Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le cluster maritime polynésien prend sa place dans l'économie bleue



Gérard Siu, le président du Cluster maritime de Polynésie Française (CMPF) créé en juin 2014
Gérard Siu, le président du Cluster maritime de Polynésie Française (CMPF) créé en juin 2014
PAPEETE, le 12/11-15- Le mois de novembre a été chargé pour le jeune cluster maritime de Polynésie. Ses membres ont assisté aux Assises de l'économie de la Mer, à Marseille les 3 et 4 novembre, et aux rencontres des Clusters Maritimes des Outre-Mer, à Paris les 5 et 6 novembre. L'occasion d'asseoir leur position au côté du cluster maritime Français.

La Polynésie n'a pas été oublié pendant les Assises de l'économie de la mer qui se sont déroulées à Marseille les 3 et 4 novembre dernier. A cette occasion, 1 830 entrepreneurs et décideurs liés à la mer étaient présents. Pour la Polynésie, différents enjeux ont été évoqués: la politique et la gouvernance portuaire, la compétitivité des ports, les énergies marines renouvelables dont l'énergie thermique des mers, les missions océanographiques, les biotechnologies marines, les enjeux de la pêche internationale … Pour la première fois en onze ans d'Assises, le ministre de l'économie bleue, Teva Rohfritsch a tenu une séance plénière. Il a présenté les projets maritimes du Pays et invité les acteurs nationaux à ne pas délaisser les territoires français du Pacifique au profit des investisseurs et porteurs de projets asiatiques ou américains.

Formation maritime

Concernant la formation maritime, plusieurs actions ont été programmées entre les clusters Outre-Mer et l'École nationale supérieure Maritime (ENSM) de Marseille. L'objectif est de faire connaitre davantage les filières existantes et de faciliter les conditions des concours d'entrée pour la jeunesse des territoires d'outre-mer. De même, avec le lycée maritime de Sète, plusieurs discussions et liens devraient permettre un accès renforcé pour les élèves du Fenua.

Un nouveau groupement pour la croisière

Sur le volet croisière, une première rencontre des clubs de la croisière français a été organisée, réunissant les principaux ports de croisière hexagonaux des façades Méditerranée et Atlantique ainsi que le Tahiti Cruise Club. "Les enjeux sont importants, que ce soit pour le développement de synergies commerciales ou opérationnelles, la mise en place de labels ou critères qualité en commun et la relation aux armateurs de croisières", indique le représentant du Tahiti Cruise Club. Le Club de la Croisière de Marseille assure le leadership de ce nouveau groupement national et Tahiti se positionne comme "l'un des pivots solides des actions et dispositifs à venir".

Les clusters d'outre-mer

Les Rencontres outre-mer, qui ont suivies les Assises de la mer, ont été l'occasion pour la Polynésie d'échanger spécifiquement avec différents acteurs et décideurs publics nationaux. Par exemple, les rencontres avec les Pôles "Mer Méditerranée" et "Bretagne" ont favorisé la réflexion sur de nombreux projets industriels et économiques comme la construction et la propulsion navale, les écosystèmes marins, les biotechnologies, les énergies...
Les réunions avec la Marine nationale ont permis de définir les moyens actuels et les prévisions de déploiements dans les prochaines années en Polynésie, tant sur les missions de surveillance, de sécurité que de secours en mer. "L'arrivée de nouveaux moyens dédiés en Polynésie dans les deux prochaines années est actée. Reste à en définir précisément le périmètre d'action", commente le cluster maritime de Polynésie.

Les travaux des Ports d'outre-mer, qui se sont réunis mi-octobre à Papeete, ont également été présentés à l'Union nationale des Ports de France. Pour finir, le cluster polynésien a rencontré la direction générale de l'outre-mer pour faire le point sur les dossiers du tourisme nautique et maritime, les infrastructures maritimes et portuaires, la formation et les emplois. Il a été convenu pour la Polynésie, de maintenir en 2016 les sujets liés au yachting et à la croisière.

"Le souhait général est que le secteur maritime dans chaque département et collectivité d’Outre-mer puisse être un vecteur de croissance pour ces territoires, ainsi qu’une source d’emplois et de compétitivité, alors que 97% de la ZEE française se trouve en Outre-mer", précise le cluster maritime Français dans un communiqué. Une prochaine journée de coordination des Clusters maritimes d’outre-mer se déroulera à la fin de l'année 2016.

Noémie Debot-Ducloyer avec le CMPF

Rédigé par Noémie Debot-Ducloyer le Jeudi 12 Novembre 2015 à 16:00 | Lu 1689 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 29 Novembre 2020 - 18:30 Mov : "Je me suis laissée flotter"

Dimanche 29 Novembre 2020 - 17:26 ​La gendarmerie, un "formidable escalier social"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus