Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le président chinois attendu à Nice et Paris pour une visite d'Etat



Paris, France | AFP | jeudi 21/03/2019 - Le président chinois Xi Jinping effectuera une visite d'Etat de dimanche à mardi en France, avec à la clé la signature attendue de contrats, sur fond d'interrogations françaises sur le projet chinois des "nouvelles routes de la soie".

Xi Jinping arrivera dimanche à Nice, dans le sud-est de la France, où son homologue Emmanuel Macron le rejoindra pour un tête-à-tête suivi d'un dîner des deux couples présidentiels à Beaulieu-sur-Mer, a indiqué jeudi la présidence française.
Le président chinois, qui achèvera en France un déplacement européen entamé en Italie, sera ensuite reçu lundi à l'Elysée pour une séance de travail, suivie d'une déclaration à la presse et d'un dîner d'Etat.
Cette visite d'Etat coïncide avec le 55ème anniversaire de la reconnaissance de la République populaire de Chine par le général Charles de Gaulle et l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1964.
Elle fait suite à celle d'Emmanuel Macron en janvier 2018 en Chine, où le président français a promis de se rendre chaque année, et devrait être marquée par des signatures de contrats.
"Il y aura des contrats, on est en train de les négocier et finaliser les listes", a-t-on précisé à l'Elysée, sans plus de détails.
La France a indiqué à la mi-mars avoir reçu de Pékin des "signaux positifs" sur la finalisation de la méga-commande de 184 Airbus arrachée en janvier 2018 par Emmanuel Macron.
La visite intervient aussi sur fond de discussions européennes jeudi et vendredi au sommet de l'UE à Bruxelles sur la stratégie commerciale et d'investissements à adopter à l'égard de la Chine.
"La Chine, c'est pour nous à la fois un défi et un partenaire", a résumé le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, mercredi devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.
"Nous devons être très vigilants sur les actions que peut entreprendre la Chine en essayant d'aspirer à elle nos propres technologies", a-t-il dit en référence aux transferts de technologies vers ce pays.
"Nous voulons un partenariat +gagnant gagnant+", a ajouté M. Le Drian.
A Rome, Xi Jinping devrait assister à la signature d'un protocole d'accord validant le ralliement du pays méditerranéen au pharaonique projet des "nouvelles routes de la soie".
Lancé par Pékin en 2013, ce projet vise à améliorer la connectivité entre l'Asie, l'Europe et l'Afrique, avec notamment le financement d'infrastructures pour plus de 1.000 milliards de dollars.
La décision de l'Italie de s'y associer a suscité la perplexité de ses alliés occidentaux, qui voient dans ce projet un moyen pour la Chine d'étendre son influence politique.

le Jeudi 21 Mars 2019 à 05:45 | Lu 268 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus