Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le système de santé solidaire français est malade, dit Médecins du Monde



Le système de santé solidaire français est malade, dit Médecins du Monde
PARIS, 21 février 2012 (AFP) - Le système de santé solidaire français "est malade", a dit mardi Médecins du Monde, en invitant les candidats à l'élection présidentielle à appliquer un "traitement d'urgence" pour répondre à l'"urgence sanitaire".

"Le système de santé français longtemps présenté comme +le meilleur au monde+ est malade et ce sont les personnes précaires qui en souffrent le plus", affirme dans un communiqué MdM, qui "prescrit un traitement aux candidats (...) pour mettre fin aux politiques qui rendent malades".

Parmi les personnes reçues par MdM, "un patient sur quatre vient se soigner trop tardivement, deux tiers des enfants de moins de 7 ans ne sont pas à jour dans leurs vaccinations, 68% des femmes enceintes n'ont pas accès aux soins prénataux et 85% des patients n'ont aucune couverture maladie", a déclaré à l'AFP le président de l'association, le Dr Olivier Bernard.

"La crise économique n'explique pas tout", estime-t-il.

"La santé est devenue un produit de luxe" pour les plus démunis, qui retardent leurs soins ou y renoncent, déclare MdM. Le droit aux soins des étrangers pâtit de la récente instauration d'un droit d'entrée de 30 euros pour l'accès à l'Aide médicale d'Etat (AME).

"Pourtant, sacrifier la santé publique est un non sens économique", car "se soigner plus tard pour des soins plus lourds revient plus cher à la collectivité", souligne l'association.

"Les personnes vulnérables subissent une politique de harcèlement systématique qui les éloigne du soin", affirme MdM, en évoquant la politique concernant les prostituées, les Roms, les SDF, les sans-papiers ou les usagers de drogue. Pour l'ONG, "les enjeux de santé publique passent en second derrière les impératifs sécuritaires".

La crise de l'hébergement d'urgence a également de graves conséquences sanitaires, ajoute MdM.

Parmi les "traitements" proposés par l'ONG: instaurer une couverture maladie unique pour les plus précaires, supprimer les 30 euros d'accès à l'AME, abroger le délit de racolage passif, abriter les SDF toute l'année, arrêter les expulsions sans solution de relogement et créer des dispositifs innovants pour les usagers de drogue.

dab/dd/DS

© 1994-2012 Agence France-Presse

Rédigé par AFP le Mardi 21 Février 2012 à 06:47 | Lu 557 fois







1.Posté par sandra le 21/02/2012 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment un pays civilisé peut-il laissé autant de monde sur le bord de la route, les précaires ne le deviennent pas par hasard. Sans éducation et liens parentaux forts on bascule vite dans la précarité, il faut donc des filets de secours pour les protéger et les insérer. Mais on préfère aider la Grèce et les banques...

2.Posté par Tehei le 21/02/2012 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Sandra
La France n'a pas à soigner le terre entière , elle en fait déjà beaucoup . Par contre , rien ne t'empêches d'envoyer tes sous à MdM , MsF,etc....Merci .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Décembre 2020 - 04:54 Covid-19: 2021, stop ou encore ?

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies