Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Légalisation du cannabis : le THC fait son appel du 18-joint



Légalisation du cannabis : le THC fait son appel du 18-joint
Peu après la très solennelle cérémonie de commemoration du fameux appel radiophonique fait par le Général de Gaulle, le 18 juin 1940, pour organiser la résistance française à l’occupant allemand, c’est une tout autre cérémonie qui s’est tenue place Tarahoi, lundi 18 juin. Sous l’oeil attentif des forces de l’ordre, présentes en nombre, l’association THC, Tahiti Herbe Culture, a tenu son appel du 18-joint. Une trentaine de personnes ont assisté à cette manifestation organisée pour appeler à la legalisation de l’usage et de la culture du cannabis.
En maître de cérémonie, Karl Anihia, le president de THC, a exposé les raisons qui le motivent à manifester en faveur de ce principe (voir interview). Un débat contradictoire s’est installé avec Jacqueline Lienard, président de l’association Vivre sans drogue, et farouche opposée à cette mesure, dévouée depuis 2005 à la cause de la lutte contre toutes formes de dépendances.

L’appel du 18-joint est organisé chaque année en France à l’initiative du Collectif d’information et de recherché (CIRC), depuis 1993. Tous les 18 juin ce rendez-vous se tient à Paris et à Lyon pour revendiquer la légalisation du cannabis. De nombreux représentants politiques d'extrême gauche prennent part à ce rassemblement.

En 1976, tout a commencé par un manifeste publié dans les colonnes du journal Libération. Le texte commençait ainsi : «Cigarettes, pastis, aspirine, café, gros rouge, calmants font partie de notre vie quotidienne. En revanche, un simple « joint » de cannabis peut vous conduire en prison ou chez un psychiatre ». Le manifeste demandait « la dépénalisation totale du cannabis, de son usage, sa possession, sa culture (autoproduction) ou son introduction sur le territoire français en quantité de consommation courante ». Le texte précisait clairement qu'il n'appelait pas à la consommation mais à la fin d'une politique qui nie le sujet. Les signataires demandaient la mise en place d'une législation identique à celle des Pays-Bas qui tolèrent la vente et la consommation de cannabis depuis 1976. De nombreuses personnalités du monde du spectacle, des intellectuels ou des médecins ont signé ce texte.

Karl Anihia, président de l'association THC
Karl Anihia, président de l'association THC
Karl Anihia : "La légalisation est la meilleure arme pour combattre le trafic"

Tahiti infos : Aujourd’hui, date anniversaire d’un fameux appel à la résistance, vous organisez un appel du 18-joint. Quel message souhaitez vous faire passer ?

Karl Anihia : Ce n’est pas un hasard, si cette manifestation se tient aujourd’hui, c’est une date anniversaire. (…) En 1976, le journal Libération a publié un manifeste pour la libéralisation du cannabis. Depuis quelques temps, je suis en relation avec l’association CIRC, en France, et j’ai décidé de la faire à Tahiti, en même temps qu’eux.

Tahiti infos : Pensez-vous qu’il est nécessaire de libéraliser l’utilisation du cannabis à Tahiti ?

Karl Anihia : Oui, parce que le fléau est connu, il est réel, et tout le monde sait très bien que la consommation de cannabis a explosé. C’est un phénomène qui ne s’arrêtera pas. Il y a du trafic. Je pense qu’il faut trouver une autre solution que la répression pour combattre ce phénomène. On sait tous que ça ne marche pas.

Tahiti infos : Vous prônez la légalisation pour endiguer le phénomène de trafic et d’économie souterraine ?

Karl Anihia : Bien sûr. Il faut mettre les chose à leur place : à qui profite le crime ? Qui tire partie de cette prohibition ? Tout ça profite aux grands bandits et à une certaine catégorie de personnes bien protégées. Les consommateurs sont victimes de tout ça. (…) La légalisation est la meilleure arme pour combattre le trafic en le rendant sans intérêt. Cela permet également de mieux contrôler la consommation.

Tahiti infos : Et par rapport aux enfants et au fait qu’ils peuvent être amenés à consommer cette drogue…

Karl Anihia : Justement, il faut qu’on en parle : si on réglemente la consommation du cannabis, c’est notamment pour en empêcher l’accès aux mineurs. A l’heure actuelle, la consommation, la vente, la culture sont illégales. Mais du paka on en trouve partout et tout le monde peut en acheter, sans que personne puisse informer, contrôler.


Tahiti infos : Qu’objectez-vous à ceux qui affirment que la consommation de cannabis est la porte d’entrée vers la consommation de drogues plus dures ?

Karl Anihia : Oui, la fameuse théorie de l’escalade… Vous savez, il faut se documenter un peu : cette théorie est très largement démentie par les plus grands spécialistes, aujourd’hui. Scientifiquement, on n’observe aucune relation de cause à effet entre fumer du cannabis et prendre des drogues dures. Cette théorie est contestée par l’Union française des médecins, parce qu’elle n’a aucun fondement scientifique.

Jaqueline Liennard, président de l'association Vivre sans drogue
Jaqueline Liennard, président de l'association Vivre sans drogue
Jacqueline Lienard : "C'est un fléau sanitaire"

Tahiti infos : L’association THC a choisi de manifester à l’appel du 18-joint, à Tahiti, en faveur de la libéralisation de l’usage du cannabis. Vous êtes présente, qu’en pensez-vous ?

Jacqueline Lienard : Je suis présente parce que j’en ai entendu parler. J’ai voulu écouter ce qui s’y disait, parce que depuis 2005 que je mène mon combat, et alors que nous n’avons déjà pas assez de moyens pour freiner la consommation, si maintenant on entre dans un débat de dépénalisation, il nous sera encore plus difficile d’agir, alors qu’en Polynésie cette consommation est complètement banalisée.
Nous, nous ne sommes pas dans un débat de dépénalisation ; l’association Vivre sans drogue est dans une dimension humaine. Il s’agit de la prise en charge médiale des usagers dépendants, qui n’existe pour ainsi dire pas en Polynésie.


Tahiti infos : Vous êtes amenée à rencontrer des cas inquiétants ?

Jacqueline Lienard : Ah, de plus en plus. Je fais un travail associatif de proximité sur Faa’a et Pamatai, et je constate tous les jours ce qui se passe dans les familles. On va me dire que c’est un problème lié à la perte d’emploi ; mais vous savez je connais des patrons qui sont assez rigides sur la question : ils ne peuvent pas accueillir des personnes qui sont dépendantes du cannabis.

Tahiti infos : Dans votre approche, vous faites une distinction entre la consommation d’alcool et celle de cannabis ?

Jacqueline Lienard : Regardez ce qui se passe avec la consommation d’alcool : bien qu’interdite aux mineurs, on se rend compte aujourd’hui que de plus en plus jeunes, les mineurs s’alcoolisent au cours de soirées.
Partant de là, quels sont les moyens qui nous resteront pour lutter contre la consommation de cannabis si on libéralise ?


Tahiti infos : Ne pensez-vous pas que cela offre des leviers pour mieux contrôler ce qui se passe ?

Jacqueline Lienard : Non, je pense que c’est une mesure perverse, parce que l’on n’a rien contrôlé jusqu’à présent, ni la vente d’alcool aux mineurs, ni celle de cigarettes…

Tahiti infos : Vous êtes donc opposée à ce genre de mesure ?

Jacqueline Lienard : Oui complètement. Maintenant, s’il y a libéralisation de la consommation de cannabis, il ne faudrait pas que ce soit le citoyen qui travaille et cotise à la CPS qui paye pour des gens qui sombrent dans des maladies telles que la schizophrénie à cause de la consommation de cannabis.

Tahiti infos : On observe beaucoup de cas comme cela en Polynésie ?

Jacqueline Lienard : Ah oui ! On travaille avec le docteur Kouider Belharizy, psychiatre addictologue à Paea, et je peux vous dire que c’est catastrophique : il n’y a pas un jour où il n’est pas amené à traiter un consommateur de cannabis.
Je suis totalement opposée à la libéralisation du cannabis, pour une raison simple : nous n’avons pas les moyens de pouvoir palier à cette prise en charge. Tous ces jeunes qui sont déscolarisés et qui ne font l’objet d’aucun contrôle, que l’on a du mal à maîtriser, finissent par devenir des consommateurs.
Vous imaginez les moyens qu’il faudra, dans 20 ans, pour pouvoir faire face à ce fléau ? Comment fera-t-on avec les gens des îles qui n’ont pratiquement pas de suivi médical ? Je suis horrifiée de constater que l’on peut consacrer notre argent à payer pour des gens qui se sont détruits jusqu’à arriver au stade de la maladie mentale. C’est un fléau sanitaire.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 18 Juin 2012 à 19:20 | Lu 5380 fois

Tags : CANNABIS





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

36.Posté par bob le 18/08/2012 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

smoke smoke smoke the weed
les gens qui sont contre se sont des gens qui ont un bon travail qui ont un cdi
bien sur

35.Posté par wakrap le 02/07/2012 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'autre part, l'économie souterraine qui en résulte, sans parler des problèmes géopolitiques liés au combat contre la drogue (initié dans les années 70 par Nixon) est bien étudiée et chiffrée depuis des décennies par beaucoup d'économistes. C'est une plaie qui coûte bien plus cher à collectivité que les problèmes de santé publique qui sont aussi bien réels.
Si l'on regarde le problème du coût pour la collectivité le débat est clos depuis toujours, la prohibition est nuisible.
Si l'on regarde le respect des libertés le débat est aussi clos depuis toujours.
Restent les idéologies.

34.Posté par wakrap le 02/07/2012 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est incroyable cette tendance totalitaire qui existe dans ce pays où la France déteint bien fort. Pas étonnant que les rangs des collabos aient été si nombreux jadis. On aime l'ordre et la loi, surtout quand ça fait chier les autres et que ça ne fait pas trop chier soi-même.
Quant à savoir si la loi est conne et nuisible, on s'en fout.
Très clairement le cannabis comme la cigarette l'alcool et bien d'autres choses sont des vices. Et alors? les vices n'ont pas à être réglementés, ils font parti de la vie privée. toute autre position est simplement contraire aux droits de l'homme, à la définition de la liberté individuelle.
Restent les conséquences de ces libertés si elles impliquent un coût pour la collectivité.
C'est pour cela que l'on taxe le tabac, l'alcool... et c'est l'Etat ou le Territoire qui se gavent avec, très largement bénéficiaire.

33.Posté par lienard Jacqueline le 01/07/2012 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

petite réponse à FATI BOUBOULE, la présidente de l'association vivre sans drogue est devenue une adepte de Montignac depuis le début de l'année et a perdu du poids sans attendre tes remarques à deux balles et de plus déplacées dans le contexte du débat
à moins que tu sois consommatrice de cette fameuse drogue qui fait maigrir sans efforts et qui fait que tes propos soient peu modérer et peu respectueux !!!!!

32.Posté par barbotin le 24/06/2012 07:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petite précision, je fume depuis que j'ai 20 ans et j'en ai 43 ,trois enfants et une vi de famille des plus normale

31.Posté par barbotin le 24/06/2012 07:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ont accepte la merde des uns (l'alcool)pourquoi ne pas accepter la merde des autres ,moi je suis pour la penalisation de la consommation d'alcool

30.Posté par barbotin le 24/06/2012 07:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut choisir ,ou l'ont interdit l'alcool et le cannabis ,ou l'ont legalise le dernier .pour ma part ,je fume et ne suis pas fou pour autant ,analyste programmeur de profession ,le fait de fumer ne m'empeche pas de travailler contrairement à cette merde legale qu'est l'alcool.

29.Posté par Black-Star09 le 22/06/2012 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour a tous, j'ai vu et été mis au courant par facebook de cette légalisation de Cannabis.
Mon point de vue a moi est simple : Je suis POUR la légalisation du Cannabis sous certaine condition, Pourquoi ?
Le Fléau du Cannabis en Polynésie est bien présente, bien qu'elle soit interdite a la vente, d'autre gens continue encore et encore ainsi que d'autre encore et cela va peut continuer de très nombreuses années. Elle est présente surtout chez les jeunes mineur(e)s fille ou garçon. Elle devrais être autoriser uniquement pour les majeurs et a usage non régulier (c'est a dire limitation a en consommer).
Etant un futur gendarme et surtout ancien consommateur tahitien, je peut affirmer a tous ceux qui disent du mal de cette "drogue" qu'elle ne représente absolument AUCUN danger si tu l'utilise a usage fréquent. Ceux que je pense cette journée du 18 joint a essayer de dire a tous ces lecteurs. J'ai été grand consommateur mais cela n'a pas été un gros frein sur ma voie pour entrer dans la Gendarmerie. J'ai arrêter y'a déjà un an et j'ai eu AUCUN mais alors AUCUN mal a m'arrêter malgré mes consommations régulières, surtout a m'être motiver et a m'être élevé au delà des difficiles épreuv...

28.Posté par Rasta le 21/06/2012 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@boubou : chacun est libre de ses choix. Si mes parents ainsi que mes sœurs ne veulent pas y toucher, c'est leur choix. De même que si mon frère consomme avec moi, c'est aussi son choix ! Donc au final, c'est qui l'idiot(e) à rester figé(e) dans un monde où on ne peut agir qu'en suivant la masse, comme un bon mouton ?

Le but de cette démarche, l'appel du 18 joint, n'est pas d'inciter les gens à consommer du cannabis.
Le but est de sensibiliser l'opinion publique sur les biens faits de cette magnifique plante et de dénoncer les ravages de la politique de répression.
Qui est elle, un échec total ! Tant sur le plan social qu'économique. Les chiffres sont là et le prouvent (cf tous les articles qui en parlent sur tahiti-infos).

Mais c'est vrai que d'une certaine façon elle est une réussite pour une caste qui agit en toute impunité... à croire que les autorités sont de mèches...


@astéroide fulgurant : c'est très beau ce que tu écris en réponse à mcguyver.
Mais je n'ai pas l'impression que tu ai très bien compris son message.

Il n'a jamais été question d'encourager les consommateurs de cannabis ou d'en inciter de nouveaux ni de décourager l'épanouissement personnel sans défonce !

La légalisa...

27.Posté par Fati bouboule le 21/06/2012 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Jacqueline Lienard, président de l’association Vivre sans drogue, et farouche opposée à cette mesure, dévouée depuis 2005 à la cause de la lutte contre toutes formes de dépendances."

Ben qu'elle commence un régime parce qu’apparemment elle est addictive a la bouffe .

signé Fati bouboule président de l’association Vivre sans graisse .

26.Posté par mcgiver le 21/06/2012 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@astéroïde, tu me dis de sortir de mes vieux clichés alors que tu es le premier à affirmer, sans preuves tangentes, que ce sont "les courants d'extrême gauche" qui prônent l'abandon des "valeurs" de la Nation.....Si tu connaissais le nombre de personnes qui fument autour de toi et qui ont une mentalité de droite, tu serais surpris ! Et j'en connais quelques uns....N'oublies pas que, dans tes proches connaissances, il y a au moins 1 personne sur 3 qui a touché ou touche au cannabis, alors sois un peu plus tolérant. J'explique justement que l'éducation et l'information sont la base pour éviter le plongeon dans toute sortes de drogues mais l'interdiction n'a jamais été la solution, cela se saurait ! Beaucoup de gens qui utilisent ces drogues (Paka, alcool, médocs ou autres) le font de manière festive et non habituelle comme tu le soutiens dans tes posts; il ne faut pas faire de généralités aussi facilement. Si tu trouves que pénaliser une personne parce qu'elle a fumé un pétard en soirée "bringue" est normal, tant mieux pour toi, mais ce n'est pas ma façon de voir, et dis toi bien que ce n'est pas la manière de voir de beaucoup de gens qui te sont proches.......

25.Posté par Kaddour le 20/06/2012 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à toi Fiu!!! Tout à fait d'accord avec toi !
Le hasch, la coca, attirent plus les débats que le dernier Orero, ou le dernier livre de Machin !

24.Posté par Fiu!!! le 20/06/2012 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Révélateur : l'article "Musée de Tahiti et des îles : la nuit « portes ouvertes » rencontre un grand succès" a été consulté par 532 lecteurs en UN MOIS, et a fait l'objet d'un seul post (le mien).
Cet article sur la légalisation du cannabis a été vu par 2179 lecteurs en UN JOUR et à fait l'objet de 23 posts, au moment où je rédige celui-ci.
Pas étonnant que tous les gouvernements depuis trois décades ne font rien pour la Culture.
Qui a dit que l'on a les politiciens que l'on mérite ?

Étonnant, non !?!

23.Posté par raumanahei le 20/06/2012 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bla bla bla bla, que font les pouvoirs publics? rien. Tous les jours nous rencontrons des planteurs, vendeurs, consommateurs dans les 5 archipels de la société et cela depuis plus de 30 ans, c'est connu de part le monde l'entreprise du jeu, du sexe, de la drogue est une économie souterraine qui rapporte des milliards, le système français est un système hypocrite, les maisons clauses, le cannabis sont interdits, chez nous c'est pareil en plus les casinos sont prohibés contrairement a notre mère patrie?

Arrêtons cette hypocrisie et légalisons ces entreprises qui rapporte du fric

22.Posté par astéroïde fulgurant le 20/06/2012 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Mc Gyver: Sors un peu de tes vieux clichés!!
Forcément quand on est pas d'accord avec toi on est réac, d'ulta droite et on soutien les pires trafics? N'importe quoi!!!

Et pourquoi, pour être "in" faudrait-il nécessairement soutenir et encourager les gens à s'enfermer dans la consommation des produits qui les enferme, les aliène et les prive de tout libre-arbitre? Je n'ai jamais encouragé l'acool ou la cigarette!! BIen au contraire!!

mais si tu es aussi ouvert que ça, pourquoi n'appelles-tu pas à l'amélioration de la promotion du sport, des activités intellectuelles, de tout ce qui permet à l'être humain de s'élever, plutôt que de l'inciter, par pure démagogie et juste pour faire bien, à se détruire le cerveau.
Car, que ce soit lentement avec le cannabis, ou rapidement avec d'autres drogues (légales ou pas), l'issue est la même; la destruction des neurones!!

Moi je crois en la capacité de l'être humain à ne pas fuir la réalité, à se donner des objectifs, à donner un sens à sa vie plutôt qu'à la fuir. Voilà la solution et cela passe, en effet, pas la nécessité d'inculquer des valeurs aux enfants. Et si ça fait réac de dire ça, je l'assume amplement.

Vive les réacs qui prônent l'épanou...

21.Posté par faafaa le 19/06/2012 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

légaliKOI? dépénaKOI?

malades !!!
ça serai moins de bons des prisonniers sur les marchés financiers. Après, mes enfants ceci, et machin cela, dîtes vous que vous avez DEJA été formaté par le système et payés pour leur faire de la pub à ces banksters : répandre la frayeur !!!
Tchusss man...!

Te aroha ia rahi

20.Posté par pito le 19/06/2012 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtons de discuter sur un sujet qui n'en est pas un, le cannabis est interdit un point c'est tout !!! On voit tout les jours les ravages que provoque la consommation de drogue, après le cannabis viendront les drogues plus forte et nous entrerons dans une sphère de plus en plus dangereuse.

19.Posté par Gabs le 19/06/2012 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"... , il vaut mieux faire confiance à la droite qui interdit tout par devant mais qui se permet tout pas derrière..."

Attention mcgiver, on va croire que la droite (les autonomistes chez nous) est sodomite... !!! LOL

Dire la vérité peut nuire gravement à la santé !

18.Posté par boubou le 19/06/2012 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tien donc avant de légalisé le canabis est ce ton pére et mére ainsi que tes fréres ou soeurs fumes du canabis.si ce n'est pas le cas laisse tombé.
idiot

17.Posté par Vivki LUDO le 19/06/2012 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut légaliser comme ça , le prix sera moins cher, la qualité sera mieux controler , les consommateur qui gagne un petit salaire pourraient mieux s occupé de sa famille ,
pour arreter les fouille partout où l on va et qui amuse les force de l ordre.

moi consommateur, doux,bosseur qui essay de s en sortir .j ai étais invité a passer 24 heure dans un cachot parce que la dsp m ont fouillé parce j ai une gueule de jeune qui ne leur ferai aucun mal et il m ont attrapper avec ma pipette et un stick
merci a vous mon casier judiciaire est taché parce que je fume et donc pas d espoir pour trouvé du travail avec concour.
condamné a resté maçon toute ma vie
merci a tout les HYPOCRITE de la polynesie

16.Posté par Fiu!!! le 19/06/2012 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À chaque fois que je lis ces histoires de drogue, je me dis que la saloperie de ceux qui la vendent n'a d'égale que la connerie de ceux qui la consomment, la lâcheté de ceux qui l'excusent et la putasserie des politiciens qui veulent la légaliser. (Désolé pour la grossièreté des termes employés). Et cela quelle que soit la drogue en question !

15.Posté par Taote-M le 19/06/2012 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ü, perso, c'est un fléau fluo !!! Tout ce que j'ai à dire : de petit foetus jusqu'à adolescent nous en eûmes aucunement besoin ... Dans un souci d'indépendance, être dépendant, c'est accepter une prison ! Peut importe son confort, elle reste une prison ! L'étude de texte tibétain, hindouiste, coranique, kabbalistique, etc, etc m'a permit de mettre fin à 10 ans de dépendance au cannabis. C'est juste une question de volonté Ü On se sent mieux après, et les projets se réalisent vraiment, on est moins esclaves, donc plus souverain de son existence !

14.Posté par bignou le 19/06/2012 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le teston embrumé par les reliquats de fumée nocive, ces braves gens sont sur de leur fait... Ce sont malheureusement ces reliquats qui font qu'un adulte qui a fumé du paka pendant 10 ans n'a pas plus de cervelle qu'un ado...

S'il vous plait militez pour légitimer le vrai travail et vous serez crédibles.

13.Posté par Roro LEBO le 19/06/2012 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aie aie aie...
Réveillez-vous et ouvrez bien les yeux.
La vie est difficile et ce ne sont pas les produits qui agissent sur la tête qui feront des réussites.
@tama - c'est vrai, la musique était chouette avant. ♥♥♥
Bon la bière était présente aussi en fin de parcours dans les soirées.
---------
Je suis contre le cannabis et similaires et pire encore pour leur légalisation.
Revenez sur terre les consommateurs.
---------
le 18-joint ne sera pas payant! ☻

12.Posté par mcgiver le 19/06/2012 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@astéroïde, ton discours reflète la fermeture d'esprit des réacs ! C'est sûr, il vaut mieux faire confiance à la droite qui interdit tout par devant mais qui se permet tout pas derrière (la plupart des gros dealers sont des fils ou filles de notables)....Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! Ventes d'armes et corruption, vente de différents tabacs et soutien financier aux fabricants, vente d'alcool et soutien aux différents producteurs, vente de médicaments ou psychotropes et soutien à l'industrie pharmaceutique; mais bien sûr, là on ne dit rien puisque cela fait partie des valeurs qui ont fondé notre société jusqu'à aujourd'hui, n'est ce pas ??
Il est plus facile de voir la paille dans l'oeil du voisin que la poutre qui est dans le sien !
La lutte contre les fumeurs de cannabis est une aberration (financière et sociale) et un échec total; tous les spécialistes le reconnaissent, alors essayons d'évoluer un peu et, plutôt que de réprimer, utilisons des fonds pour informer des dangers liés aux excés de "TOUS" les produits, que ce soit l'alcool, le tabac, les médocs, le cannabis, le porno (eh oui, c'est une drogue), l'internet ou autres dépendances.

1 2
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Janvier 2021 - 07:26 ​Une Miss engagée pour l'environnement

Lundi 18 Janvier 2021 - 05:00 Rentrée scolaire : L'absentéisme recule à 12%

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus