Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le gouvernement l'affirme : "pas question de créer de nouvelles taxes pour les groupes de danse"



Le gouvernement l'affirme : "pas question de créer de nouvelles taxes pour les groupes de danse"
PAPEETE, 3 août 2017 - L'exécutif Fritch a diffusé, jeudi, un communiqué pour démentir une information selon laquelle une nouvelle taxe visant les groupes de danse serait en projet.

"Le gouvernement insiste et confirme : il n'est pas question de créer de nouvelles taxes pour les groupes de danse", clame cette communication adressée aux rédactions en fin de matinée, jeudi. "Dans son reportage diffusé jeudi 2 août, Polynésie 1ère s'est ému de la mise en place de nouvelles taxes qui viseraient particulièrement les groupes de danse traditionnelle".

La veille au soir, le vice-président, ministre en charge des Finances, Teva Rohfritsch, s'emportait sur sa page Facebook, peu après la diffusion du journal télévisé : "Merci aux médias d'arrêter de raconter n'importe quoi pour faire du sensationnel !"

Jeudi matin, la cellule communication du gouvernement prend le relais pour "affirmer haut et fort qu'il n'a jamais été question de créer de nouvelles taxes pour les groupes de danse, et plus largement, en direction des acteurs de la culture de notre Pays.
[L'exécutif] souhaite également indiquer sa stupéfaction et son incompréhension suite à la diffusion de cette "actualité" qu’il qualifie de mensongère. A aucun moment, un sujet de cet ordre n'a été évoqué tant par le Gouvernement que par l'Assemblée de la Polynésie française.
On peut également s'interroger sur le contenu du reportage. On comprend en effet que d'une part, l'un des chefs de groupe règle ses impôts conformément à la législation en vigueur, depuis la mise en place de la fiscalité en Polynésie, et que le second semble découvrir que la contribution à l'impôt devient obligatoire lorsque les revenus dépassent certains seuils.

En tout état de cause, le gouvernement va prochainement proposer un dispositif réglementaire permettant de valoriser et préserver les acteurs et les créations culturelles. Il définira les conditions d’octroi par le Pays d’un agrément ouvrant droit notamment à l’allègement de la pression fiscale.
Nos traditions et notre culture polynésienne sont fondamentales à la perpétuation de notre identité polynésienne. C'est l’un des piliers de développement durable que souhaite soutenir et promouvoir le gouvernement du Pays
".

Rédigé par à partir d'un communiqué le Jeudi 3 Août 2017 à 11:54 | Lu 2086 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Mai 2018 - 10:29 L'école de Muturea sera reconstruite

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués