Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le meurtrier présumé de Sandy Ellacott jugé en fin d'année



Sandy Ellacott avait perdu la vie dans des circonstances effroyables en septembre 2015 à Bora Bora, provoquant l'émoi de toute la Polynésie.
Sandy Ellacott avait perdu la vie dans des circonstances effroyables en septembre 2015 à Bora Bora, provoquant l'émoi de toute la Polynésie.
PAPEETE, le 10 mars 2017 - Le juge d'instruction chargé de l'enquête ouverte après ce dramatique faits divers, qui avait secoué toute la Polynésie française en septembre 2015, a rendu son ordonnance de mise en accusation le 31 janvier dernier. Un procès aux assises pourrait avoir lieu lors de la dernière session de l'année, en décembre.

Le drame s'était déroulé dans la nuit du 13 au 14 septembre 2015, à Bora Bora. Sandy Ellacott était au volant de son Land Rover avec sa compagne et une amie ce soir-là quand il a croisé la route d'un homme manifestement ivre, Henri T., qui déambulait au milieu de la chaussée à une centaine de mètre du Tiki Bar à Amanahune.

Sandy Ellacott l'aurait alors interpellé, depuis son véhicule, pour lui demander de se pousser. Des injures auraient été échangées. Il l'aurait ensuite bousculé avec sa voiture ce que certains témoins contestent, évoquant même l'idée qu'Henri T. aurait été projeté au sol après avoir tenté de s'agripper au Land Rover qui prenait la fuite. C'est à ce moment-là que la situation allait échapper à tout contrôle.

Henri T., 23 ans, ne supporte pas l'affront et décide d'en découdre. Sandy Ellacott et ses passagères poursuivent leur route mais sont pris en chasse par deux voitures. Henri T. est au volant de la première, Vetearii T., l'un de ses amis, lui emboite le pas au volant de la seconde. Les véhicules s'entrechoquent, et la course-poursuite s'achèvera quelques kilomètres plus loin sur le terrain Bono.

Trois accusés à la barre

La suite s'apparente à un lynchage en règle, d'une violence inouïe. Sandy Ellacott est roué de coups de poing et de pied par Henri T. qui lui saute dessus. L'autopsie pratiquée sur sa dépouille révèlera plusieurs fractures au visage, dix côtes fracturées, le sternum enfoncé, un œdème cérébral massif. C'est Vetearii qui aurait mis fin à la folie d'Henri T. en le sommant d'arrêter. Inconscient mais vivant à l'arrivée des secours, le jeune Sandy Ellacott devait décéder à l'hôpital des suites de ses blessures 48 heures après le drame.

Henri T. et Vetearii T., eux, seront interpellés après avoir tenté de s'enfuir au volant du Land Rover de la victime, laissée pour morte.
Principal accusé dans ce dossier et détenu depuis les faits, Henri T., qui reconnait les violences mais nie avoir eu l'intention de donner la mort à Sandy Ellacott, est renvoyé devant la cour d'assises pour meurtre. Son copain Vetearii T. est quand lui renvoyé pour des violences ayant précédé le lynchage, conséquences de la poursuite en voiture. Enfin, la compagne de ce dernier, Heilani A., qui a assisté sans rien faire à la scène, devra répondre des accusations de non-assistance à péril. Ces deux-là comparaîtront libres.

Le procès devrait être audiencé pour la dernière session de l'année de la cour d'assises, en décembre.

Rédigé par Raphaël Pierre le Vendredi 10 Mars 2017 à 17:02 | Lu 4882 fois

Tags : JUSTICE






1.Posté par Kriss le 10/03/2017 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Prison à vie !! débarrassons nous de ces sauvages !!!

2.Posté par tortue verte le 10/03/2017 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une histoire tragique qui a dégénéré pour rien... Courage aux deux parties. Un drame pour tous ceux qui, à Bora, connaissent les deux familles... et beaucoup de tristesse. Il y a un vrai travail social à faire autour de la violence sur cette île, notamment vis-à-vis des jeunes.

3.Posté par beaulieu jean pierre le 11/03/2017 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La je crois que encore une foi la justice se contente de textes sans s'embarrasser du pourquoi et comment, oui ! comment la compagne de Sandy aurait elle pu intervenir, d'une par elle devait être terrorisée devant ses animaux ivres et violents, d'autre par si elle était intervenue ce sont probablement deux morts qu'il y aurait eu ce jour la.
Des alcooliques méchants hélas nous en avons beaucoup et la justice n'est pas adaptée pour leur comportement. Pauvre Polynésie tu sombres chaque jour d'avantage à cause de lois non adaptées aux cas, et au laxisme de bien des juges.

4.Posté par Hirinake le 11/03/2017 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Retour a la Peine de Mort c'est tout !!!

5.Posté par hinano bon sa !!!! le 11/03/2017 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Marche blanche de l'époque na servis a rien.

La défonce alcoolisé est la source de ce meurtre, mais peut importe , l'argent qui en découle est plus important que ce meurtre.

6.Posté par tata hara le 11/03/2017 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Hirinake

Ta raison , il faut répondre au meurtre par un meurtre !! Et continuons a s'alcooliser.

7.Posté par tortue verte le 11/03/2017 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Kriss : à ce compte-là, tu peux te débarrasser de la moitié de la population. Parce que le gars qui a fait ça, il avait un boulot, il ramait... et c'est un très bon rameur de l'île. C'est un monsieur tout le monde, venant d'une famille défavorisée, mais qui avait une vie normale, une femme, etc... Ce genre de bagarre qui dégénère sous l'effet de l'alcool et de la colère excessive, t'as quasiment la moitié de la population en Polynésie, qui peut arriver à ce genre de comportement, de coup de sang. C'est culturel, et c'est contre ce genre de comportement instinctif et impulsif qu'il faut lutter par de la prévention. Combien de mômes éduqués en étant rossés ? quels adultes deviennent-ils ?

8.Posté par tortue verte le 11/03/2017 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaulieu jean pierre : tu te trompes de personne concernant la fille : ce n'est évidemment pas la compagne de Sandy, mais celle du deuxième accusé, Vetearii, qui était aussi présente ce soir là.

9.Posté par beaulieu jean pierre le 12/03/2017 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tortue verte Autant pour moi effectivement je me suis planté, mais même elle devait surement avoir la trouille d'intervenir.

10.Posté par tortue verte le 12/03/2017 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

beaulieu... il faudra bien suivre le procès, mais selon ce que je sais, elle attisait / échauffait plutôt les deux garçons... L'alcool excessif ...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 17:03 Aérien : Air France s'aligne sur la baisse des prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance