Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les dirigeants océaniens concluent leur 41ème sommet


PORT-VILA, 5 août 2010 (Flash d'Océanie) – Le 41ème sommet annuel des dirigeants des pays membres du Forum des Îles du Pacifique (FIP), qui se tenait cette année à Port-Vila (Vanuatu), s’est officiellement achevé jeudi sur la traditionnelle déclaration finale soulignant les priorités de cette région pour les douze mois à venir, notamment en matière de protection de l’environnement et de lutte contre les effets du changement climatique, mais aussi en réaffirmant l’engagement du FIP vis-à-vis de Fidji, suspendu de son statut de membre plein depuis mai 2009.


Les dirigeants océaniens concluent leur 41ème sommet
En matière de changements climatiques, dossier affiché comme étant prioritaire au plan régional, les dirigeants océaniens ont rappelé que ce phénomène « demeure la plus grande menace à la subsistance, à la sécurité et au bien-être des peuples du Pacifique »’ dont certains, communautés les plus vulnérables, courent le risque de voir leurs atolls submergés par la montée du niveau des océans.

Environnement

« Un accord significatif et juridiquement contraignant sur la réduction des émissions doit être conclu urgemment et sans délai », exhortent les dirigeants océaniens en référence au processus de mise en place d’un environnement post-Kyoto et à la prochaine réunion de Cancun (Mexique), en décembre 2010, après l’échec de Copenhague en décembre 2009.
Les dirigeants océaniens se sont aussi accordés, sur la même thématique, à mettre en œuvre une stratégie coordonnée au plan régional de leurs efforts nationaux en vue de s’adapter aux changements résultant du réchauffement de la planète.
À ces fins, un Fonds Océanien communautaire pour l’environnement, doté initialement de quelque 66 millions de dollars US donnés par le Japon, devrait être mis à contribution pour concrétiser des projets dans le domaine des énergies renouvelables (solaire et osmose d’eau de mer).
Au plan des efforts d’aide au développement au bénéfice de la région, les dirigeants du FIP ont salué les premiers pas de « l’accord de Cairns » signé lors du précédent sommet et qui jetait les bases d’une meilleure coordination entre pays donateurs, afin notamment d’améliorer les impacts et l’efficacité des efforts consacrés par les partenaires de développement.

Pêcheries

En matière de pêcheries, les dirigeants ont réaffirmé l’importance économique de ce secteur pour les communautés insulaires et les menaces que représente, ces dernières années, la recrudescence des activités de pêche illicite et non signalée dans cette région.
Dans la perspective d’une meilleure coopération régionale en matière de police océanique, le FIP a salué la récente tenue d’une réunion à Canberra, réunissant les ministres des pêches et de la justice des pays riverains.

Fidji

Sur la question de Fidji, qui a été au cœur des débats depuis le début de la semaine )à Port-Vila, et du retour de cet archipel à la démocratie après son putsch du 5 décembre 2006, les dirigeants du FIP ont « noté que l’engagement de tous les membres du Forum demeurait en faveur du maintien de l’offre à Fidji de leur aide en vue de faire face aux défis auxquels Fidji se trouve confronté, le tout en vue d’encourager un plein rétablissement de la démocratie parlementaire ».
Le FIP se prononce toujours en faveur, en guise de préliminaire, d’ouverture de consultations politiques, au plan local, mais sans aucune exclusive ni préjugé du résultat de ces consultations.
Cette même position, peu ou prou, est celle sur laquelle se sont alignées des entités telles que les Nations-Unies, l’Union Européenne, ou encore le Commonwealth.
Afin de relancer un dialogue interrompu avec le Forum depuis fin 2009, un groupe ministériel de contact pourrait dans les semaines à venir relancer des fils, cette fois-ci sous la Présidence de Vanuatu.
Les dirigeants océaniens ont aussi réaffirmé leur engagement dans des projets régionaux de lutte contre le crime transnational et organisé, ainsi que contre la prolifération des armes légères, dont la présence dans la région « demeure une menace grave à la paix et à la stabilité de la région Pacifique ».


Les membres associés statut quo

Concernant une demande émanant de la Nouvelle-Calédonie en vue d’obtenir à terme le statut de membre plein (par opposition au statut de membre associé, acquis, avec la Polynésie française, en 2006), le Forum a estimé qu’ « un certain nombre de questions relatives au statut international de la Nouvelle-Calédonie devraient se résoudre alors que cette collectivité avance, avec la France, sur le chemin de l’autodétermination, dans le cadre de l’Accord de Nouméa. »
Néanmoins, dans un avenir moins éloigné, « les dirigeants ont demandé au Secrétariat du Forum d’étudier avec la Nouvelle-Calédonie les moyens permettant d’étendre et de renforcer son engagement et son rôle au sein du Forum, y compris par le truchement d’une réactivation du dialogue via le Comité Ministériel du Forum sur la Nouvelle-Calédonie ».
« Les dirigeants encouragent la Nouvelle-Calédonie à poursuivre le dialogue avec la France en vue de satisfaire les conditions permettant d’accéder au statut de membre plein du Forum », peut-on lire dans le communiqué, qui salue aussi au passage « l’intérêt continu de la Polynésie française et de Wallis et Futuna en vue d’approfondir leur engagement vis-à-vis du Forum.

Prochaine édition à Auckland

Au plan des nouveautés concernant les relations du FIP avec ses partenaires de développement, le statut d’observateur a été conféré à la Banque Mondiale.
Au sein des instances internationales, les dirigeants du FIP ont par ailleurs « réaffirmé (tout comme en 2009) leur soutien fort et unanime à la candidature de l’Australie à un siège au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, pour le mandat 2013-2014 et, de même, pour la Nouvelle-Zélande, pour le mandat 2015-2016.
Le communiqué se conclut par l’annonce du prochain pays hôte du 42ème sommet annuel des dirigeants du FIP, qui devrait se tenir à Auckland (Nouvelle-Zélande), du 6 au 9 septembre 2011 et qui devrait aussi coïncider avec d’une part le quarantième anniversaire de la création de cette organisation régionale (dont la première réunion des dirigeants fondateurs a eu lieu à Wellington en 1971), mais aussi de la tenue, en Nouvelle-Zélande, de la Coupe du Monde de Rugby IRB, juste quelques jours après.

pad


ANNEXE en pièce jointe: Le communiqué final integral (en Anglais)

Rédigé par PaD le Jeudi 5 Août 2010 à 00:20 | Lu 483 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués