Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le dioxyde de titane "pas sûr" en tant qu'additif alimentaire



Rome, Italie | AFP | jeudi 06/05/2021 - L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a estimé jeudi que le dioxyde de titane, connu aussi comme le colorant E171, ne pouvait plus être considéré comme sûr en tant qu'additif alimentaire.

Le E171 est un additif alimentaire sous forme de poudre, constitué de particules de dioxyde de titane.

Il est utilisé dans divers aliments pour ses propriétés colorantes (pigment blanc) et opacifiantes. En France, le E171 est utilisé dans de nombreux produits alimentaires tels que les confiseries, les pâtisseries ou encore des plats cuisinés, selon le site de l'Agence nationale française de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

"En prenant en compte toutes les études et données scientifiques disponibles, le groupe a conclu que le dioxyde de titane ne peut plus être considéré comme sûr en tant qu'additif alimentaire", affirme un communiqué de l'EFSA, citant un haut responsable, le professeur Maged Younes. 

"Un élément décisif pour arriver à cette conclusion a été que nous ne pouvions pas exclure les problèmes de génotoxicité après la consommation de particules de dioxyde de titane. Après une ingestion orale, l'absorption des particules de dioxyde de titane est faible, mais elles peuvent s'accumuler dans l'organisme", a-t-il ajouté.

La génotoxicité désigne la capacité d'une substance chimique à endommager l'ADN, le matériel génétique des cellules, rappelle l'EFSA dans son communiqué, précisant qu'elle a mené cette évaluation à la demande de la Commission européenne.

L'agence européenne pour la sécurité alimentaire précise que son évaluation sert uniquement à la Commission européenne et aux Etats membres qui sont les seuls à pouvoir prendre une décision concernant l'utilisation de cet additif.

Le Conseil supérieur de la Santé (CSS) belge considère par exemple que le dioxyde de titane est "un cancérigène possible (catégorie 2B)" tandis que la France l'avait interdit l'année dernière comme additif alimentaire pendant un an car des chercheurs avaient établi que ce produit pouvait provoquer des lésions pré-cancéreuses chez des rats de laboratoire.

le Jeudi 6 Mai 2021 à 06:21 | Lu 374 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies