Tahiti Infos

Le corps du caporal-chef Moana Heiarii rapatrié


PAPEETE, le mercredi 12 novembre. Le corps du caporal-chef Moana Heiarii, décédé du paludisme le 5 novembre, a été rapatrié ce mercredi matin par le vol Air France 76.

Une cérémonie d’hommage militaire lui a été rendue par les Forces armées de Polynésie française en présence de la famille sur le site du détachement air 190 de Faa’a.

Le caporal-chef Moana Heiarii sera inhumé samedi 15 novembre à Huahine. La messe de funérailles aura lieu au temple protestant de l’île, en fin de matinée. Les Forces armées de Polynésie française et le haut-commissariat seront présents lors de cette cérémonie.

Le soldat tahitien, Moana Heiarii, 26 ans, originaire de Huahine, est décédé à Paris d'une forme grave de paludisme. Le caporal-chef Moana Heiari avait été rapatrié quelques heures plus tôt de Bangui (Centrafrique).

« Ce jeune militaire d’origine tahitienne était en opération extérieure en République de centre Afrique (RCA) avec son régiment, le 126e régiment d’infanterie », a indiqué le Comsup.« Tous les militaires suivent un traitement antipaludique obligatoire et quotidien lorsqu’ils se trouvent dans une zone concernée par la maladie », a expliqué le Comsup. « Néanmoins, la forme contractée par le jeune homme étant rare et particulièrement active, les traitements actuels n’ont pas permis de le sauver. »
 

Le caporal-chef Heiarii Moana a servi la France durant plus de cinq ans

Né le 10 janvier 1988 à Anaa, le caporal-chef Heiarii Moana aura servi la France durant plus de cinq ans.

Le 4 août 2009, à l’âge de 21 ans, il intègre l’institution militaire comme engagé volontaire de l’armée de Terre au titre du 126e régiment d’infanterie. Le 2 septembre 2013, le caporal-chef signe un nouveau contrat pour quatre années supplémentaires.
Dès le début de son engagement, il est formé tireur MINIMI (mini-mitrailleuse).

"Soldat sérieux et motivé"

"Soldat sérieux et motivé, il présente d’excellentes qualités professionnelles. Il est élevé à la distinction de 1re classe le 1er mars 2010", indique le ministère de la Défense. "Volontaire et faisant preuve d’une disponibilité sans faille, le caporal-chef Moana poursuit son cursus militaire en passant le certificat pratique de l’infanterie qu’il obtient brillamment. A l’issue de sa formation initiale, il part pour la première fois en opération extérieure en Afghanistan dans le cadre de l’opération Pamir de juillet à décembre 2010, en qualité de tireur appui direct au sein du groupement tactique interarmes de Surobi."


Durant cette mission, le caporal-chef Moana se distingue particulièrement le 31 juillet 2010 lors de l’opération GREEN DROP GOAL, en participant à la riposte face à un nombre important d’insurgés qui venaient de prendre à parti sa section. Ce fait de guerre lui vaut l’attribution de la citation à l’ordre de la brigade, avec attribution de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze le 22 avril 2013.

"Reconnu pour ses grandes qualités humaines et professionnelles, il est unanimement estimé de ses camarades et de ses chefs. Ses capacités et ses états de service sont ainsi récompensés par une promotion au grade de caporal le 1er décembre 2011", précise le ministère de la Défense. Quelques mois plus tard, de février à juin 2012, il est projeté avec sa compagnie pour une mission de courte durée en Nouvelle-Calédonie, toujours dans sa spécialité de tireur appui direct.

"Des qualités indéniables de chef d’équipe"

"De nouveau déployé de février à juin 2013 dans le cadre de l’opération SERVAL au Mali, il démontre des qualités indéniables de chef d’équipe", décrit le ministère de la Défense. Au cours de l’opération ADADA dans le secteur de Tombouctou, il n’a pas hésité à faire face au danger et s’est révélé force de proposition envers son chef de groupe. Il s’est également illustré lors de l’opération AMETETTAI dans l’Adrar des Ifoghas par son sens de l’observation, son professionnalisme et ses compétences techniques et tactiques (analyse des situations, fiabilité des comptes-rendus, rusticité, polyvalence). Pour tous ces faits d’armes, il se voit attribuer un témoignage de satisfaction par le chef d’état-major des armées le 21 janvier 2014.

Le 1er juillet 2014, il est promu au grade de caporal-chef et est projeté le 22 septembre au sein de la force européenne EUFOR RCA en République centrafricaine en qualité de chef d’équipe et radio tireur. Reconnu comme un soldat physique et polyvalent, sa fiabilité, sa loyauté et son exemplarité lui permettent de s’imposer comme un gradé respecté des plus jeunes et estimé de ses chefs.

Le caporal-chef MOANA était titulaire des médailles d’outre-mer avec agrafes SAHEL et RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, de la médaille de bronze de la défense nationale avec agrafe INFANTERIE et MISSION D’ASSISTANCE EXTÉRIEURE, de la médaille commémorative, d’une citation à l’ordre de la croix de la valeur militaire et d’un témoignage de satisfaction.


Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 12 Novembre 2014 à 11:05 | Lu 2067 fois