Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les contrôles de police renforcés en centre-ville



Le tāvana Michel Buillard entouré des responsables de la police municipale et du directeur général des services de Papeete.
Le tāvana Michel Buillard entouré des responsables de la police municipale et du directeur général des services de Papeete.
PAPEETE, 12 octobre 2018 – Les forces de l’ordre accentuent les patrouilles pédestres en centre-ville depuis ce vendredi, sur la base d’un partenariat entre police municipale et police judiciaire. Une pétition adressée ce jeudi au maire de Papeete pointe l’insécurité ressentie par plusieurs commerçants du quartier de la mairie.

>> Lire aussi : Les commerçants du quartier de la mairie victimes d'agressions et de dégradations  

Les opérations de contrôle sont renforcées "jusqu’à nouvel ordre" dans le quadrilatère formé par la rue des Remparts, le Front de mer, l’avenue du Prince Hinoi et la rue Gauguin, en centre-ville. Une pétition adressée jeudi au maire de Papeete et soutenue par 78 commerçants et propriétaires de la zone fait état d’un sentiment d’insécurité persistant. ​Ces riverains du quartier de la mairie dénoncent les violences et les dégradations matérielles qu'ils subissent régulièrement. En cause : des prostituées qui font des passes dans les parkings, des dealers de drogue qui commercent sur le trottoir en pleine journée, des attroupements alimentés à l'alcool et au paka qui dégénèrent parfois en agressions verbales contre les passants.

La Direction de la sécurité publique (DSP) a décidé vendredi d’accentuer la fréquence des patrouilles pédestres des forces de police en centre-ville, pour renforcer la présence sur le terrain des agents de la police municipale de Papeete.

Les délinquants dont il est question, rue des écoles, "on les connait", assure Michel Buillard, en soulevant la main-courante établie par les mutoi de Papeete pour rendre compte d’une centaine d’interventions ces dernières semaines, en réponse aux agissements de "5 à 6 personnes" qui sévissent dans le quartier, selon lui. "Mais nous ne pouvons pas aller plus loin que les pouvoirs qui nous sont strictement conférés par la loi. Comme je ne peux pas leur taper dessus, on se trouve obligés de jouer au chat et à la souris, en permanence. Un maire n’est pas là pour faire les redresseurs de tort. La sécurité publique est du domaine de l’Etat", souligne le tāvana de Papeete.

A la DSP, le commandant Tuheiava confirme qu’un effectif d’agents des forces de l’ordre est affecté en "quasi-permanence " pour des opérations d’îlotage dans ces quartiers du centre-ville. Des opérations de contrôle d’identité seront dorénavant menées au gré du besoin dans la zone, avec l’appui possible de l’unité cynophile pour les contrôles de stupéfiants, et pouvoir d’interpellation.

La mairie de Papeete compte 56 agents de police municipale. La ville est couverte par un maillage de 26 caméras de vidéosurveillance. Depuis septembre dernier, Papeete emploie également neuf agents de proximité. Une brigade mobile composée de membres issus des quartiers de la ville et respectés à ce titre. Depuis 2015, un travail de proximité et de prévention de la délinquance est par ailleurs en cours dans les quartiers de Titioro, Paraita et de Tipaerui. "On n’est pas resté les bras croisés. Un travail de fond est à l’œuvre", assure aussi Michel Buillard. 

Rédigé par JPV le Vendredi 12 Octobre 2018 à 15:03 | Lu 5661 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 18:51 Fatigué, il finit sa course dans un mur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués