Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les nouvelles aides au digital arrivent



Tahiti, le 9 janvier 2020 – Le Cesec a rendu jeudi matin trois avis favorables aux projets de loi du Pays modifiant les dispositifs d’aide à la connexion Internet et d’aide au digital (DAD) et créant l’aide à l’inclusion digitale.
 
Le Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) a examiné trois projets de loi du Pays jeudi matin. Le premier modifiant le dispositif d’aide à la connexion Internet en Polynésie française, le second modifiant le dispositif d’aide au digital (DAD) et le troisième créant un dispositif d’aide à l’inclusion digitale en Polynésie française, comme annoncé par Edouard Fritch lors du dernier Digital Festival Tahiti en octobre. Trois dispositifs pas toujours bien connus du grand public et des professionnels, pour lesquels le Cesec recommande d’ailleurs « d’améliorer l’information et la communication (…) afin d’en améliorer la portée et les retombées attendues ».
 
Concernant les deux premiers dispositifs, les modifications vont concentrer les aides sur les TPE et PME qui ont besoin d’être soutenues, mais le Cesec craint que le montant de l’enveloppe budgétaire ne soit consommé trop rapidement si le dispositif s’avère plus attractif que prévu. Sur le principe de la création de « soutenir les associations œuvrant dans les domaines de l’insertion professionnelle, de la cohésion sociale et de la santé dans la mise en œuvre de leur projet d’inclusion numérique » en leur permettant un « soutien financier pour l’achat de matériels informatiques et l’installation d’une connexion internet », le Cesec accueille favorablement une aide qui « viendrait compléter le panel de dispositifs existants ». Il recommande néanmoins de prêter attention au champ d’éligibilité et aux modalités d’application afin d’ouvrir le dispositif à des associations à but non lucratif œuvrant dans d’autres secteurs que l’insertion à l’emploi, la cohésion sociale et la santé.
 
Le Cesec recommande également d’introduire de la souplesse dans le dispositif réglementaire afin de permettre aux associations de retenir leur siège social pour accueillir le matériel informatique. En effet, pour nombre d’associations, le domicile du président de l’association ou de l’un de ses membres constitue le siège social et serait le seul local disponible.

Rédigé par D'après communiqué le Vendredi 10 Janvier 2020 à 00:51 | Lu 1724 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus