Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les profs en grève contre la réforme des collèges



Les représentants des syndicats ont été reçus vers 9 heures au haut-commissariat.
Les représentants des syndicats ont été reçus vers 9 heures au haut-commissariat.
PAPEETE, le 19 mai 2015. Mardi, les syndicats SNETAA-FO/FNEC-FO, la FSU et le SNALC ont appelé à suivre le mouvement national contre la réforme menée par la ministre de l’Éducation.

Celle-ci prévoit notamment de laisser chaque collège fixer 20% de son emploi du temps, avec de l'accompagnement personnalisé pour tous, de l'interdisciplinarité et une LV2 avancée en cinquième.
Certains points coincent notamment sur les conséquences en Polynésie, les représentants locaux des syndicats s'inquiètent notamment de la baisse de l'enseignement des langues régionales, et donc du reo ma'ohi, et la baisse des horaires par discipline, qui ne peut pas être compensée par les professeurs dans les îles en allant enseigner dans un autre établissement.

Les représentants des grévistes ont été reçus mardi matin au haut-commissariat et par le vice-recteur.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 19 Mai 2015 à 16:37 | Lu 1179 fois







1.Posté par Mathius le 19/05/2015 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est ce que l'échec scolaire scandaleux n'est pas l'échec des compétences de ces fonctionnaires n'ayant aucune obligation de réussite?
Franchement ils ont hontes de rien ces privilégiés ....

2.Posté par geneker le 20/05/2015 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à Mathius
Obligation de réussite pour les profs, comment feriez-vous gros malin ? en tant que parent avez-vous une obligation de réussite sur l'avenir des gosses que vous mettez au monde ? Et les concours sont ouverts les profs manquent... ne vous gênez pas pour rejoindre les privilégiés.

3.Posté par Mathius le 20/05/2015 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Généker
J'ai un bac moins 30 et mes enfants sont supers diplômés car je leur ai expliqué ce que les soit disant "maîtres" d'écoles pouvaient raconter comme conneries. Je ne dois rien a l'école de la republique et encore moins à la prétention stupide dans ce monde de leurs représentant qui ne prennent jamais leurs responsabilités.
Ils faut que vous arrêtiez de prendre le MONDE pour des imbéciles, l'échec scolaire est bien de votre responsabilté.
Alors commencez par faire grève pour une refonte de l'école primaire au lieu de défendre vos intérêts particuliers.
Allez, montrer nous pour une fois que vous êtes capables de dépasser votre médiocrité.

4.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
@ Mathius,
Cette mobilisation était avant tout pour protester contre LES reformes qu'ils jugent pénalisantes pour les élèves et non pour préserver leurs privilèges. Pour avoir lu et suivi les débats sur les réformes, les enseignants et chefs d'établissements se plaignent que les conclusions de Mme la Ministre ne semblent pas représenter celles qui ressortent de la consultation menée par le gouvernement auprès de ces professionnels. Ce sont les parents qui auraient dû s’emparer du débat, mais comme d’hab, l’école est réduite à celle de garderie où les enseignants jouent le rôle de « nounous » surpayés!

5.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 1)
Si cela vous dit, vous pouvez passer le concours du CAPES/AGREG si vous vous en sentez capable afin de revenir à 1600€ brut les premiers mois et enfin arriver à un salaire à la hauteur de votre diplôme (Bac+5) au bout de 30 ans (http://www.education.gouv.fr/cid1058/professeur-certifie.html). Concernant l’échec scolaire, pensez-vous qu’il soit dû à l’incompétence des enseignants ou à la mauvaise politique éducative de notre gouvernement, qui a défaut de remettre l’intégralité de cette dernière à plat et de s’inspirer de ce qui fonctionne à côté, préfère plutôt cultiver l’exception Française et pondre des réformes improductives chaque année ??!

6.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Suite 2)
Eléments de réflexion : Prenez un sujet du CAPES ou AGREG et planchez dessus. Les néo-titulaires sont très compétent et restent des cadres de niveau A de la fonction publique. Cependant, vous avez raison sur leurs compétences pédagogiques. Là où les pays scandinaves accordent une très grande importance dans la formation des néo-titulaires, M.DARCOS a jugé bon d'enlever cette partie (déjà sous traitée) afin d'alléger les effectifs de l’Éducation Nationale. Résultats, des jeunes enseignants possédant une expertise très avancée dans leur domaine se sont retrouvés dans la fosse aux lions sans avoir les outils pédagogiques pour se "défendre" (gérer une classe, créer des cours pertinents et captivants, réaction face à des individus perturbateurs, violents...etc.).

7.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Suite 3)
Je ne suis ni fonctionnaire, ni conjoint de fonctionnaire. Le fait d’avoir été contractuel en métropole entre deux boulots m’a réellement effrayé et marqué. Si vous pensez que l’on choisi de devenir enseignant uniquement pour les privilèges, vous vous trompez réellement. Les cours sont à préparer et les corrections de copies sont à faire. Et en la matière, sachez qu’il y a des très grandes inégalités entre enseignants. Là où un prof de Maths ou de Français aura à gérer « que » 5 classes environ, un enseignant de SVT, de physique, d’art plastique, de musique ou encore d’EPS devra en gérer près du double et avec des niveaux différents (6ième à la 3ième)…ce qui veut dire plus du double du travail.

8.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Suite 4)
Ne croyez que parce qu’un cours a bien marché avec une classe, ce dernier aura le même effet sur une autre. Chaque jour, ce sont des heures de travail pour essayer d’adapter les cours à l’hétérogénéité des classes. S’ils ne sont pas intéressants, la sanction est radicale et c’est le chahut dans votre cours. Vous pensez que la solution est d’exclure les élèves perturbateurs? Il n’en est rien car les textes ont bien changés depuis que j’étais moi-même collégien. Il n’est possible d’exclure un élève uniquement si ce dernier représente un danger pour la classe. La sanction alors? Les coller? Sachez que la vie scolaire ne prend plus sous sa tutelle les heures de colle. Les enseignants se doivent de prendre sur leur temps libre pour venir surveiller les élèves qu’ils ont collés.

9.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Suite 5)
De plus, qui dit heure de colle, dit travail à produire. Depuis bien longtemps l’École de la République a bannie le recopiage de lignes, feuilles que l’enseignant déchirait et mettait à la poubelle. Une sanction ne doit pas être dégradante pour l’élève, donc il faut lui faire faire des exercices…que vous devrez corriger par la suite. Il y a toujours un ou deux « kékés » dans une classe qui ne sont généralement pas très méchants, mais qui ont le dont de vous pourrir un cours en deux temps trois mouvements. Ramenez tout cela au nombre d’élèves potentiellement perturbateurs dans une classe au nombre total de classes que vous avez…mine de rien, ça fait du travail de préparation et de correction en plus.

10.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Suite 6)
Appeler les parents? Mais combien vous regardent de haut en vous prenant pour une merde, remettant en cause votre travail et préférant que trop souvent aller dans le sens de leur enfant plutôt que remettre en cause leur éducation. Combien de parents ai-je vu nier l’évidence lorsqu’on leur apprend que leur petit « Paul » s’est permis de vous insulter, qu’il est à l’origine d’une bagarre ou même impliqué dans un réseau de cannabis à tout juste 14 ans! La fonction d’enseignant qui faisait rêver et que Pagnol met en exergue est bien révolue. Être enseignant aujourd’hui c’est accepter de ne plus être respecté, c’est accepté d’être jugé par des parents qui ne sont pas compétents en la matière…

11.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Suite 7)
… c’est accepter de se faire insulter ou agresser gratuitement par des élèves (ou parents) de plus en plus violents, c’est bien souvent jouer le rôle des parents auprès de ceux qui prennent leur parentalité à la légère, c’est accepter d’être payé au lance pierre en métropole alors que leurs homologues résidents dans les DOM-TOM sont gracieusement indexés et ne payent aucun impôt sur le revenu en PF, c’est également se prendre des remontrances de la part de votre hiérarchie dont la plupart ont été CPE et ne connaissent rien au boulot d’enseignants, c’est également apprendre a être focus avec cette même direction car si vous vous rebellez contre la décision du chef, il ne se gênera pas pour vous coller une note pédagogique et une appréciation pourrie…

12.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Suite 8)
…c’est également côtoyer la misère sociale selon où vous êtes mutés, c’est aussi vivre avec le fait que malgré votre investissement personnel, prêt de 20% des élèves quittent chaque année le système scolaire sans diplôme, c’est être au cœur de l’éducation, posséder une expertise mais ne pas être entendu ou consulté par sa hiérarchie (politique). Si vous souhaitez devenir enseignant aujourd’hui c’est parce que vous avez une réelle envie de transmettre un savoir, des connaissances et des valeurs…ceux qui se fixent sur les « avantages » tombent souvent des nues et sont généralement ceux qui deviennent aigris, qui cumulent les arrêts de maladie ou se collent en longue dépression. Comme partout, il n’y a pas que des employés modèles chez les enseignants ;)

13.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Fin)
Mes commentaires ne sont pas une vérité, juste des faits personnels et vécus constituants des pistes ou des éléments de réflexion. Le métier d’enseignant possède des avantages (surtout pour les expats ou les CIMM), mais également des inconvénients qui méritent de ne pas être occultés. Combien de cadres du privé ont bien négocié leur salaire, leur 12 ou 13ième mois, leur véhicule de fonction, leur maison de fonction, leur prime sur objectif, leur participation, la souplesse des horaires…etc. En période de crise, il est toujours plus simple de taper sur eux. « Au pilori les nantis enseignants, nous pouvons tous faire votre boulot…alors que nous sommes à peine capable de nous occuper de l’éducation de nos gamins ! »

14.Posté par Pota masqué le 20/05/2015 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vacances, Travail, Congé, Grève, Arrêt de Travail complaisant : Un intrus est dans cette liste... Trouve- le

15.Posté par Tehei le 20/05/2015 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour une fois que les profs sont dans la rue pour le bien des élèves , mais pas trés nombreux , quand-même §

16.Posté par Zorro le 20/05/2015 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le seul moment ou un prof bosse c'est pour l'obtention de sa titularisation et la semaine avant une inspection. Le reste du temps il le consacre a planifier les prochaines vacances. Quoi qu'il en soit il est rare qu'il veuillent evoluer, dans un monde primitif regit par l'evolution des especes ou l'individu incapable de s'adapter disparait : ils seraient une espece en voie d'extinction d'ou l'image du mamouth difficile a degraisser....

17.Posté par Honu DEMER le 20/05/2015 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Oupps...Il fallait lire "vérité absolue" dans mon dernier commentaire...la bourde :p

18.Posté par Wiriamu le 20/05/2015 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dis donc Zorro, vous regardez trop les films de cape et d'épée et votre analyse très médiocre ne reflète que votre ignorance et ne mettez pas bon nombre d'enseignants dans le même paquet...Si vous ne croyez pas, passez vous même ces concours et vous nous en direz des nouvelles !!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance