Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le fara, l’arbre sacré de Heihere



PAPEETE, le 13 juillet 2019 - Ce groupe de Moorea revient sur la scène du Heiva i Tahiti pour donner sa vision des valeurs 
du fara. Cinq parties composeront ce spectacle écrit par Tauapaohu Léonard et imaginé par Herenui Papu, chef de groupe.

Le groupe Heihere revient cette année au Heiva i Tahiti, après deux années d’absence. En 2017, le groupe avait remporté le deuxième prix en Hura Ava Tau. Cette année, Heihere revient avec un thème qui parle des valeurs sacrées du fara (pandanus). Un thème qui a été choisi par la chef de groupe, Herenui Papu. "Elle a fait un rêve dans lequel elle a vu un fara. Du coup, elle m’a tout de suite contacté pour me le raconter afin que je puisse en faire le sujet principal de son spectacle", raconte Léonard Tauapaohu, auteur.

Une fois, le thème écrit, la chef de groupe et chorégraphe de Heihere est passée à la mise en scène de son spectacle. Pour cela, Herenui Papu et son mari Heifara Papu ont divisé leur thème en cinq parties. La première fait référence à son rêve, dans lequel la jeune femme découvre le fara, un arbre unique. Dans la deuxième partie, place à l’éloge de cet arbre. Ensuite, l’accent est mis sur les racines sacrées de ce dernier. Dans la quatrième partie, la troupe met en avant le tronc, "tronc qui respire grâce aux racines". Pour clôturer sa prestation, Herenui Papu partagera avec le public sa passion et son amour pour ses origines. Cela m’a fait comprendre que c’est mon socle qui est un don du Très Haut, indique le ‘ōrero du ‘ōte’a ‘āmui. "Le fara n’est autre que mon temple sacré", sera la phrase de fin de ce spectacle qui sera joué demain soir, sur la scène de To’atā.

Pour le premier tableau, les costumes seront entièrement réalisés avec les feuilles du fara et son fruit. Dans le second tableau les costumes seront aussi en végétal. Pour le troisième tableau, les danseurs porteront des tenues en tapa, suivi de tenues en pandanus 
pour le quatrième tableau. Le grand costume en more, pae’ore, tapa, ni’au et poepoe viendra clôturer le spectacle de Heihere.

Te mana o te fara (les valeurs sacrées du fara), à découvrir samedi soir.


Extrait

Tout est parti d’une vision. Je le voyais au loin. Je suis attirée par ses feuilles qui se balançaient à travers le vent et son odeur mystérieuse.

Cet arbre royal et mystérieux… le Fara !

Sa beauté m’a interpellée… et tout ce qu’il pouvait apporter. Mais j’étais loin d’imaginer l’importance de cette vision et le message qu’il voulait que je transmette à nos générations futures.



Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 13 Juillet 2019 à 10:00 | Lu 1014 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués