Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le sport local prépare l'avenir avec Campus 2023



Les 20 apprentis alterneront pendant les deux prochaines années les heures de cours et de formation au Cours Bufflier, à raison de deux jours par semaine, avec l'opportunité de passer directement de la théorie à la pratique au sein de leur structure sportive.
Les 20 apprentis alterneront pendant les deux prochaines années les heures de cours et de formation au Cours Bufflier, à raison de deux jours par semaine, avec l'opportunité de passer directement de la théorie à la pratique au sein de leur structure sportive.
Tahiti, le 2 août 2021 - Vingt jeunes apprentis ont débuté, ce lundi, leur formation au Cours Bufflier dans le cadre du projet Campus 2023, initié par la Fédération française de rugby. Ils suivront pendant 27 mois une formation en alternance au sein des fédérations et/ou des clubs, avec à la clé le diplôme d'administrateur de structure sportive (Bac +3). 

"N'ayant pas peur des mots : l'objectif, c'est de professionnaliser le sport en Polynésie", a lancé, lundi, Gilles Laffitte, cadre technique de la Fédération polynésienne de rugby (FPR), à l'attention des 20 apprentis retenus dans le cadre du projet Campus 2023 (lire encadré). Ces derniers suivront pendant 27 mois une formation en alternance au Cours Bufflier et au sein des fédérations et/ou clubs. À la clé pour eux, le diplôme d'administrateur de structure sportive, crée spécialement dans le cadre du projet Campus 2023 dont l'ambition est de former "les professionnels du sport de demain."
 
"Quand on parle de professionnaliser le sport, ça va être d'aider à la structuration et à la consolidation des fédérations, des clubs. Il s'agit aussi de faire la promotion de leurs structures au niveau local, mais aussi à l'international. On attend de l'innovation de la part de ces jeunes et que nos fédérations et nos clubs puissent évoluer", ajoute Gilles Lafitte.
 
"Les besoins existent au sein des clubs et des fédérations. Ce qui est le plus compliqué ce sont les ressources financières", explique de son côté Patrick Lopez-Diot, directeur du Cours Bufflier. "Il existe aujourd'hui des ressources, mais qui ne sont pas forcément bien utilisées. Ces apprentis ont deux ans pour montrer à leur structure d'accueil que, oui, on peut trouver des ressources pour pérenniser des emplois dans le domaine sportif. C'est l'enjeu majeur."

Dans les coulisses de la Coupe du monde de rugby

Les 20 apprentis alterneront ainsi pendant les deux prochaines années les heures de cours et de formation au Cours Bufflier, à raison de deux jours par semaine, avec l'opportunité de passer directement de la théorie à la pratique au sein de leur structure. Ils seront par ailleurs rémunérés en moyenne autour des 90 000 Fcfp net par mois. Le tout est financé par le Groupement d'intérêt public (GIP) France 2023.   
 
"Ces 20 jeunes évolueront dans 18 structures tout au long de leur formation. Ça va de la fédération de surf, à celle de foot, de natation, cinq clubs de rugby ou encore le Comité olympique de Polynésie française accueilleront également des apprentis", précise le cadre technique de la FPR.
 
"Ils auront des formations en communication, en ressources humaines, un gros volet sur la sécurité. Il y aura aussi tout ce qui va être budgétaire, ressources financières. Ça va être assez complet et ils seront assez polyvalent une fois leur diplôme en poche", complète Patrick Lopez-Diot.
 
Et petit bonus également pour ces jeunes, ils auront l'opportunité de se mêler au comité organisateur de la Coupe du monde de rugby de 2023. "Ça sera peut-être pour août ou septembre prochain. Mais ce qui est sûr, c'est que ça sera une formidable expérience pour eux de participer et de voir comment se met en place un tel événement", souligne Patrick Lopez-Diot.
 
La Polynésie française sera le théâtre dans les prochaines années de plusieurs événements sportifs d'envergure. D'abord les Jeux olympiques de Paris 2024 avec les épreuves de surf qui se dérouleront à Teahupoo, puis en 2027 et les Jeux du Pacifique auxquels le Pays a candidaté. Et pouvoir compter sur des jeunes cadres formés ne sera pas de trop.

Campus 2023, c'est quoi ?

Comment l'organisation de la Coupe du monde de rugby de 2023, qui se tiendra en France, aura-t-elle un impact au fenua ? La réponse est le projet Campus 2023. "Campus 2023 est le Centre de formation des apprentis qui va accompagner la nouvelle génération des experts du sport en France. Des jeunes vont profiter de l'organisation de la Coupe du monde de rugby pour se former aux métiers du sport, en apprentissage. Demain, ils travailleront au développement durable du sport sur l'ensemble du territoire français", indique le site internet Campus2023.fr. 

Grâce à une convention entre la Fédération polynésienne de rugby et la Fédération française de rugby, 20 jeunes apprentis polynésiens ont donc été retenus pour prendre part au Campus 2023. 


Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 2 Août 2021 à 16:28 | Lu 1000 fois




Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti | Catalogues