Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le dossier Haddad-Flosse avance enfin



Le dossier Haddad-Flosse avance enfin
Papeete, le 24 septembre 2019 – Empêtré dans la procédure et renvoyé quatre fois en dix-huit mois par la chambre de l’instruction, le lourd dossier politico-financier Haddad-Flosse a finalement été réexaminé mardi matin. La juridiction se prononcera le 19 novembre sur trois recours déposés dans ce dossier par le parquet, le juge d’instruction et… René Hoffer.
 
Pas moins de dix-huit mois après la demande du procureur de la République, Hervé Leroy, d’accélérer sur le dossier Haddad-Flosse, la chambre de l’instruction a enfin pu examiner mardi matin les trois recours déposés dans une procédure globalement à l’arrêt depuis 2014. L’affaire politico-financière qui a valu quelques semaines de détention provisoire à l’ancien président Gaston Flosse en 2009 est empêtrée dans la procédure pénale depuis l’annulation pour vice de forme de l’ordonnance de renvoi du juge d’instruction il y a maintenant cinq ans.
 
En mars 2018, le parquet avait demandé au nouveau juge d’instruction en charge de l’affaire de régulariser l’ordonnance de renvoi. Sans réponse, le parquet avait saisi la chambre de l’instruction de la même demande. Et dans la foulée, le magistrat instructeur avait saisi la chambre à son tour pour demander de retirer du dossier des pièces invalidées. Et enfin, à titre anecdotique, le trublion autoproclamé « président de la Polynésie (sic) », René Hoffer, avait demandé à la même chambre de l’instruction de se constituer partie civile dans le dossier…
 
C’est donc au terme de quatre renvois consécutifs en plus d’un an que la chambre a finalement pu examiner les trois recours mardi matin. Les avocats des mis en cause ont une nouvelle fois soulevé la prescription du dossier ouvert depuis une plainte du président de l’OPT en 2007. « La prescription me semble totalement acquise pour une raison très simple », a déclaré l’avocat de Gaston Flosse, Me François Quinquis, à la sortie de l’audience. « Le dernier acte de procédure valable est le réquisitoire définitif qui remonte à mars 2011. A l’époque, la prescription était de trois ans. Nous sommes en septembre 2019. L’affaire est donc prescrite depuis fort longtemps ». La chambre a mis sa décision en délibéré au 19 novembre prochain.
 
Rappelons que l’affaire Haddad-Flosse porte principalement sur le versement d’enveloppes d’argent en liquide pour un total d’environ 140 millions de Fcfp de l’homme d’affaires Hubert Haddad à l’ancien président Gaston Flosse en 1993 et 2005. Argent que le parquet et l’instruction soupçonnent d’avoir été la contrepartie à l’octroi de marchés publics de la Polynésie aux sociétés d’Hubert Haddad. Pas moins de 14 personnes sont toujours mises en examen dans ce dossier, parmi lesquels un ancien président du Pays, d’anciens ministres, élus et chefs d’entreprises ou d’établissement public.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 24 Septembre 2019 à 15:25 | Lu 2514 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:15 Puta’i garde le choix pour les municipales

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:10 L’autre affaire qui embarrasse l’APC

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués