette pour faire plaisir à Gaston le magnifique et aux poissons du lagon?
Vite Oscar Temaru il faut dénoncer cette manœuvre autonomiste qui ridiculise les conseillés de l'UPLD a l'ONU 😘😜😛👹

2.Posté par jeremy le 03/08/2016 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Tout va très bien, madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien...." Un écho lointain des annonces du même type de François Hollande. Mais demandez aux commerçants ce qu'ils constatent en réalité: une dépression profonde de la consommation, due à la contraction des revenus des familles, à un très fort taux de chômage, à des jeunes adultes massivement rejetés de la vie active, et un souci de limiter les dépenses du fait des incertitudes sur l'avenir... "Tout va très bien, madame la Marquise..."

3.Posté par Ned le 03/08/2016 18:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MALTHIUS l''argent ne vient pas de là mais du racket organisé par le gouvernement sur les ménages. Ils redressent les personnes et non des sociétés et cherchent le moindre prétexte pour tenter de les voler. La LOI est POURRIE et INJUSTE ..

4.Posté par Popoti le 04/08/2016 03:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je comprends mieux pourquoi ma facture d'EDT n'a pas baissée, mes amis ont constaté la même chose, mais où est passé la baisse annoncée triomphalement à grand renforts de trompettes et cymbales ????

5.Posté par Cool Ruler le 04/08/2016 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"des jeunes adultes massivement rejetés de la vie active ..." Sérieux, on est en Afghanistan ? en Erythrée ? au Soudan ??? Non, juste des jeunes branleurs qui ne voient pas l'utilité de travailler à l'école vu qu'en étant fonctionnaire ils pourront gagner le double voire le triple sans aucune pression. Et après, on se lamente sur le niveau scolaire ou l'enthousiasme des jeunes à travailler. A un moment, et nous y sommes tous passés, les jeunes cherchent leur place dans la société et que voient ils ? Quels sont leurs modèles ? Les politiques ??? Les fortunes locales ??? A quel moment on leur dit qu'il se bouger et sortir ne serait-ce qu'un doigt ?
Le discours " ah le fort taux de chômage chez les jeunes", "les jeunes rejetés du système" ... bla bla bla. Jérémy, tu as déjà fait un recrutement ici ? J'en doute fort ...

6.Posté par tutua le 04/08/2016 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces comptes rendus et présentations des différents travaux du gouvernement sont carrément indigestes ... c'est peut être pas un hasard

7.Posté par bob le 04/08/2016 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils sont fort moins de boulot et plus de recette tout va très bien

8.Posté par TAAHOA ROA le 04/08/2016 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mathius est de retour, et comme d'habitude toujours entrain de critiquer Tina, Oscar et Gaston, je pensais ne plus voir ses critiques à la con.

9.Posté par Faut pas pousser! le 04/08/2016 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui le Laurey il remplit son contrat , pressurer le contribuable un max, ramener la galette, mettre à la diète les services publics essentiels : le budget de la santé va baisser de 3% encore ...
Tout ça un an avant les élections : c'est parti pour la distribution de sucettes !!!

10.Posté par Mathius le 04/08/2016 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Taahoa, les polynesiens attendent toujours les plaintes promises, mais tout comme toi ils ne critiques pas ils diffamentou insultent, tu ferais mieux d'aller te cacher meme ton pseudo ne veut plus de toi.

11.Posté par TAAHOA le 11/08/2016 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mathius ne confond pas BIMAT et MABITE. TAAHOA et TAAHOA ROA ne sont pas les mêmes personnes.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 19:41 French blue contre-attaque et casse les prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance