Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les championnats du monde de pétanque à Tahiti reportés en juin ou annulés



Béatrice Chansin, la ministre de la santé du gouvernement polynésien explique qu’un protocole pour faire face à des cas de virus Ebola a été préparé.
Béatrice Chansin, la ministre de la santé du gouvernement polynésien explique qu’un protocole pour faire face à des cas de virus Ebola a été préparé.
PAPEETE, le 3 septembre 2014. En raison de la circulation du virus Ebola et par principe de précaution, la Polynésie a demandé à la Fédération internationale de pétanque de reporter les mondiaux de Tahiti, prévus fin octobre, de plusieurs mois. En cas de refus, le Pays prendra la décision d’annuler. «Le gouvernement ne prendra aucun risque pour notre population», cette phrase le président Gaston Flosse l’a prononcée plusieurs fois au cours de la conférence de presse à l’issue du conseil des ministres.
La décision a été prise ce mercredi par le gouvernement réuni au complet et à l’unanimité. «Le gouvernement a demandé à la Fédération internationale de pétanque de reporter l’événement à huit mois. Une lettre officielle va être envoyée au président de la Fédération». Si toutefois la Fédération internationale de pétanque ne pouvait satisfaire cette demande expresse de la Polynésie, «nous annulerons purement et simplement».

Selon le président Gaston Flosse «les dédommagements à payer seraient bien moindres que le risque épidémiologique pour notre population d’être exposée au virus Ebola». De fait, sans convention signée liant réellement le Pays à l’organisation de cette compétition internationale à Tahiti entre les 23 et 26 octobre prochain, les débours à régler en cas d’annulation pourraient ne pas peser très lourds sur les finances publiques. A moins que les partenaires privés du territoire ayant avancé depuis quelques mois des frais conséquents ne trouvent à attendrir le gouvernement sur les investissements réalisés et qui ne seront pas amortis.

La décision du report (ou de l’annulation) a été prise ce mercredi après les dernières informations «alarmantes» sur l’épidémie en cours en Afrique de l’Ouest diffusées à la fois par l’OMS (organisation mondiale de la santé) et par MSF (médecins sans frontières). Cette décision est aussi un aveu de faiblesse «nous ne disposons pas de moyens suffisants pour faire face à un tel risque» expliquait aussi le président polynésien.

La ministre de la santé est plus pragmatique. Elle explique que la survenance de cas de fièvre Ebola en Polynésie française a été envisagée et qu’un protocole a été établi en lien notamment avec les services de l’Etat. Après tout, les championnats du monde de la pétanque ne sont pas l’unique porte d’entrée en Polynésie aux voyageurs en provenance d’Afrique de l’Ouest et de l’un des pays en proie à l’épidémie actuelle. Le report ou l’annulation de la compétition mondiale n’isole pas complètement la Polynésie de ce «risque sanitaire mondial».

Pour l’instant, une information est diffusée, comme pour le chikungunya à l’arrivée à l’aéroport de Tahiti Faa’a. Les personnes arrivant d’un pays d’Afrique de l’ouest sont invitées à aller consulter immédiatement un médecin si une fièvre survient dans les 21 jours après leur arrivée sur le territoire. Le réseau sentinelle des médecins territoriaux déjà mobilisé sur la dengue qui sévit toujours, sur le chikungunya qui est à nos portes dans différents pays du Pacifique, a été mis à contribution pour cette nouvelle alerte épidémiologique. Le Centre hospitalier du Taaone dispose de chambre d’isolement et d’un personnel formé pour ce type de situation, mais certainement pas en nombre suffisant pour faire face à une épidémie sur le territoire. Même le diagnostic précis d’une fièvre Ebola n’est pas exécutable actuellement en Polynésie. Pour confirmer un cas de virus Ebola il faudra faire appel aux laboratoires de Nouvelle-Zélande, des Etats-Unis ou de métropole.




Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 3 Septembre 2014 à 15:45 | Lu 3515 fois

Tags : EBOLA, PETANQUE






1.Posté par emere cunning le 03/09/2014 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La fièvre Ebola a fait pour cette seule semaine plus de 400 nouveaux décès sans que rien n'ait pu être fait pour sauver ces vies, soit 1900 morts à ce jour. Evident que nous n'avons pas les moyens d'y faire face si elle venait à débarquer chez nous.
Et pourquoi est ce que le Pays devrait des dédommagements ? C'est un cas de force majeure. Les transporteurs aériens et maritimes ont dû eux-mêmes annuler les vols sur les pays insidieusement affectés.

2.Posté par Pierre le 03/09/2014 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le virus Ebola sévit depuis de nombreuses années et n'est pas près d'être éradiqué, donc une demande de report est inutile et inadaptée. Soit nous demandons à la Fédération Internationale d'exclure les pays touchés et à risques, soit nous annulons tout simplement cette épreuve; ensuite, si la seconde solution est préconisée et si nous voulons être logiques, il faudra interdire toute épreuve internationale sportive mais également toute autre rencontre internationale, quelle qu'en soit le but (Sportif, culturel, scientifique ou autre), et ce, pendant sûrement plusieurs années. Pour moi, si la FIP est d'accord, la logique voudrait qu'on maintienne l'organisation de ces championnats, tout en demandant la mise en quarantaine du continent Africain, ou tout au moins des pays concernés par le virus.

3.Posté par Xenos le 03/09/2014 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La décision à prendre était évidente. Tant mieux si elle a été prise. Le risque est énorme.

Je me demandais, tellement c'est évident, comment il se faisait qu'il y ait un seul Polynésien pour s'opposer à cette interdiction. Grâce à cet article on le sait : il y a des gens qui comptaient gagner plein d'argent avec ça.

Mentalité comparable donc à celle pour les pesticides agricoles, toujours importés, eux : peu importent les risques de voir les autres en crever, pourvu que cela rapporte des sous, vite, beaucoup et facilement de préférence.

4.Posté par anuradnapura le 04/09/2014 06:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est-ce que Tahiti ferme ses frontieres pour tout ses milliers visiteurs par an qui vients de tout le Monde entiere, y compris afrique? Ou il s´agit seulement de bataille contre joueurs de pétanque? Meme si les participants de l´Afrique ne sont pas presents?
Qui nous remboursera plus que 10.000 EUR deja paye a l´avance par chaque de 40 federation participantes? (billets d´avion, hoteleries etc.).
Merci Tahiti, eden sur la Terre, un peu trop "paranoique"

5.Posté par Teiki le 04/09/2014 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si y'a bien un championnat du monde à Tahiti, c'est celui de la bétise humaine, en commençant par ce ministère...vainqueur de loin.

6.Posté par xxl le 04/09/2014 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour une îles comme la notre, ou les mœurs veulent que l'on se touche et s'embrasse à la moindre occasion, avoir ne serai ce qu'un porteur de cette maladie sur le territoire serait une grande catastrophe, pour le coup le vieux a raison de vouloir annuler la compétition, je peux comprendre que ce soit très frustrant pour certains, mais l'enjeu ne vaut pas que l'on prenne un tel risque

7.Posté par Claude le 04/09/2014 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certains ici croient intelligent de dire qu'il y a des touristes qui viennent en Polynésie qui pourraient également apporter ce virus, mais dans la mesure où ce championnat du monde de pétanque s'apprête à recevoir des concurrents venant de pays Africains où le virus sévit mortellement il vaut mieux appliquer le principe de précaution et purement et simplement ne pas courir un risque qui serait une catastrophe pour notre fenua. Alors les touristes, bien sûr qu'on ne peut les refouler, mais dans ce cas d'acceptation c'est donner le bâton pour se faire battre et en cas de contagion les partisans du non renvoi pourraient avoir finalement les "boules" d'avoir été aussi inconséquents.

8.Posté par Noel Flantier le 05/09/2014 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un point de vue critique sur ce qui ne sera jamais une pandémie :
http://www.santenatureinnovation.com/ebola-le-mensonge-generalise/

...mais il est vrai que la récente importation du Zika a échauffé les esprits.

9.Posté par ebola le 05/09/2014 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C tellement simple il faut juste faire une prise de sang de tous les sportif avant d'emberquer au lieu de bloquer la coupe du monde: pffff du n'importe koi

10.Posté par Claude le 05/09/2014 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y en a qui devraient être médecins, n'est ce pas Ebola, crois-tu que les spécialistes sont idiots, si une simple prise de sang permettait de cerner tout de suite le virus ce serait sympa, mais ce coquin de virus met 21 jours avant de se déclarer, avant cela on ne peut pas le détecter aussi facilement. Alors que vaut-il mieux faire, prendre le risque de voir se répandre une épidémie mortelle ou préférer taquiner le cochonnet ? Le championnat du Monde de pétanque ne vaut pas de mettre en danger la vie d'êtres humains.

11.Posté par Pierre le 05/09/2014 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est marrant, mais Ebola sévissait déjà lors de la Coupe du Monde de Beach Soccer et personne n'a bougé lors de la préparation de cette compétition..... Mais suis je bête, l'épidémie n'était pas autant médiatisée !
Et Ebola sévira encore lors des prochaines rencontres internationales, qu'elles soient sportives, culturelles ou scientifiques......

12.Posté par juju le 06/09/2014 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est TNTV qui doit tirer la gueule !!! 1 an qu'ils faisaient la promo !!!!

MDR

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 4 Juillet 2020 - 17:47 Damas Teuira élu maire de Mahina

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus