Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le dépistage du cancer du sein a réduit le taux de mortalité



Le dépistage du cancer du sein a réduit le taux de mortalité
VIENNE, 21 mars 2012 (AFP) - Le programme national de dépistage du cancer du sein mis en place aux Pays-Bas depuis 1989 a permis de faire baisser le taux de mortalité des patientes atteintes de cette maladie, qui augmentait jusqu'alors, selon une étude néerlandaise publiée mardi.

"Comparé à la période 1986-1988, avant la mise en place de ce programme de dépistage, le taux de mortalité pour les femmes entre 55 et 79 ans atteintes d'un cancer du sein a chuté de 31% en 2009", a expliqué Jacques Fracheboud, chercheur du centre médical de l'Université Erasme de Rotterdam.

L'étude doit être présentée mercredi à Vienne au cours du 8e Congrès européen sur le cancer du sein.

"On a réussi à identifier une tendance sur les données annuelles de décès de personnes atteintes d'un cancer du sein : avant le début du programme de dépistage, la mortalité augmentait de 0,3% par an, après, elle a baissé chaque année de 1,7%", a poursuivi le chercheur, cité dans l'étude.

Entre 1990 et 2009, 3,6 millions de Néerlandaises âgées de 50 à 75 ans ont été invitées à réaliser un test de dépistage. La participation à ce programme est passée de 73,5% en 1990 à 81,5% en 2009.

"Les résultats démontrent que le programme des 20 dernières années aux Pays-Bas a abouti à une baisse du taux de mortalité du cancer du sein", a précisé Jacques Fracheboud.

En 2009, les coûts du programme se sont élevés à 51,7 millions d'euros, soit 56,65 euros par test. Par rapport à 1996, le coût d'un dépistage a baissé de 3,50 euros.

"Notre étude montre enfin la très bonne qualité et l'amélioration du programme. Il bénéficie d'un large consentement auprès des femmes âgées de 50 à 75 ans, et les coûts restent acceptables", a conclu le chercheur.

Le cancer du sein reste la principale cause de décès par tumeur chez la femme dans les pays de l'UE, à l'exception du Royaume-Uni et de la Pologne, où elle a été dépassée par la tumeur au poumon.

tba/ilp/bds

Rédigé par AFP le Mercredi 21 Mars 2012 à 06:13 | Lu 498 fois







1.Posté par Filou713 le 21/03/2012 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article à faire lire d'urgence, et à faire comprendre, aux dirigeants de la CPS....

2.Posté par c''''''''est le bordel le 21/03/2012 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais ils se foutent totalement de la population et encore plus des femmes!

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies