Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le chikungunya s'installe en Polynésie française



PAPEETE, 10 octobre 2014 (AFP) - Le gouvernement a annoncé ce vendredi soir à 18h que la Polynésie connait désormais ses 15 premiers cas endémiques de chikungunya.

Il s'agit des premiers malades ayant attrapé le virus en Polynésie. Nous somme donc officiellement victimes de l'épidémie de chikungunya avec ces 15 cas confirmés, et une course pour essayer de trouver les suivants.

Le virus avait précédemment été identifié en mai sur une patiente venue de Guadeloupe, où l'épidémie de chikungunya s'est propagée depuis le début de l'année. Toutes les zones où elle était passée depuis son retour avaient été traités, et sa rapidité à consulter un médecin avait permis d'éviter la propagation. Ça sera plus difficile cette fois...

Teva i Uta en première ligne

Le virus a été détecté principalement sur des habitants de Teva i Uta, au sud de Tahiti (Mataiea et Papeari). Le gouvernement assure que "des investigations complémentaires sont en cours pour déterminer l’origine et l’étendue de la transmission. Des mesures de lutte contre les moustiques vont être mises en œuvre car le chikungunya, comme la dengue ou le zika, est une maladie transmise par les moustiques présents en Polynésie. Pour éviter la propagation du virus, la population, et notamment les personnes atteintes, doivent se protéger des piqûres de moustiques."

Les signes les plus fréquents du chikungunya sont la fièvre et des douleurs articulaires, qui "disparaissent habituellement en moins d’une semaine" explique le communiqué du gouvernement. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

La seule façon de combattre la maladie est de lutter contre les moustiques


Il n'y a aucun traitement pour le chikungunya, et il a parfois des complications loin d'être anodines, il est donc primordial de tout faire pour se protéger.

Cette maladie est véhiculée par le moustique Aedes aegypti, qui est rayé noir et blanc (illustré en photo) et le moustique-tigre (Aedes albopictus), qui lui ressemble beaucoup. ils sont très présents dans les régions tropicales et en Polynésie française. Les trois armes contre eux sont : le dégitage des maisons et jardins, les produits repoussant les moustiques et les moustiquaires traitées à l'insecticide.

Une maladie très handicapante aux Antilles et en Amérique

C'est l'Institut Louis Malardé qui a identifié avec certitude le virus sur le Territoire. L'AFP rappelle que mi-septembre, la Cellule interrégionale d'épidémiologie (Cire) de l'Institut de Veille sanitaire (InVS) faisait état de plus de 147 000 personnes contaminées par le virus aux Antilles et en Guyane, depuis son apparition dans cette zone fin 2013. L'épidémie était alors en ralentissement aux Antilles mais continuait à progresser en Guyane. Toute l'Amérique est aussi touchée par le virus, du Brésil aux Etats-Unis.

Les symptômes de cette maladie sont particulièrement handicapants. Le chikungunya provoque une fièvre brutale avec des douleurs articulaires, surtout aux extrémités des membres, contre lesquelles il n'existe pas de traitement spécifique. Dans certains cas, ces douleurs et des raideurs persistent plusieurs mois voire plusieurs années. La maladie peut être mortelle chez les patients fragilisés, notamment les personnes âgées.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Vendredi 10 Octobre 2014 à 20:49 | Lu 11211 fois







1.Posté par simone grand le 11/10/2014 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme pour le zika, c'est l'institut Malardé qui identifie et permet au système de santé de déclencher.le système de prévention et de lutte en toute connaissance de cause.
Ne nous privons pas de ce précieux outil; au contraire, renforçons le
Simone Grand

2.Posté par ray le 11/10/2014 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourrait on au moins prendre l'initiative de "tenter" de diminuer les risques de propagation sur les archipels en traitant par aérosol les vols air Tahiti ? et les calles des goélettes ? je sais cela représente un coût dira t'on.. mais évasanner les malades à venir aussi non ?

3.Posté par Roro LEBO le 11/10/2014 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Désinfecter les avions auraient été une priorité dans tous les pays tropicaux
pour éviter le "partage".
On devrait le faire peut-être dans les voitures aussi...
La propagation est rapide s'ils sont dans une voiture.

4.Posté par Filibert le 11/10/2014 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous signale qu'à la Réunion le remède au chlorure de magnésium a été très efficace contre le chikungunya !
Voir article :
http://infos-santes.blogspot.fr/2014/06/le-chikungunya-et-le-remede-naturel.html

5.Posté par tahiti le 11/10/2014 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les traitements conventionnels n’agissent que sur les symptômes du chikungunya (antidouleurs, anti-inflammatoires) et il n’existe pas de vaccin.Toutefois, il existe peut-être un traitement naturel efficace : prendre du chlorure de magnésium à haute dose (20 g par jour). Une importante polémique s’est déclenchée en 2006 lorsque des soignants de la Réunion ont constaté l’efficacité concrète de la prise de chlorure de magnésium, à 20 g/jour, qui agit très certainement contre le virus lui-même. Malgré des excellents résultats sur le terrain, les autorités médicales ont fermement déconseillé ce traitement, et les sachets de chlorure de magnésium sont devenus introuvables sur l’île ! ALORS UN CONSEIL N'ATTENDEZ PAS QU'IL N'Y EN AI PLUS EN PHARMACIE,OU PIRE, QUE SON PRIX DE VENTE DOUBLE ...PROCUREZ VOUS EN DES DEMAIN !

6.Posté par Mausy le 11/10/2014 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il me semble nécessaire de rappeler quelques règles élémentaires de bon sens et de bonne conduite à nos compatriotes et amis tahitiens pour bien gérer cette épidémie qui, à n'en pas douter, ne va pas s'arrêter là si ON (autorités ET population) ne fait pas les efforts pour la stopper dès MAINTENANT.

1- Le virus du chikungunya ne se transmet pas dans les airs, il est donc inutile de pulvériser les insecticides dans l'avion si c'est le passager qui est contaminé. Quant au moustique chiké, il est le plus souvent AU SOL et à côté de vous plutôt qu'entrain de jouer les hôtesses de l'air.

2- Il est primordial de circonscrire le(s) premiers foyer(s) de l'épidémie dans les 1ers jours, après c'est foutu. La situation a bien été géré pour le 1er cas importé fin mai, mais dans le cas présent, j'ai bien peur que l'on ai raté quelque chose et d'autres cas risquent d'apparaitre dans les jours qui viennent.

3- Pour qu'il y ait épidémie, il faut le VIRUS + le VECTEUR : le vecteur, c'est le moustique ET VOUS ! Il faut donc agir sur ces 2 paramètres : élimination (réduction serait plus appropriée) des moustiques et protection des personnes (répulsifs, moustiquaires, vêtements longs [difficile sous l...

7.Posté par makitchipunanai le 11/10/2014 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends pas les services de santé et les pouvoirs publics. Pourquoi ne pas mettre en veille sanitaire toute personne venant de pays à risques? ... Pourquoi pas plus de mesures coercitives ? Pourquoi pas plus d'interventions dans les propriétés privées pour la non prolifération des moustiques? ... Pourquoi ne pas passer les valises dans des chambres phyto sanitaires? ... Pourquoi ne pas utiliser ds bombes insecticides au décollage de chaque avion? ... Pourquoi? ....Je trouve que les services de prévention ne sont pas assez actifs, manque de moyens c'est certain... Une forme de fatalité obligatoire à cause du tourisme et des échanges commerciaux ... Mais quand on sait ce que coûte économiquement une épidémie invalidante... Il vaudrait mieux réfléchir un peu plus. Depuis des mois et des mois on parle de cette épidémie comme si c'était une évidence qu'elle allait arriver... A quand l'Ebola dans ces conditions?

8.Posté par emere cunning le 12/10/2014 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les personnes atteintes ou à risques ne nous débarquent pas en direct des pays touchés, il doit être difficile pour les services concernés de les repérer. C'est à ces personnes d'adopter un comportement responsable en se signalant au moindre doute. Et par contre, nous devrions veiller continuellement à supprimer les gites à moustiques dans nos jardins et alentours, plus pour la dengue mortelle que pour le chikungunya.

9.Posté par tortue verte le 12/10/2014 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention à ne pas faire d'auto-médication aveugle avec le chlorure de magnésium !

Interrogés par Nice-Matin, les médecins du centre antipoison de Marseille mettent en garde contre le recours au chlorure de magnésium, un produit de parapharmacie aux vertus anti-spasmophile et conseillé comme laxatif.

« Les risques peuvent être réels de déshydratation brutale avec atteinte du foie, et complication rénale, en cas d’utilisation anarchique de ce produit. Notamment pour les nourrissons ainsi que pour les personnes âgées. »

http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/lex-elue-nicoise-faxe-aux-antilles-son-remede-miracle-contre-la-dengue.283775.html

10.Posté par John Deuff le 12/10/2014 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y en a déjà sur toute la cote ouest, donc c'est déjà trop tard. En métropole et dans les DOM, la sécu prend en charge le diagnostic de la dengue et du chikungunya. Ici la CPS toujours pas...
On attend les réactions indignées des apiculteurs devant les pulvérisations... Mais combien ont couté à la CPS les épidémies de 2013 ?
Et les communes qu'ont elles fait depuis le début de l'année pour lutter contre les moustiques ? et nous population a t on dégité?
Encore merci à ceux qui sont revenus des Caraibes ou des iles du Pacifique avec ce beau cadeau et qui n'ont pas été consulter à temps... On ne pourra pas dire que ce sont des Senegalais cette année....

11.Posté par Te Haama öre le 12/10/2014 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post 7: tu as parfaitement raison qu'ont fait les pouvoirs publics et en particulier les services de la Santé Publique ? Qu'on vienne pas nous raconter que cette maladie est arrivée du jour au lendemain,c'est se moquer du monde.
Que l'ancienne ministre de la santé la diva je-sais-tout-mieux-que-tout le monde s'explique devant tout le monde sur ses ratés et incompétences notoires, qu'à-t-elle fait en matière de prévention à part lécher le cul de Président Édouard Fritch pour essayer de sauver son salaire de ministre...quelle honte c'est odieux !
Tous ceux qui seront atteints gravement de cette maladie aillent déposer plainte contre cette ministre de l'INCOMPETENCE pour mise en danger de la vie d'autrui et réclamer des dommages et intérêts, ...LAMENTABLE et HONTEUX.

12.Posté par POTI le 12/10/2014 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je confirme la très grande efficacité du chlorure de magnésium pour soigner le chikungunya. C'est ce remède naturel qui a circonscrit l'épidémie à La Réunion, là-bas tout le monde le sait. Incroyable attitude des autorités sanitaires qui gardent le silence sur ce remède radical et sans effets secondaires (on ne peut pas en dire autant de la plupart des médicaments) et même le déconseillent. Il est vrai que le chlorure de magnésium est non seulement efficace, mais aussi très bon marché, donc il représente une menace pour le business des grands laboratoires.

13.Posté par fab le 12/10/2014 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POUR VOTRE SECURITE ET VOTRE SANTE

Tous a vos pièges à moustiques à très bas coût

Voir commentaire N°9 (fab) dans la rubrique un piège à moustique issu de 16 ans de recherche dans le TAHITI INFOS du
Jeudi 09 OCTOBRE 2014

14.Posté par Mausy le 13/10/2014 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je complète mon post 6 du 11 qui est passé sous le couperet des 800 caractères :

2) J'ai bien peur que cette fois-ci on ait raté quelque chose et qu'il soit trop tard pour stopper l'épidémie qui se prépare.

3) Arrêter de nous saouler avec le chlorure de magnésium qui, contrairement à ce qu'on nous raconte, n'a rien fait pour soulager les malades à La Réunion, à part encombrer davantage les urgences pour cause de mauvais usage. Ce produit miracle subit un matraquage en ligne de la part de personnes parfois de bonne foi, souvent intéressés financièrement.
Quand j'entends certaines personnes dire que le CM soignerait même le sida et l'ébola, je me dis qu'il faudrait les arrêter et les enfermer pour mise en danger de la vie d'autrui !

Dernier bilan de la semaine écoulée : www.chikungunya.net

15.Posté par Gabs le 13/10/2014 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emereeeee !!! Autrement dit, il y a des services du pays dédiés à ce genre de pandémie mais foutez-leur la paix et faites vous-même leur boulot !!!!! Tsssssssssss
Toi, tu es tombée dans le CHOUkungunya quand tu es née orange ! MDRRRRRRRRRRRRRRR

16.Posté par Louis le 13/10/2014 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me souviens qu'à l'Ile de Paques, à l'arrivée de chaque avion, ce dernier faisait l'objet d'une fumigation systematique en cabine passager, soute et train d'atterrissage, avant que le service phyto n'autorise la descente des passagers. Ah pour ca on était clean !

17.Posté par Pierre le 13/10/2014 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un article écrit par le chef du service "maladie infectieuse" du CHU de Fort de France qui est moins alarmiste, plus réaliste et qui permet de relativiser les peurs qui existent autour du Chikungunya alors que la dengue peut être plus dangereuse:
http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/sante/dossier-chikungunya/une-maladie-violente-souvent-bien-reconnaissable-242762.php

18.Posté par Pierre le 13/10/2014 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ensuite, une petite réponse perso à "Mausy": Je suis un utilisateur régulier de Nigari (CM) et je voudrais tout d'abord préciser que personne n'a jamais dit que le Chlorure de Magnésium guérissait les maladies telles que la dengue, l'Ebola ou encore le Chikungunya; ce produit, aide à renforcer le système immunitaire et ne remplacera jamais le paracétamol, la codéine ou tout autre traitement. Hasard ou pas (pas à mon avantage en tout cas...), j'ai chopé le Chik vendredi soir et j'étais cassé, fièvre, courbatures partout, impossible de me toucher les articulations, bref calvaire...J'ai déjà eu la dengue mais là les douleurs étaient un peu plus intenses et il est vrai, me donnaient cette démarche voutée de par l'ensemble des douleurs articulaires.
La suite à venir.....

19.Posté par Pierre le 13/10/2014 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours à Mausy: Aujourd'hui lundi, avec un traitement cumulé Doli/Codé et Chlorure de Magnésium (20gr/litre), je vais beaucoup mieux, plus de fièvre et pratiquement plus de douleurs...Pourtant j'ai souffert pendant 3 jours et il est bien indiqué que les crises de Chik, pour des personnes de plus de 40 ans, pouvaient durer bien plus d'une semaine. Maintenant, je ne serais pas aussi catégorique que toi en disant que c'est grâce au CM que j'ai guéri aussi vite, mais je dis, pourquoi ne pas essayer ? Moi, j'en fais des cures de 20 jours tous les deux mois et je ne m'en trouve que mieux. Quant à dire que ceux qui l'encensent ou le préconisent le font par intérêt financier, ça serait surprenant car ce produit ne coûte pas grand chose; je le fais venir de métro à 5 000 FCP le kilo et avec ça, j'en ai pour des années. Ne serait ce pas plutôt le lobby pharmaceutique qui aurait à craindre de cette commercialisation du Nigari plutôt que des bonnes boites de médocs....??

20.Posté par Pierre le 13/10/2014 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Post interrompu....Je disais donc, je fais venir le Nigari de métro à 5000 FCP le kilo, et avec ça, j'en ai pour plusieurs années. Ensuite, pour parler des éventuels intérêts financiers en jeu, je te renverrai la balle en ce qui les concerne car ce serait plus sûrement certains lobbies, notamment pharmaceutique, qui auraient du mal à reconnaitre les bienfaits de l'utilisation du CM dans les cas de fébrilité ou de maladie; il est bien préférable pour eux de vendre des comprimés de Magnésium/B6 et autres compléments vitaminés, et cela se comprends, n'est ce pas, vu les bénéfices que rapportent ces ventes...Laissons au moins le libre choix à la population en lui expliquant les avantages ou inconvénients de ces produits; toute méthode qui permette le renfort du système immunitaire doit pouvoir être essayée, et si cela peut convenir ne serait ce qu'à quelques personnes, ce sera déjà ça de gagné. Pour info, je n'ai aucun intérêts dans la vente de Nigari.... ;-)

21.Posté par emere cunning le 15/10/2014 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je sais Gabs,
s'il ne tenait qu'à toi et ton gourou Oscarito, les services du Pays viendraient "démoustiquer" ton jardin après t'avoir installé sur ton relax et servi un verre, n'est ce pas ?
Tu n'as peut-être pas vu, mais les services du Pays et des communes sont à l'oeuvre. Mais ils ne peuvent pas tout faire, et c'est la moindre des choses que nous fassions, nous aussi,ce qu'il faut pour supprimer les gîtes dans nos jardins et alentours (tous ces terrains vagues à l'abandon, véritables repaires de rats et moustiques). E ru'au, a tu'u rii hoa to tite'a mata e a hi'o.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Août 2020 - 12:21 ​Mort subite à bord du Cobia 3

Mardi 11 Août 2020 - 10:46 Fritch en visite l'infirmerie de Rangiroa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus