Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le risque de tentative de suicide identique avec tous les antidépresseurs (étude)



WASHINGTON, 3 mai 2010 (AFP) - Le risque de tentative de suicide chez les adultes souffrant de dépression ne paraît pas varier selon les anti-dépresseurs qu'ils prennent, indique une recherche parue lundi dans l'édition de mai des Archives of General Psychiatry.


Le risque de tentative de suicide identique avec tous les antidépresseurs (étude)
Il n'y a aucune différence clinique notable chez les adultes prenant les différentes catégories de traitement contre la dépression y compris les ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) comme le Prozac ou le Zolof, en ce qui concerne les tentatives de suicide, écrit le Dr Sebastian Schneeweiss, un psychiatre du Brigham and Women's Hospital et professeur à la faculté de Médecine de Harvard (nord-est), principal auteur de l'étude.

Ces chercheurs ont analysé les dossiers médicaux de 287.543 adultes en Colombie Britannique au Canada ayant commencé un traitement anti-dépresseur entre 1997 et 2005.

Durant la première année de thérapie, 846 de ces sujets ont fait une tentative de suicide dont 104 ont abouti à la mort. La plupart de ces actes se sont produits durant les six premiers mois du traitement.

"Nos conclusions de taux égal de tentatives de suicide chez ces patients ayant pris différents anti-dépresseurs conforte la décision de l'agence américaine de réglementation des médicaments (FDA) de traiter tous ces médicaments de manière identique dans sa notice d'utilisation", explique le Dr Schneeweiss.

"La décision de prescrire un médicament doit être basée sur son efficacité mais les médecins devraient être vigilants dans le suivi de leurs patients après le début d'une thérapie avec un antidépresseur", prévient-il.

Selon d'autres études précédentes citées par les auteurs de ces travaux, il n'y a pas de preuve bien établie d'une diminution du taux de tentative de suicides depuis dix ans malgré l'augmentation de l'utilisation des anti-dépresseurs, notamment les ISRS comme le Prozac.

Rédigé par afp le Lundi 3 Mai 2010 à 10:47 | Lu 449 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net