Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les aides-soignants diplômés à la Présidence



Les 20 étudiants de la promotion  des aides-soignants ont reçu leur diplôme jeudi à la Présidence. Crédit Présidence de la Polynésie.
Les 20 étudiants de la promotion des aides-soignants ont reçu leur diplôme jeudi à la Présidence. Crédit Présidence de la Polynésie.
Papeete, le 29 mars 2018- Le Président Edouard Fritch a remis, jeudi matin, les diplômes des aides-soignants aux 20 élèves de la promotion 2017, en présence du ministre de la Santé, Jacques Raynal et de la Directrice de la santé, Laurence Bonnac-Theron.

L'instant était solennel jeudi dans le beau salon de la Présidence pour les 19 aides-soignantes et l'aide-soignant de la promotion 2017, lors de la remise de leur diplôme des mains du Président du Pays, Edouard Fritch, et du ministre de la Santé, Jacques Raynal.
Et elles et il pouvaient être fiers de ce moment unique qui représente une consécration dans leur existence. "J'ai réussi le concours au bout de trois tentatives. Maintenant, je travaille à l'hôpital, c'est vraiment un métier très humain, j'aime aider les personnes, être au contact avec le patient", raconte Reiarii Mauritera, toute heureuse de ce diplôme qui représente tant pour elle.
Et effectivement, le concours de l’institut de formation des professions de santé, Mathilde Frébault, recrute depuis 2010, chaque année une promotion de 20 étudiants sur les 350 candidats environ qui se présentent au concours. La promotion 2017 comprend 19 boursiers et un de la promotion professionnelle du Centre hospitalier de Polynésie française. En tout, ce ne sont pas moins de 160 aides-soignants, dont 135 boursiers du Pays, qui ont été formés depuis 8 ans et cela ne devrait pas s'arrêter : "Les établissements de soins vont progressivement se réformer, le projet d'un nouvel hôpital de Taravao, la réforme de celui de Raiatea et les structures dans les privées qui sont appelées à se développer, font qu'il faut prévoir l'avenir. On a besoin de former des aides-soignantes", indique le ministre de la Santé.

"LES YEUX ET LES OREILLES DE L’INFIRMIÈRE"

Reiarii Mauritera, toute heureuse de ce diplôme qui représente tant pour elle.
Reiarii Mauritera, toute heureuse de ce diplôme qui représente tant pour elle.
Durant la formation de onze mois, les élèves alternent entre enseignements théorique et clinique, assurés et coordonnés par Marie-Christine Timau et Patricia Teaniniuraitemoana, infirmières. Des professionnels dans les divers domaines de la santé et du médico-social interviennent également dans l’enseignement et apportent leur expérience et leur connaissance. En ce qui concerne l’enseignement clinique, une étroite collaboration existe avec divers établissements sanitaires et médico-sociaux du Pays et du secteur privé.
Pour obtenir leur diplôme, les élèves de cette promotion ont dû valider l’ensemble des compétences liées à l’exercice du métier. Mais surtout outre ses connaissances, les aides-soignantes doivent posséder plusieurs qualités essentielles, comme le souligne Marie-Christine Timau : "Une bonne aide-soignante doit faire preuve de rigueur et aimer les autres. Elles sont très proches du patient, elles sont les yeux et les oreilles de l'infirmière".
A l'issue de leur formation, les lauréats boursiers ont été affectés pour 15 d’entre eux dans les services du CHPF et cinq pour la Direction de la Santé.

Rédigé par Pauline Stasi le Jeudi 29 Mars 2018 à 12:52 | Lu 7144 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 16:35 Te Ora Hau veut faire entendre sa voix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués