Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le cyclone Wilma progresse au-dessus de Tonga



Trajectoire observée et estimée du cyclone tropical Wilma le 24 janvier 2011 à 18h00GMT-Joint Typhoon Warning Centre (US Navy, Hawaii)-
Trajectoire observée et estimée du cyclone tropical Wilma le 24 janvier 2011 à 18h00GMT-Joint Typhoon Warning Centre (US Navy, Hawaii)-
NUKU’ALOFA, mardi 25 janvier 2011 (Flash d'Océanie) – Le cyclone tropical Wilma continuait mardi à progresser sur le flanc Nord-Ouest des îles Tonga, en se déplaçant à une vitesse toujours estimée à trente kilomètres heure, avec des vents en son centre estimé à 120 kilomètres heures, et 150 en rafales, selon les dernières observations du centre régional météorologique de Nadi et du centre d’alerte cyclonique de la marine américaine, le Joint Typhoon Warning Centre (JTWC).
Cette puissance est toujours prévue pour augmenter de manière significative au cours de trente six heures à venir, pour culminer à 150 kilomètres heures, avec des rafales à 180.
À l’horizon +72 heures (vendredi 28 janvier 2011), Wilma devrait entamer une phase extratropicale et une dissipation, tout en ayant aussi changé de cap pour tourner vers le Sud-est en direction des côtes Nord de l’île du Nord de a Nouvelle-Zélande.
Mais en début de semaine, Wilma a d’abord touché les Samoa, où il a causé d’importants dégâts matériels aux bâtiments (toits), ponts et chaussées et réseaux électrique, téléphonique et d’adduction d’eau, en particulier dans la portion américaine des Samoa, Wilma continue à gagner en intensité et semble avoir désormais formé un œil clairement visible.
Aux Samoa, aucun blessé, ni victime n’a été immédiatement signalé.
Plusieurs familles ont néanmoins dû être évacuées vers des centres d’accueil et la consigne a été lancée, à titre de précaution hygiénique, de faire systématiquement bouillir l’eau du robinet avant de la consommer.

Photo satellite du cyclone tropical Wilma le 24 janvier 2011 à 17h30GMT-Joint Typhoon Warning Centre (US Navy, Hawaii)-
Photo satellite du cyclone tropical Wilma le 24 janvier 2011 à 17h30GMT-Joint Typhoon Warning Centre (US Navy, Hawaii)-
C’est à Tonga, en particulier dans la portion Nord de cet archipel, que les autorités ont placé les alertes de vigilance les plus élevées en raison du risque d’un impact direct, ainsi que d’importantes précipitations qui pourraient causer des inondations.
Les services d’urgence tongiens et la police locale, qui parlent d’un phénomène de catégorie 2, surveillent en particulier les îles de Vava’u (Nord).
Des alertes similaire sont aussi été placées sur les îles du groupe Lau (Sud-est de Fidji), toutes proches de Tonga, mais les autorités fidjiennes estiment en l’état que Wilma ne constitue pas une menace directe.
Toutefois, ses effets indirects (vents violents, pluies torrentielles, inondations, glissements de terrain) sont toujours à redouter et ont l’objet de mises en garde pour les habitants de cette région.
La trajectoire de Wilma suit toujours un cap Sud-ouest.

Photo satellite du cyclone tropical Anthony le 24 janvier 2011 à 11h32GMT-Joint Typhoon Warning Centre (US Navy, Hawaii)-
Photo satellite du cyclone tropical Anthony le 24 janvier 2011 à 11h32GMT-Joint Typhoon Warning Centre (US Navy, Hawaii)-
Plus à l’Ouest du Pacifique Sud, entre-temps, l’autre cyclone concernant la région, Anthony, semblait donner dès mardi tous les signes d’un état de décomposition avancé, malgré une trajectoire Est-sud-est qui place toujours sur son chemin la collectivité française de Nouvelle-Calédonie.
La puissance des vents (actuellement estimée à 65 kilomètres heure constants et 80 kilomètres heure en rafales) n’est pas prévue pour augmenter au cours des quarante huit heures à venir, après quoi le JTWC prévoit une dissipation du phénomène au-dessus des eaux de la Mer de Corail.
Seule réserve de ces prévisionnistes américains : un scénario envisagé selon lequel Anthony rebrousserait chemin vers l’Ouest tout en regagnant en intensité, en fin de semaine.
Par ailleurs, au large des côtes occidentales de l’Australie, au Sud-ouest de la ville de Darwin (Nord-ouest), un autre cyclone, jusqu’ici non encore baptisé, est en voie de formation et la probabilité pour que ce processus se concrétise a été qualifiée de « haute ».

Rédigé par PaD le Lundi 24 Janvier 2011 à 21:34 | Lu 1237 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués