Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le glacier néo-zélandais Franz Josef fait une nouvelle victime


WELLINGTON, 14 juin 2010 (Flash d'Océanie) – Un randonneur australien de 37 ans, depuis identifié comme John Parisis, a trouvé la mort samedi sur le glacier néo-zélandais Franz Josef (île du Sud de la Nouvelle-Zélande), des suites d’une chute au fond d’une crevasse.


Le glacier néo-zélandais Franz Josef fait une nouvelle victime
La victime, originaire de l’État australien de la Nouvelle-Galles-du-Sud, serait décédée d’une attaque cardiaque, survenue avant ou après la chute, selon les premières conclusions d’une autopsie depuis pratiquée dans le cadre de l’enquête qui a été ouverte.
Les visites sur le site du glacier, interrompues durant tout le week-end après l’accident, ont finalement repris lundi, alors que la saison des sports d’hiver est en pleine phase de montée en puissance, en cette période froide de l’hiver austral.
Ce glacier, chaque année, est visité par des milliers de personnes.
Les accidents sur ce glacier ne sont pas rares et ont le plus souvent ces dernières années, eu pour causes des actes de négligence ou d’imprudence de la part de touristes ou de randonneurs s’écartant des itinéraires balisés.
Début 2007, un touriste français de 34 ans originaire de Nouvelle-Calédonie, avait réchappé de justesse à la mort après s'être aventuré sur le glacier Franz Josef en ignorant les consignes de sécurité.
Il avait été gravement blessé aux jambes après que le plafond d'une grotte de glace, située à l'intérieur du glacier, lui soit tombé dessus.
Un Australien de 61 ans, qui se trouvait au même moment à l'extérieur de la grotte, a pour sa part reçu un énorme bloc de glace sur la tête, sur le même glacier.
Dans les deux cas, les randonneurs avaient franchi les barrières de sécurité et s'étaient engagés dans une zone marquée interdite aux randonneurs.
La police néo-zélandaise rappelle régulièrement le caractère particulièrement dangereux de ce genre d'attitude et la nécessité absolue pour les randonneurs de se faire accompagner par des guides certifiés et de respecter les consignes de sécurité.

Rédigé par Flash d'Océanie - pad le Lundi 14 Juin 2010 à 07:00 | Lu 469 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus